Qu’est-ce que la superfécondation hétéro-parentale ?

7 septembre 2018
Si vous êtes curieux de savoir ce qu'est la superfécondation hétéro-parentale, nous vous recommandons de continuer à lire cet article. Vous serez surpris de savoir que ce processus est certainement rare, bien que surprenant. Pour que ce type de fertilisation se produise, il doit y avoir plusieurs facteurs, y compris l’hyper-ovulation des femmes.

La superfécondation hétéro-parentale est également connue sous le nom de fécondation multiple et concerne la fécondation de plusieurs ovules au cours du même cycle. À savoir, deux œufs sont fécondés par le sperme de différents hommes, ce qui signifie qu’il n’y aura pas des jumeaux fils du même père.

D’autre part, rappelez-vous que l’hyper ovulation est une pathologie qui entraîne la libération de deux ovules ou plus par cycle. Un autre processus nécessaire est la superfécondation et, enfin, l’intervention d’au moins deux partenaires sexuels.

Il est également possible que deux périodes ovulatoires se produisent l’une après l’autre. En ce sens, il peut arriver qu’une femme dont l’ovule a déjà été fécondé retourne à l’ovulation et soit à nouveau fécondée. Ce processus est connu sous le nom de superfécondation.

La superfécondation peut également arriver, mais les deux bébés peuvent avoir le même père. De même, il est possible pour une femme de libérer plus d’un ovule et un seul peut être fécondé, ou qu’aucun d’entre eux ne soit fécondé. Il existe de nombreux scénarios possibles dans ce type de fertilisation.

Comment se passe la superfécondation ?

Une femme peut ovuler plus souvent que d’habitude. Bien que ce soit un processus irrégulier, cela peut arriver naturellement. En d’autres termes, la femme tombe enceinte même si elle est déjà enceinte. Oui, c’est quelque chose de possible comme tomber enceinte deux fois dans la même période de gestation.

deux enfants issues d'une superfécondation

En fait, c’est une situation inédite et peu connue de la plupart des gens. Cependant, le processus de superfécondation le rend totalement possible.

Lorsqu’une femme subit des traitements de fertilité, la stimulation se fait sûrement au moyen d’hormones. Ces hormones synthétiques l’aident à mûrir davantage d’ovules. Plus il y a d’ovules libérés, plus les chances de grossesse sont grandes.

On estime qu’environ 1 fécondation sur 13 000 peut entraîner une échéance hétéro-parentale.

Les spécialistes identifient cette superfécondation lorsqu’ils découvrent que les fœtus ont des âges gestationnels différents. C’est-à-dire que l’un des fœtus aura des caractéristiques différentes par rapport à l’autre et peut être plus ou moins développé. Bien que cela puisse être prouvé quand ils sont encore présents dans l’utérus, cela peut aussi être constaté après l’accouchement.

l'échographie détecte une superfécondation

Cas de fécondation hétéro-parentale

Pour que le phénomène de superfécondation hétéro-parentale se produise, plusieurs facteurs sont nécessaires. Pour cette raison, il est très rare qu’ils se produisent spontanément. C’est généralement une procédure supervisée par le personnel médical et sanitaire.

En règle générale, la superfécondation se produit durant quelques jours. C’est-à-dire que deux ovules sont libérés simultanément ou avec une séparation de quelques heures. C’est pourquoi, dans la plupart des cas, les différences commencent à se faire sentir au fur et à mesure que les fœtus commencent à grandir.

Les cas connus ont, dans leur majorité, résulté du maintien de relations sexuelles avec différents partenaires sexuels. Soit dû à l’infidélité,  à de polygamie ou encore au polyamour, aux viols, etc.

Il y a seulement moins de 10 cas connus de jumeaux de pères différents dans le monde. Il peut y avoir d’autres cas, mais les parents et / ou les jumeaux ne le savaient pas ou ne souhaitaient pas fournir plus d’informations à ce sujet.

-Dinh Le Luong. Association génétique du Vietnam

Cas « A »

En 2009, un Américain a découvert que l’un de ses jumeaux n’était pas son fils. Le couple a commencé à remarquer des différences entre leurs enfants. Ils ont donc décidé de faire un test ADN. Finalement, la mère a expliqué qu’elle avait eu des relations sexuelles avec un autre homme les jours suivants.

Cas « B »

Parfois, les nouvelles sont connues presque immédiatement. Par exemple, à la naissance, on sait que l’âge gestationnel des bébés est différent. C’était le cas d’un couple vietnamien, dont les jumeaux étaient si différents que le test ADN était obligatoire pour confirmer les soupçons.

Si vous avez des jumeaux différents, très probablement que vous pensez que votre fils a été échangé avec un autre à l’hôpital, au lieu de penser que les enfants ne sont pas du même père. Par conséquent, comme le dit l’expert, c’est peut-être plus fréquent, mais les parents n’en sont pas conscients.

 

A découvrir aussi