5 activités pour apprendre aux enfants à surmonter les peurs

· 6 juin 2018
Si votre enfant a du mal à surmonter les peurs, voici quelques astuces qui l'aideront à faire face aux situations de panique propres à la vie quotidienne.

Apprendre aux enfants à surmonter les peurs n’est pas une tâche facile. Durant cette étape complexe mais naturelle pour les petits, vous aurez certainement besoin de patience et de mettre en place certains conseils que nous vous donnerons par la suite.

En tant que mère, enseigner aux enfants à faire face aux peurs irrationnelles peut être un des moments les plus frustrants. Rien de ce que vous leur dites ne semble les aider à soulager les situations d’angoisse et il se peut que vous ne sachiez pas quoi faire.

Les enfants peuvent craindre des circonstances ou des objets que les adultes ne trouvent pas menaçants. C’est un fait qui se produit dans toutes les cultures. De plus, n’oubliez pas que les peurs infantiles font partie intégrante du développement de l’enfant.

Le besoin d’apprendre aux enfants à surmonter les peurs commence habituellement autour de la première année de vie, bien que les craintes soient plus prononcées entre l’âge de 4 et 6 ans. La grande majorité des peurs sont simplement une étape en plus du développement, même si dans certains cas exceptionnels un soutien psychologique peut être nécessaire.

Les sources de la peur peuvent varier à mesure que grandit l’enfant. Par exemple, la peur de l’obscurité ou des monstres sous le lit peut entraîner des craintes de vol ou de violence.

Les aspects à prendre en compte

Pendant le processus et le temps logique que vous prendrez pour apprendre à vos enfants à surmonter les peurs, souvenez-vous :

  • Se moquer de l’enfant ou le forcer à affronter sa peur ne fera qu’empirer les choses.
  • Vous pouvez aider votre enfant en prenant ses craintes au sérieux et en l’encourageant à parler de ses sentiments.
  • Avant tout, vous ne devez pas critiquer votre enfant parce qu’il ressent de la peur ni l’obliger à faire face à des situations qui le terrorisent.
  • Pour aider votre enfant à surmonter les peurs, vous devez donner de la crédibilité à ses sentiments.
  • Motiver votre enfant à parler de ses angoisses lui donnera l’opportunité d’affronter ses peurs à son rythme et avec votre soutien.

Les facteurs qui influencent

Certains enfants ont plus peur que d’autres. Voici les facteurs qui contribuent au développement de craintes chez les enfants :

  • Une sensibilité génétique : certains enfants sont intrinsèquement plus sensibles et émotifs dans leur tempérament.
  • L’anxiété des parents : les enfants apprennent à se comporter en observant leurs parents.
  • Une surprotection de la part des parents : il y a plus de chances qu’un enfant assisté se sente impuissant et cela peut conduire à une anxiété généralisée.
  • Des événements stressants : certaines activités, la séparation des parents, une blessure ou une hospitalisation pourraient avoir un impact considérable sur votre enfant.
Accompagner les enfants à surmonter les peurs est primordial pour leur développement

5 activités pour apprendre aux enfants à surmonter les peurs

Voici 5 exemples d’activités qui aideront votre enfant à dépasser ses peurs. Il s’agit de mettre en pratique ces conseils afin de l’aider à grandir :

1. Lire des livres sur la peur

Raconter des histoires, symboliser des situations ou lire des livres sur un contexte de peur en particulier peut aider les enfants à dépasser leurs peurs.

Cette stratégie s’appelle la bibliothérapie ou la guérison par le livre. Elle est utile car les enfants s’identifient souvent au personnage qui partage le même problème.

2. Réaliser des travaux manuels

Les activités de nature artistique permettront à l’enfant de retrouver inconsciemment ses peurs. Lorsqu’un enfant ne parvient pas à parler de sa peur, une feuille de papier vierge peut être une solution appropriée.

Une fois qu’il a terminé de dessiner sa crainte, échangez avec lui et analysez la situation pour l’encourager à la résoudre.

« Avant tout, vous ne devez pas critiquer votre enfant parce qu’il ressent de la peur ni l’obliger à faire face à des situations qui le terrorisent ».

3. Construire une échelle de la peur

Une fois que vous avez dressé une liste des choses qui génèrent de la peur, aidez votre enfant à organiser ses craintes de la moins effrayante à la plus terrifiante.

De plus, utilisez le thermomètre de la peur pour aider votre enfant à réaliser les évaluations. Il se peut que les enfants plus petits ne puissent pas donner une note, mais généralement ils parviennent à citer les situations les plus terrifiantes.

Une fois que votre enfant a évalué chaque situation, utilisez le formulaire de l’échelle de la peur pour établir une liste finale.

Les craintes sont normales chez les enfants, il suffit de leur donner les moyen de surmonter les peurs

4. Jouer à cache-cache

Le fameux jeu de cache-cache cherche, non seulement à s’amuser, mais aussi à surmonter la peur de l’abandon et de la séparation. Cette activité lui permettra d’affronter de manière individuelle la crainte d’être seul.

5. Confier ses propres peurs

Exprimer ses peurs et précisément les actions que l’on met en place pour les dépasser est très important pour un petit. Depuis votre exemple, vous pouvez largement contribuer à ce qu’il traverse cette étape si difficile.

Il vous imite vous et les émotions que vous ressentez et que vous révélez. Ce témoignage personnel permettra également à votre enfant d’apprendre à raconter ses propres expériences.

Les actions que vous pouvez entreprendre sont nombreuses et leur choix dépendra des caractéristiques de chaque enfant. Ce qui compte, c’est que vous l’accompagniez et lui donniez un soutien ; il a besoin de vous à ses côtés pour grandir et dépasser les traumatismes et les peurs propres à l’enfance.