7 conseils pour éviter l’éducation basée sur les punitions et les récompenses

4 janvier 2018
L’éducation des enfants est un défi assez vaste, elle débute le jour où les enfants arrivent dans notre vie et l’on peut dire qu’elle ne se termine jamais. Cependant, durant la première étape de la vie, les enfants doivent recevoir nos instructions avec plus de précision.

Certains spécialistes affirment que les punitions et les récompenses devraient être évitées. C’est-à-dire que l’éducation des enfants peut être réalisée par d’autres types de méthodes, comme le développement cognitif par exemple.

Il est courant que nous choisissions de réprimander les enfants quand ils font quelque chose qui ne nous semble pas correct. Par conséquent, les punir tend à être l’option principale. Tandis que, lorsqu’ils se comportent correctement ou font quelque chose de bien, les récompenses suivent souvent. C’est ainsi que nous élevons nos enfants et d’une certaine façon cela fonctionne, mais il existe plus d’options. Dans cet article, nous vous présentons les alternatives à l’éducation typique par punitions et récompenses.

Fillette heureuse d'avoir gagné

 

Comment éviter l’éducation basée sur les punitions et les récompenses ?

Aucun parent n’envisage a priori d’élever ses enfants sur la base de punitions et de récompenses, mais beaucoup finissent par le faire. Cette action est normale, commune et non répréhensible, surtout puisque l’on sait que l’éducation n’a pas de manuel.

Selon le type de punition, celle-ci pourrait ne pas affecter l’enfant sérieusement. La même chose avec des récompenses ; pourquoi pensons-nous qu’elles peuvent être négatives ? Certaines théories psychologiques expliquent que lorsque nous punissons ou récompensons les enfants, il est possible de renforcer le comportement inverse.

Pour sa part, le renforcement positif n’est pas condamné du tout, au contraire, il peut être efficace. Peut-être que nous échouons dans le type de renforcement que nous appliquons. Si le prix ou la récompense est accessible à l’enfant, il peut ne pas la considérer comme telle. Dans le cas de la punition, cela dépend de la constance avec laquelle nous l’appliquons. Cependant, ceci peut être contre-productif quand la punition est très sévère, mais aussi quand elle est très futile.

Pour cette raison, les experts recommandent que nous aidions l’enfant à développer son processus cognitif. Pour favoriser ce développement, il est conseillé d’appliquer les conseils suivants :

  • Évitez les surprises, les changements drastiques ou les improvisations qui les rendent hors de contrôle sur certains aspects. Il est recommandé que la plupart de nos actions aient toujours le même résultat.
  • Mettez vos enfants à l’épreuve, en particulier dans les processus d’association d’idées. Essayez d’appliquer un concept appris dans une nouvelle circonstance.
  • Apprenez-leur à réfléchir sur leurs actions et donnez-leur l’espace pour le faire, sans pression.
  • Profitez de tous les moments pour leur poser des questions. Observez leurs réponses avec compréhension, afin d’appliquer des corrections positives.
  • Si vous avez à introduire des modifications simples, essayez de le faire progressivement.
  • Adaptez votre pensée à la sienne, n’essayez pas de faire correspondre votre raisonnement plus avancé.
  • Encouragez l’expérimentation, les tests et l’exploration.

Le développement du comportement en fonction de leurs capacités

Si nous pouvons comprendre que tous les enfants ne sont pas égaux et que chacun s’adapte à son rythme, nous pouvons éviter beaucoup de disputes. Parfois, ce que nous considérons comme des troubles de comportement fait partie du développement de la personnalité. Par conséquent, une punition n’est pas la plus utile dans ces cas.

la punition

De même, la correction des comportements négatifs peut être aussi improductive que la récompense d’un bon comportement. Les experts estiment que le développement du comportement de l’enfant peut se faire de manière invariable. C’est-à-dire qu’il se comporte selon son âge et ses capacités, c’est pourquoi parfois ces interventions ne sont pas nécessaires.

En ce sens, il est pratique de les aider à mettre leurs neurones au travail. Selon l’opinion de certains psychologues, l’enfant peut s’adapter à l’environnement dans lequel il se développe. L’organisation peut également être réalisée en fonction de son environnement. Cela signifie que nous pouvons créer un environnement selon nos critères, permettant ainsi à l’enfant de s’adapter.

Le comportement équilibré de l’enfant dépendra d’au moins deux facteurs. Le premier est l’évolution de leur processus cognitif et le second, l’adaptation à leur environnement. Pour cette raison, l’intervention des parents doit être appliquée d’abord dans le développement cognitif et plus tard dans l’adaptation de l’environnement afin de favoriser des résultats positifs dans le comportement des enfants.

 

 

 

A découvrir aussi