Quelles sont les peurs des enfants les plus fréquentes ?

8 avril 2019
La peur du noir, les cauchemars ou aller chez le médecin font partie des peurs des enfants les plus fréquentes.

Avoir peur fait partie de l’apprentissage des enfants. Surmonter ces peurs également. C’est dans ce processus que les parents jouent un rôle essentiel car ils doivent les aider et les accompagner pour y faire face.

Chaque enfant peut avoir peur de différentes choses. Même si durant l’enfance, il est courant que les peurs soient semblables parmi les petits. Voici une série des peurs des enfants les plus fréquentes ainsi que quelques conseils pour les aider à les dépasser.

Les peurs des enfants les plus fréquentes

La peur du noir

La peur du noir est l’une des peurs des enfants les plus courantes. Par ailleurs, c’est l’une de celles qui peuvent apparaître plus tôt (autour de 2 ans) lorsque l’enfant est conscient qu’il se trouve dans une chambre sombre.

A ce moment, le petit est plongé dans l’obscurité totale, sans aucune lumière, seul et avec l’imagination qui ne s’arrête pas. Tout bruit peut donc susciter une certaine panique. Cette peur peut s’affronter de différentes façons :

  • Rester un moment avec l’enfant dans le noir afin qu’il réalise qu’il n’y a aucune raison d’avoir peur.
  • Placer une petite lumière sur sa table pour que le noir ne soit pas absolu dans sa chambre.
  • Mettre des autocollants fluorescents au plafond, en forme d’étoiles ou de lune, qui s’illuminent dans la nuit.
  • Inventer des histoires sur le soleil, la lune et les étoiles afin que l’enfant comprenne que les étoiles et la lune le protégeront toujours.

Les cauchemars

Les cauchemars occupent également une bonne partie des peurs des enfants les plus fréquentes. Lorsque cela se produit, l’enfant a tendance à se réveiller agité, parfois en criant et en transpirant.

En tant que parents, nous devons le tranquilliser en lui expliquant que ce n’était pas réel mais imaginaire et que cela ne se reproduira plus. Dans ces moments-là, l’enfant a besoin de l’amour de ses parents et de savoir qu’ils seront toujours là pour le soutenir.

Les cauchemars occupent également une bonne partie des peurs des enfants les plus fréquentes.

Les déguisements et les personnes déguisées, l’une des peurs des enfants les plus fréquentes

De nombreux enfants ont peur des personnes déguisées car ils ne savent pas qu’il y a un individu derrière ce costume. Le fait de voir les proportions, les couleurs ou les caractéristiques qui ressortent du déguisement les rend méfiants.

La solution pour surmonter cette peur est que la personne qui est déguisée montre son visage à l’enfant afin qu’il reconnaisse qu’il s’agit d’une personne gentille derrière ce masque. Une autre option excellente est que vous vous déguisiez avec lui à la maison. Ainsi, il perd la peur des déguisements et cela devient même amusant.

L’eau

L’eau est l’une des peurs des enfants les plus fréquentes. Bien que plus tard, elle devient généralement l’un de leurs passe-temps favoris. Cela peut être dû à deux raisons :

  1. En tant qu’êtres humains, nous sommes angoissés par la capacité de savoir que nous ne pouvons pas respirer sous l’eau.
  2. Un événement traumatisant dans l’eau.

Pour résoudre cette peur, il est très important de ne pas forcer l’enfant à se baigner dans une piscine ou dans la mer s’il ne veut pas. Par ailleurs, vous devez lui expliquer et lui montrer comment d’autres enfants et adultes se baignent tranquillement sans aucun danger. Par conséquent, il verra qu’il peut le faire lui aussi.

La peur du médecin, également appelée la peur de la blouse blanche, représente aussi l'une des peurs des enfants les plus fréquentes.

Les visites chez le médecin

La peur du médecin, également appelée la peur de la blouse blanche, représente aussi l’une des peurs des enfants les plus fréquentes. 

Dès le plus jeune âge, nous associons la douleur au médecin. C’est pourquoi, nous devons expliquer à l’enfant ce qui va se passer pendant la consultation avant d’entrer. En effet, il sera moins nerveux et perturbé.

Le but de cette explication est que l’enfant soit conscient que le médecin va l’aider et non lui faire du mal. Dans ce cas, il est indispensable de savoir de quelle façon le pédiatre traite l’enfant car il s’agit d’un moment délicat où il faut être affectueux. Enfin, promettre une récompense à l’enfant s’il se comporte bien le rendra plus motivé et décidé.