Qu’est-ce que la prégorexie ?

25 juillet, 2020
Certaines femmes ne veulent pas prendre de poids pendant leur grossesse. Cependant, la prégorexie va plus loin que cela. Il s’agit d’un trouble de l’alimentation qui peut avoir beaucoup de conséquences négatives pour la mère et pour le bébé.
 

La prégorexie est un trouble alimentaire  qui peut affecter les femmes enceintes, lorsqu’elles ont l’intention de maintenir leur poids d’avant la grossesse.

C’est sans aucun doute un problème grave, car un grand nombre des femmes atteintes de ce trouble réduisent au maximum l’ingestion de calories et font plus d’exercice. Dans cet article, nous vous dirons tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Prégorexie : tout ce que vous devez savoir

Tout d’abord, il est bon de connaître le sens du mot prégorexie. Il vient de l’anglais pregnancy (grossesse) et du vocable anorexie. Nous pouvons donc comprendre la nature de ce trouble, qui inclut des régimes très stricts, de l’exercice poussé à l’extrême, des frénésies alimentaires et des purges laxatives.

La prégorexie est plus commune chez les femmes qui avaient déjà des troubles alimentaires avant de tomber enceintes (on peut citer comme exemple la boulimie ou l’anorexie nerveuse). Cependant, elle peut se développer chez n’importe quelle future mère, même sans antécédent.

Ce trouble alimentaire affecte seulement un pourcentage très faible de la population féminine. Il faut tout de même rester alerte et faire attention à ce problème.

Une détection précoce, ainsi qu’un traitement combiné avec un obstétricien et un nutritionniste, peuvent être déterminants pour éviter des complications dans la santé de la mère et du bébé.

On considère qu’une femme qui souffre de prégorexie vit une « grossesse à risque ». En d’autres termes, pendant qu’elle perd du poids (ou n’en prend pas assez), le fœtus n’obtient pas les nutriments dont il a besoin pour se développer.

 

L’anorexie nerveuse pendant la grossesse est plus liée à cette « peur » de perdre sa silhouette et de prendre du poids pendant que l’on attend un bébé. Évidemment, dans de nombreux cas, cette peur n’est pas fondée, car une femme anorexique a une image déformée de son propre corps.

Une femme tenant une balance.

Quels sont les symptômes ?

En plus de cette inquiétude quant à la silhouette, les habitudes de la femme enceinte ne lui permettent pas de prendre de poids. Cela peut être très dangereux, pour elle comme pour son enfant.

Voici certaines caractéristiques de la prégorexie :

  • Réduction ou élimination de la consommation de graisses, lipides et glucides.
  • Prise de poids inexistante ou très faible (ce qui n’est ni sain, ni attendu chez une femme enceinte).
  • Régime restrictif et carencé en vitamines et minéraux.
  • Contrôle constant des calories ou des kilos supplémentaires.
  • Souci excessif pour la silhouette et la prise de « ventre».
  • Pratique intense d’exercice physique avec l’objectif de perdre les kilos de grossesse.
  • Usage de vêtements qui compressent le ventre, afin qu’il ne grossisse pas.
  • Négation qu’il existe un vrai problème et qu’elle a besoin d’aide.
 

Quelles-en sont les conséquences ?

Ce type de trouble alimentaire qui apparait pendant la grossesse a des conséquences terribles, autant pour la mère que pour le fœtus, car aucun des deux ne reçoit la quantité de nutriments nécessaires. Pour la femme, quelques-uns des effets de la prégorexie sont les suivants :

  • Malnutrition.
  • Diminution de la masse musculaire.
  • Modifications des niveaux de minéraux, de protéines et de vitamines.
  • Déséquilibre hydrique et diminution du volume de liquide amniotique.
  • Décalcification osseuse.
  • Changements enzymatiques et hormonaux (en plus de ceux produits par la grossesse).
  • Sautes d’humeur (irritabilité).
  • Problèmes de régulation thermique corporelle et de peau.
  • Après l’accouchement, la maman ne peut pas produire de lait pour allaiter le bébé.

De plus, nous devons prendre en compte les conséquences pour le fœtus si la mère souffre de prégorexie, comme par exemple :

  • Problèmes neurologiques liés au manque de nutriments.
  • Malformations possibles.
  • Retard de croissance.
  • Problèmes cardiaques, digestifs ou respiratoires dus à un développement incomplet.
  • Mort fœtale.
  • Accouchement prématuré et faible poids à la naissance.
  • Risque accru d’obésité infantile à cause de problèmes métaboliques.
Les conséquences de la prégorexie pendant la grossesse.
 

Peut-on traiter et éviter la prégorexie ?

La prégorexie est une maladie qui se développe au niveau psychique et émotionnel, une fois que l’on détecte la prégorexie, le traitement doit se faire avec plusieurs professionnels de santé. On doit prioriser l’intervention d’un thérapeute, ce qui permettra d’identifier la raison du problème.

L’obstétricien et le nutritionniste peuvent également guider la future maman pour qu’elle adopte des habitudes plus saines et prête attention à sa santé et à celle de son bébé. Et, bien sûr, le soutien de votre partenaire et de votre famille est essentiel dans cette situation.