Qu'est-ce que la gastrulation ?

L'ectoderme, le mésoderme et l'endoderme sont les couches germinales qui se développent pendant la gastrulation. Celles-ci contiennent des cellules souches qui donneront naissance à divers organes et systèmes.
Qu'est-ce que la gastrulation ?

Dernière mise à jour : 30 août, 2022

Le terme gastrulation s’utilise pour désigner le développement des couches germinales embryonnaires. Celles-ci sont au nombre de trois et elles sont très bien différenciées puisque chacune d’elles contient des cellules souches capables de donner naissance à des organes et des systèmes très divers.

Bien sûr, c’est un processus naturel et indolore qui se produit au stade embryonnaire. Dans de nombreux cas, cela se produit donc avant que la mère ne sache qu’elle est enceinte.

La gastrulation est fascinante par sa complexité. En effet, il est intéressant de comprendre comment certaines maladies -parfois évitables- peuvent naître à ce stade. Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur ce sujet, nous vous invitons à poursuivre la lecture.

Qu’est-ce que la gastrulation ?

Processus de gastrulation.

En termes simples, la gastrulation fait référence à la transition d’une structure appelée disque embryonnaire bilaminaire au disque embryonnaire trilaminaire. Elle est due à la prolifération et à la migration rapides d’un ensemble de cellules de l’épiblaste.

Au début de la grossesse – vers la quatrième semaine – ce processus se produit naturellement. La gastrulation est vitale pour garantir le bon développement de tous les tissus de l’embryon et du futur fœtus.

Comme son nom l’indique, le disque embryonnaire trilaminaire se constitue de trois couches : ectoderme, mésoderme et endoderme. Celles-ci donneront naissance au reste des tissus et organes qui formeront le futur bébé.

Quels sont les types de gastrulation ?

Différents types de gastrulation ont été décrits selon l’organisme étudié. Ci-dessous, nous mentionnerons ceux qui sont connus à ce jour:

  • Intussusception ou embolie.
  • Epibolie.
  • Involution.
  • Délaminage.
  • Entrée.

Dans le cas des êtres humains, le processus est le premier, l’invagination ou l’embolie. On l’appelle ainsi parce que les cellules qui se reproduisent forment une sorte de “pli vers l’intérieur”.

Pourquoi ce processus est-il nécessaire ?

Pour mieux comprendre le but de la gastrulation, qui n’est rien de plus que le développement des trois couches germinales susmentionnées, il convient de comprendre à quoi sert chacune d’elles.

Ectoderme

L’ectoderme est la couche la plus superficielle qui va donner naissance à des systèmes aussi “différents” que la peau et le neurologique. Il se divise en une partie neurale et une partie superficielle. Bien sûr, c’est un processus lent et progressif. Mais d’une certaine manière cela explique la relation qui existe entre ces deux systèmes.

Selon certaines études, il existe des maladies caractérisées par des problèmes de différenciation (c’est-à-dire de développement) des cellules de l’ectoderme. Certaines d’entre elles sont des syndromes neurocutanés, parmi lesquels se distingue la maladie de Von Riecklenhausen, mieux connue sous le nom de neurofibromatose.

Cette maladie a plusieurs sous-types. Le type 1 est lié à l’apparition de taches brunes “café au lait” n’importe où sur le corps, à l’apparition de tumeurs cutanées et à des problèmes de développement psychomoteur.

De cette couche germinale provient également une bonne partie de ce que sera le sac amniotique à l’avenir. Cette structure vitale remplie de liquide amniotique dans laquelle le bébé sera “suspendu” pendant le reste de la grossesse.

Mésoderme

Le mésoderme est une couche intermédiaire entre l’ectoderme et l’endoderme. Il se sépare en structures bien différenciées : notocorde, mésoderme paraxial, intermédiaire et latéral.

Il donnera naissance à des systèmes aussi divers que les systèmes cardiovasculaire, urogénital et musculosquelettique. Par ailleurs, il est également très important pour la formation du tube neural, une structure vitale pour le futur système nerveux. En effet, les malformations du tube neural sont bien connues des médecins. Certaines d’entre elles peuvent être incompatibles avec la vie.

Selon une publication des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), les malformations comprennent l’anencéphalie (absence de développement de la majeure partie du cerveau) et le spina bifida ouvert, un trouble qui nécessite une résolution chirurgicale.

Heureusement, bon nombre de ces problèmes peuvent être évités simplement grâce à une supplémentation en acide folique. Selon la même source, consommer 400 microgrammes de cette substance peut réduire considérablement le risque de développer ces maladies.

Pour cette raison, les consultations de planification familiale sont importantes. Ces suppléments – ainsi que les changements alimentaires pour incorporer plus d’acide folique dans l’alimentation – sont efficaces même avant la conception, améliorant les chances de succès.

Endoderme

L’endoderme est la couche la plus interne. Elle se divise en une partie embryonnaire et une partie extra-embryonnaire. La première donnera naissance à certains organes des systèmes gastro-intestinal, respiratoire et endocrinien. La seconde formera le sac vitellin, où apparaîtront les premiers vaisseaux sanguins propres qui nourriront le bébé.

Embryon après la gastrulation

Existe-t-il un quelconque symptôme ?

La gastrulation est un processus naturel et n’est associée à l’apparition d’aucun symptôme pendant la grossesse. De plus, comme cela se produit dans les premières semaines de grossesse, une femme peut même ne pas savoir qu’elle est enceinte à ce stade.

Cependant, en raison de l’augmentation progressive de la bêta-hCG, il est possible que certains symptômes typiques du début de grossesse apparaissent. Bien qu’il s’agisse toujours de manifestations non spécifiques. Par exemple, des nausées.

Différences entre gastrulation et neurulation

Au cours du développement embryonnaire, plusieurs processus peuvent se confondre par les termes utilisés. Il est donc nécessaire de clarifier la différence entre la gastrulation et la neurulation, deux processus différents.

Le premier fait référence à la différenciation et au développement précoce des trois principales couches germinales : ectoderme, mésoderme et endoderme. La neurulation est le processus de différenciation du tube neural, provenant du mésoderme. Selon certaines publications, il existe encore de nombreuses théories sur la façon dont cela se produit.

Ce tube neural donnera naissance aux structures du système nerveux central qui, au moins initialement, donneront naissance au cerveau antérieur, au cerveau moyen, au cerveau postérieur et à la moelle épinière.

La gastrulation, un processus complexe et essentiel

Sans gastrulation, l’être humain ne pourrait pas se développer tel que nous le connaissons. La grossesse est longue et fascinante. Et il est souvent difficile de penser à l’immensité des processus microscopiques nécessaires à la croissance d’un être vivant.

Si vous profitez d’une grossesse, il n’est pas essentiel que vous connaissiez tous ces termes. Cependant, en cas de doute, vous pouvez toujours consulter votre obstétricien de confiance. Notamment en ce qui concerne les différents troubles congénitaux liés à la gastrulation et les moyens de les prévenir.

Cela pourrait vous intéresser ...
Taux d’hCG pendant la grossesse : comment les interpréter ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Taux d’hCG pendant la grossesse : comment les interpréter ?

Les niveaux d'hCG pendant la grossesse permettent de détecter d'éventuelles altérations liées à la grossesse ou au développement du fœtus...




Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.