Le manque d’affection retarde la croissance des enfants

· 3 mars 2018
Le manque d'affection retarde la croissance des enfants, quel que soit leur âge. Dans cet article, nous aimerions aborder ce sujet.

Affection et croissance sont intimement liées

Nous savons que, dès les premières étapes de la vie, l’affection que reçoit un bébé a une incidence sur les connexions synaptiques de son cerveau.

S’il reçoit des stimuli positifs, ses expériences le seront également. C’est le contraire s’il reçoit des stimuli négatifs.

Un enfant malheureux et en manque d’affection ou d’attention qui doit garantir sa propre sécurité n’aura pas le même développement neuronal et émotionnel qu’un enfant chéri par ses parents.

C’est pour cela qu’avant de mettre un enfant au monde, toute mère, ainsi que la famille de manière générale, doit être consciente des responsabilités que cela représente. Elle doit être prête à donner toute son affection et son dévouement à son bébé.

En effet, le manque d’affection n’a pas seulement des conséquences négatives sur les émotions et les connexions neuronales de l’enfant, mais aussi sur sa croissance.

Nous savons que le manque d’affection inhibe le fonctionnement du système endocrinien.

Le système endocrinien est un groupe d’organes et de tissus qui se charge de sécréter les hormones dont le corps a besoin pour fonctionner correctement.

Ces hormones sont acheminées par le sang dans tout l’organisme. Elles peuvent avoir diverses fonctions. Par exemple, il existe une hormone de croissance.

Quand un enfant ne reçoit pas d’affection et d’attention de la part de ses parents, il ressent des émotions négatives, comme la dépression et le stress. Or le stress inhibe la production d’hormone de croissance.

L’inhibition de la somatotropine, qui est le nom de cette hormone, entraine un retard de croissance chez l’enfant.

Le manque d’affection retarde la croissance des enfants

Les enfants en manque d'affection sont plus petits.

On parle de retard de croissance quand la taille et le poids sont inférieurs à ceux des autres enfants de son âge.

C’est un problème qui peut être facilement diagnostiqué par un pédiatre et traité avec des médicaments.

Cependant, le traitement ne suffit pas : il faut corriger le problème à la racine dans la famille de l’enfant.

N’oubliez pas que le manque d’affection entraine également des désordres émotionnels chez un enfant.

Rébellion, anxiété, manque d’estime de soi… On peut corriger ces problèmes et, surtout, prévenir leur apparition.

Le manque d'affection peut générer des troubles émotionnels.

Comment éviter un retard de croissance ?

Nous avons quelques conseils à vous donner :

  • Aimez votre enfant dès le premier jour.
  • Accordez-lui tout le temps que vous pouvez lui consacrer.
  • Jouez avec lui.
  • Soyez sa confidente.
  • Aidez-le à résoudre ses problèmes chaque fois qu’il vous le demande.
  • N’évitez pas ses questions ou ses inquiétudes, même si vous les trouvez indiscrètes.
  • Enseignez-lui des valeurs.
  • Ne reportez pas les activités ni les conversations qui l’intéressent.
  • N’ayez jamais recours à la violence ou au manque de respect en cas de dispute.
  • Enseignez-lui l’importance de la tendresse et de l’affection pour le bien-être physique et mental des êtres humains. Rappelez-vous que la pratique vaut mieux que la théorie : les bisous, les câlins…
  • Faites attention à lui, sans tomber dans la surprotection. Laissez-le commettre des erreurs.
  • Prenez en compte son avis. Ne dévaluez pas ses arguments.
  • Ne le comparez pas à d’autres enfants. Il est unique et donc extraordinaire, avec ses qualités et ses aptitudes.
  • Donnez-lui de bonnes habitudes de vie, comme l’amour de la lecture et les activités en plein air…
  • Donnez le bon exemple. Rappelez-vous toujours qu’il vous imite pendant ses premières années de vie.
  • Veillez sur son intégrité physique. Nourrissez-le bien, emmenez-le chez le médecin, éduquez-le. Tout être humain en a le droit.
  • Aidez-le à construire son amour-propre et son estime de lui-même.

Chères mamans, rappelez-vous que négliger un enfant peut avoir de graves conséquences sur son développement physique et émotionnel.

Ne l’oubliez jamais.