Qu'est-ce que la sociologie de l'éducation ?

14 novembre, 2020
Nous allons aujourd'hui parler des principales caractéristiques de la sociologie de l'éducation, une approche sociologique qui se charge d'étudier la façon dont école et société sont liées.

La sociologie de l’éducation est une approche qui a pour but d’étudier et de comprendre l’éducation dans sa dimension sociale. En s’appuyant sur des concepts et des méthodologies propres à la discipline sociologique, la sociologie de l’éducation offre des apports dans le domaine éducatif.

Elle se nourrit également de ce dernier, comme cela se produit avec d’autres disciplines comme la pédagogie, la psychologie et la philosophie appliquées dans le champ éducatif.

Objet d’étude et définition de la sociologie de l’éducation

Le principal développement de la sociologie de l’éducation a eu lieu dans les pays occidentaux dans les années 60 et 70, au XXe siècle. Des auteurs comme Emile Durkheim, Max Weber et Karl Marx sont considérés comme les auteurs les plus représentatifs de la théorie classique de la sociologie de l’éducation. Durkheim a d’ailleurs été le premier sociologue à considérer l’éducation comme un objet d’étude.

Une salle de classe.

La pédagogie commence ainsi à être influencée par la sociologie. Ainsi, comme l’affirme Alexis Rojas León dans son article « Apports de la sociologie à l’étude de l’éducation » :

« La sociologie peut aussi bien s’occuper des facteurs sociaux qui peuvent avoir une conséquence ou une relation avec l’éducation et vice-versa que des institutions éducatives (en général et pas seulement les écoles) en tant qu’institution sociale et lieu social où a lieu l’interaction sociale de nombreux individus (professeurs, élèves, mères, pères, etc.) ».

Pour le dire de façon plus simple, la sociologie de l’éducation est une branche de la sociologie qui s’occupe de l’étude de la relation éducation-société. C’est-à-dire qu’elle étudie la fonction sociale de l’éducation et l’influence de l’environnement et du contexte social dans les systèmes éducatifs. Pour ce faire, elle s’appuie sur des théories et des méthodes propres à la discipline sociologique.

Principales caractéristiques et objectifs de l’approche sociologique de l’éducation

  • Comprendre les processus de socialisation et la relation entre société et éducation et étudier la fonction sociale de l’éducation, en plus d’analyser le système éducationnel et les sous-systèmes et éléments qui le composent.
  • Mettre en évidence les déterminations existantes entre les différentes forces sociales (économiques, politiques et culturelles) et les agents éducatifs, éducateurs, élèves, parents…
  • Étudier des institutions et des processus formels et informels d’éducation et différents niveaux éducatifs (maternelle, primaire, secondaire, universités).
  • Développer des études descriptives et explicatives. Contrairement à d’autres disciplines, comme la psychologie de l’éducation ou les didactiques spécifiques, qui ont pour principal but d’intervenir dans le processus éducatif.
  • Analyser les problèmes liés à la socialisation et l’éducation ; lien éducation-pouvoir social ; égalité-équité sociale ; mobilité-structure sociale, et structure de l’école, la salle de classe en tant que groupe…
  • Apporter aux agents éducatifs, professeurs, maîtres/maîtresses et élèves une connaissance sur la méthode ou la méthodologie propre à la recherche sociologique, en tant que façon de comprendre en profondeur des faits sociaux du domaine éducatif.

La sociologie de l’éducation dans l’actualité

Aujourd’hui, les différents courants, auteurs et études de la sociologie de l’éducation sont centrés sur une connaissance profonde des processus sociaux qui se développent au sein de la salle de classe, pour analyser des sujets d’actualité liés à la fonction sociale que remplit l’école et au travail des professeurs, comme les suivants :

Des élèves et leur professeur.

  • Bien-être social.
  • Participation sociale et politique.
  • Acquisition de capacités occupationnelles (compétences sociales et technologiques).
  • Transmission de valeurs dominantes.
  • Construction d’identités sociales (de genre, par exemple).
  • Contrôle social.
  • Formation d’une attitude critique face à la relation et l’influence réciproque société-éducation.
  • Développement et changement social.
  • Égalité d’opportunités.
  • Échec scolaire.
  • Justice sociale.

Enfin, il convient de souligner l’importance d’une interdisciplinarité qui rassemble des théories et des méthodologies dans l’étude de l’éducation. Notre système éducatif actuel, tout comme notre société, présente une grande complexité dans son tissu social.

Ainsi, la sociologie de l’éducation requiert l’apport d’autres disciplines et approches qui aident à comprendre la relation intime et réciproque entre institution éducative et institution sociale, école et communauté.