Qu’est-ce que la psychologie pédiatrique ?

30 juin 2019
Le développement infantile, au niveau physique, mais surtout psychique, est l'objet d'étude de ce qu'on appelle la psychologie pédiatrique. Il s'agit, en fait, d'étudier la perception que les enfants ont de leur personne au sein de l'environnement où ils évoluent.

La psychologie pédiatrique se spécialise dans l’étude des processus psychologiques de l’enfance, faisant partie du développement infantile. Elle est née au cours du XIXe siècle, et son origine était alors biologiciste. Mais au XXe siècle, son champ d’étude s’est élargi au moyen de théories telles que la psychanalyse, la psychologie cognitive et le constructivisme.

Les apports de Jean Piaget ont défini la direction prise par la psychologie pédiatrique avec sa « Théorie de l’Apprentissage ». Ce psychologue suisse s’est consacré à la recherche dans le domaine des différents stades du développement infantile.

Il a donc offert une description de la façon dont les enfants se perçoivent eux-mêmes. Ainsi que de la manière dont ils perçoivent le monde. Et ce depuis leur naissance jusqu’à l’adolescence.

Comment traite-t-on l’étude de l’enfant dans le domaine de la psychologie pédiatrique ?

Considérant l’enfant dans toute sa complexité, cette discipline aborde les caractéristiques motrices, linguistiques, émotionnelles, perceptives, physiques, cognitives et sociales de l’enfant. Les psychologues pédiatriques peuvent se baser sur une école scientifique ou une autre, nourrissant ainsi les interventions avec les apports de chaque théorie.

La psychologie pédiatrique s’intéresse donc à la manière dont chaque stade évolutif opère chez un enfant, ou inversement, en établissant des paramètres et des codes (ce qui donne généralement lieu à une large marge de relativité) dans le domaine de la santé mentale infantile.

Ainsi, les psychologues pédiatriques traitent chaque enfant dans leur contexte environnemental. Bien sûr, il est indispensable de connaître et de traiter l’environnement au moment de réaliser un diagnostic et un traitement. Ainsi, le professionnel doit établir comment :

  • Les variables du contexte (famille, école) et les caractéristiques d’ordre biologique (génétique) confluent dans le comportement infantile
  • Les changements environnementaux ont une incidence sur la santé mentale de l’enfant
fillette en consultation de psychologie pédiatrique

Quelques lieux communs de la théorie cognitive de Piaget

Pour comprendre la psychologie pédiatrique, il faut avoir une notion de la manière dont Jean Piaget la considère. Fondamentalement, ce que postule ce théoricien, c’est qu’à chaque âge, l’enfant acquiert de manière naturelle la capacité de résoudre certains problèmes : moteurs, cognitifs, émotionnels.

Pour Piaget, les stades évolutifs sont compris comme des structures cognitives. Ces bases se développent dans le temps en suivant toujours le même ordre. Or, ici, il ne s’agit pas de se focaliser sur l’âge du sujet ; il s’agit plutôt de bien voir que les stades évolutifs se succèdent les uns après les autres. Chaque stade doit donc s’intégrer harmonieusement à celui qui suit.

Les stades du développement infantile envisagées par Jean Piaget sont les suivantes :

  • Stade sensori-moteur (0-2 ans) : l’enfant découvrira le monde ainsi que ses propres capacités au travers de ses sens
  • Stade préopératoire (2 à 7 ans) : l’enfant est capable d’élaborer une pensée symbolique, lui permettant, entre autres, de parler. Cependant, lors de ce stade, la pensée reste égocentrique, c’est-à-dire que l’enfant comprend le monde depuis sa propre perspective
  • Stade des opérations concrètes (7 à 12 ans) : l’enfant est capable d’appliquer des déductions logiques et des principes déductifs. Les opérations comparatives telles que la réversibilité et la sériation sont certaines des acquisitions réalisées à ce stade. Cependant, cette « période scolaire » exclut les abstractions
  • Stade des opérations formelles (12 ans et plus) : c’est lors de l’adolescence et à l’âge adulte que le sujet acquiert la capacité de réaliser des hypothèses, des projections et des opérations formelles

Tendance actuelle dans le domaine de la psychologie pédiatrique

Aujourd’hui, les changements culturels sont vertigineux et les enfants présentent des comportements très différents des enfants d’il y a 100 ans. Ainsi, on entend souvent parler de « trouble de l’anxiété », mais aussi de « déficit d’attention », de « trouble du sommeil« , de dépression ou, de manière globale, de « trouble du spectre autiste ».

consultation psychologique d'un enfant

Ces dysfonctionnements poussent les enfants à ne pas répondre à certaines normes standard. Les théories de la psychologie pédiatrique traditionnelles doivent être en révision et actualisation constantes afin d’offrir l’attention nécessaire aux besoins des nouvelles enfances.

L’omniprésence de la technologie, la crise de la famille hétéro-patriarcale et la création de nouveaux modes de construction familiale nécessitent des approches théoriques innovantes qui partent de la psychologie pédiatrique.

Il s’agit donc de différentes manières de voir les choses qui peuvent évoluer, à leur tour, vers la pédagogie, les écoles et les centres d’enseignement.

En guise de conclusion, on pourrait dire qu’une définition obsolète de l’enfance supposera une distance irréductible entre les nouvelles et les vieilles générations. C’est pourquoi de nombreux experts appliquent des paramètres scientifiques à l’enfant, en ouvrant une brèche de plus.

 

Dr. José Méndez-Venegas, Psic. Azareel Maya-del Moral. (2011). Psicología pediátrica. Extraído de: http://www.medigraphic.com/pdfs/actpedmex/apm-2011/apm114g.pdf

Yolanda Ferreira Arza. (2000). Psicología infantil en la actualidad. Extraído de: http://www.scielo.org.bo/pdf/rcc/n8/a18.pdf