Quelques mythes sur les enfants introvertis

25 mars 2019
Vous avez sûrement entendu beaucoup de mythes sur les enfants introvertis. Mais à quel point leur donnez-vous de la crédibilité ?

Il existe de nombreux mythes sur les enfants introvertis. Ils dérivent en effet souvent de leur comportement en classe. L’enseignant constate alors une faible participation et une faible corrélation avec ses camarades.

Ironiquement, l’attitude opposée est également une source de préoccupation pour l’éducateur et le représentant. Il semble qu’il existe un point médian idéal non clairement défini pour le niveau d’activité de l’enfant.

La personnalité de chaque enfant est si diverse que, pour l’enseignant, ce serait une tâche titanesque que tous s’alignent sur un seul modèle de comportement.

Quelles sont les caractéristiques les plus frappantes des enfants introvertis ?

En général, les enfants introvertis ont peu de relations personnelles car ils sont très sélectifs avec les personnes avec lesquelles ils partagent leur temps. Cela a pour conséquence qu’ils profitent au maximum du temps passé avec leurs proches.

Ils se montrent également empathiques, sont une bonne oreille et réfléchis. Lorsqu’ils doivent effectuer des tâches, ils préfèrent les faire seuls ou avec très peu de compagnie et ils se sentent affectés lorsqu’ils font des erreurs.

Quelques mythes sur les enfants introvertis

Nous présentons et analysons ici certains mythes et préjugés sur les enfants introvertis. Nous sommes certains que vous en avez entendu parler à plusieurs reprises :

« Un enfant timide et un enfant introverti, c’est exactement la même chose »

Une confusion très courante est de penser qu’être introverti revient à être timide. En réalité ce n’est pas tout à fait vrai.

D’une part, la timidité peut être définie comme le sentiment de malaise face aux situations sociales, associé aux processus d’anxiété. D’autre part, l’introversion est la nécessité d’un temps de solitude pour développer des idées et recharger son l’énergie.

Un enfant introverti peut se développer sans problème dans des situations de nature sociale, mais il ressent également le besoin de vivre des moments de solitude.

enfants introvertis

« Ils ne sont pas normaux »

C’est l’un des mythes sur les enfants introvertis que l’on entend le plus souvent. Ils sont étiquetés comme « étranges » parce qu’ils n’essaient pas d’être comme la majorité.

La réalité est que ce sont des personnes individualistes qui s’attendent à être valorisées par leur façon de penser. Ainsi, la popularité n’a aucune influence sur les décisions à prendre, comme c’est le cas avec le reste des enfants.

« La solitude est leur seule amie »

Les enfants introvertis aiment passer du temps seuls grâce à leur nature analytique et réfléchie. Cependant cela ne veut pas dire qu’ils n’aiment pas avoir de la compagnie. Les relations qu’ils établissent avec leurs pairs seront toujours sélectives et de qualité.

Leur esprit est une machine amusante qui produit des solutions qu’ils partagent avec leurs amis avec enthousiasme.

Le leadership n’est pas pour les enfants introvertis

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce type de personnes encourage de bons environnements de travail en équipe. Comme les extravertis, les introvertis peuvent devenir d’excellents leaders en se démarquant par des idées brillantes, de l’empathie et enfin une pensée critique de haute qualité.

Lorsqu’ils communiquent avec un public, ils ont généralement une idée plus claire de ce qu’ils vont apporter, car ils passent beaucoup plus de temps à définir et à faire mûrir leurs idées.

« Ils n’aiment pas parler »

S’ils n’ont vraiment rien à dire ou si le sujet ne semble pas saisissant, ils n’émettront alors aucun mot. Les enfants introvertis ne parlent que des sujets qui ont retenu leur attention.

En général, ils sont meilleurs auditeurs et observateurs qu’orateurs. L’impulsion n’est donc pas la raison pour laquelle ils entameraient une conversation. Ils analysent soigneusement leurs opinions avant de les partager.

Leur monologue interne ne s’arrête pas. Par conséquent, cela ne les empêche pas de dormir d’avoir été écouté ou non par ceux qui les accompagnent.

enfants introvertis

« Ils ne s’amusent ni ne se détendent pas »

Ils trouvent du plaisir et de la détente au contact de la nature ou à leur endroit préféré de la maison. Les espaces publics ou surpeuplés ne sont certainement pas leur préférés.

Ils ne recherchent pas d’émotions fortes ni de poussées d’adrénaline. Beaucoup de gens parlent en même temps et l’excès de bruit les incite à la réclusion. Ils acceptent donc plus facilement les activités qui nécessitent peu de stimulation. Résoudre un sudoku, lire ou bien aider un ami à résoudre un problème sont quelques-unes de leurs activités préférées.

Ils apprécient leur temps seul et en tirent profit en organisant leurs idées et leurs projets.

« Ils sont négatifs ou dépressifs »

Leur personnalité peut être interprétée comme négative de par leur affinité pour la solitude. Contrairement aux enfants extravertis qui, quand ils passent beaucoup de temps sans accompagnement, dépriment. Il est donc logique d’associer cet état à la dépression.

En réalité, c’est juste un mythe supplémentaire sur les enfants introvertis.