Qu’est-ce que la plagiocéphalie positionnelle ?

6 mai 2018
Un bébé sur dix souffre de plagiocéphalie positionnelle. Qu'est-ce que cette pathologie ? La bonne nouvelle, c'est qu'il est possible de l'éviter avec de bonnes habitudes. Et elle est également traitable.

La plagiocéphalie positionnelle est une déformation du crâne du bébé qui survient à la suite d’une pression externe. Elle consiste en un léger écrasement ou bosselure à l’arrière de la tête. Cela peut également se produire sur les côtés ou dans la région pariétale.

Cette condition est à l’origine de la recommandation des pédiatres sur la position du bébé lorsqu’il dort. Traditionnellement, on nous conseillait de coucher le bébé sur le ventre. Mais cette position a commencé à être associée à certains cas de mort subite. Par conséquent, les spécialistes ont commencé à recommander que les nouveau-nés dorment sur leur dos.

Certes, certains attribuent à la plagiocéphalie de mauvaises conséquences dans le développement. Cependant, il n’y a vraiment pas de risques excessifs. Un diagnostic clair et opportun peut inverser les effets de la plagiocéphalie. De plus, son traitement n’est pas invasif ou gênant pour les enfants.

Comment la plagiocéphalie positionnelle se produit-elle ?

Il y a trois causes communes associées à la plagiocéphalie positionnelle ou posturale. Elles sont toutes liées à des conditions externes. C’est donc pour cette raison que l’on ne la considère pas comme une maladie congénitale.

  • Une position statique

    Dans les premiers mois de vie, la mobilité du bébé est limitée. Cela amène les enfants à passer beaucoup de temps dans la même position, à moins que l’on intervienne.

Le fait de laisser le bébé dans la même position dans son berceau pendant une longue période peut causer une plagiocéphalie positionnelle. La même chose se passe dans sa chaise de repos. En effet, la surface de base exerce une pression sur la tête de l’enfant.

Le diagnostic médical est essentiel pour prévenir la plagiocéphalie positionnelle.
  • La pression utérine

    Il y a eu des cas de plagiocéphalie chez des bébés qui ont eu des gestations dans de petits utérus. Aussi, chez des bébés qui ont fait partie d’une grossesse multiple. De même, elle s’est produite chez des bébés souffrant de torticolis musculaire en raison du manque d’espace.

Les causes de cette pathologie peuvent trouver leur origine dans une déformation de l’utérus ou à des problèmes avec le liquide amniotique. Il se peut aussi que le fœtus ait trop grandi pour l’espace qu’il avait. Alors, cela provoque l’aplatissement.

  • Un accouchement instrumenté

    Certains bébés ont eu une plagiocéphalie à cause des forceps ou des ventouses utilisés pendant le travail. Dans certains cas, ces instruments peuvent provoquer des malformations.

Les autres causes associées à la plagiocéphalie positionnelle sont les naissances prématuréesUne explication possible serait que le bébé n’a pas encore une tête complètement développée. D’un autre côté, cela peut aussi être dû au temps qui doit passer dans la même position, en observation jusqu’à la récupération.

« La plagiocéphalie positionnelle est un léger aplatissement ou une bosse à l’arrière de la tête. Elle peut aussi se présenter sur les côtés ou dans la zone pariétale. »

Que faire face à la suspicion de plagiocéphalie positionnelle ?

Environ 10% des nouveau-nés souffrent de plagiocéphalie positionnelle. Les conséquences immédiates de cette condition sont principalement esthétiques. Mais la plupart des spécialistes insistent pour écarter les problèmes neurologiques associés à cette déformation.

Le principal moyen de diagnostiquer une plagiocéphalie positionnelle est l’observation. Pendant votre visite périodique, le pédiatre doit mesurer et observer la tête du bébé par le haut. Un petit qui souffre de plagiocéphalie aura une bosse évidente à l’arrière ou sur le côté de sa tête.

Une autre façon de confirmer le manque de rondeur du crâne est par le toucher. Vous pouvez donc le faire en utilisant la mesure « doigt, main, pouce ». Très soigneusement, placer les petits doigts de l’adulte derrière chaque oreille du bébé. On repose ensuite la paume sur le côté et on rejoint les pouces sur la tête pour former un demi-cercle parfait.

Le fait de laisser le bébé dans la même position dans son berceau pendant une longue période peut causer une plagiocéphalie positionnelle.

 Comment peut-on éviter la plagiocéphalie positionnelle ?

Il y a certaines habitudes saines que les parents peuvent avoir dans les soins du bébé. Celles-ci permettront d’éviter ces inconforts ultérieurs chez l’enfant :

  • Le changement constant de position. Vous pouvez faire pivoter le bébé d’un côté à l’autre pendant qu’il dort pour éviter la même position.
  • Placez le bébé sur le ventre uniquement lorsqu’il est éveillé. Cette position est recommandée après trois mois ou quand ils commencent à tenir leur tête.
  • Utilisez des oreillers spéciaux. Les oreillers spéciaux ont une fente ou une cavité où le bébé soutient sa tête.
  • Tenez le bébé dans vos bras. Le moyen le plus efficace est de garder le bébé une bonne partie de la journée. Pour cela, vous pouvez utiliser des kangourous ou des chargeurs.

Pour traiter la plagiocéphalie, les médecins recommandent certains exercices de physiothérapie qui améliorent la condition. Naturellement, ce seront les parents qui aideront le bébé, après le diagnostic et les indications médicales.

Dans les cas où il y a une plus grande prononciation des signaux, il est conseillé d‘utiliser un casque spécial pour la plagiocéphalie. Cet appareil a une ouverture à l’endroit où l’aplatissement se produit. Le bébé devrait porter ce casque 24 heures sur 24, pendant environ 4 mois.

 

A découvrir aussi