Quelles méthodes d’alphabétisation existent ?

· 3 janvier 2019
De façon générale, nous parlons d'alphabétisation en référence à la période pendant laquelle les enfants commencent à écrire et à lire. Toutefois, il existe différentes méthodes d'alphabétisation. Chacune possède ses propres caractéristiques.

Dans le domaine de l’éducation, on parle d’alphabétisation pour désigner la période au cours de laquelle les enfants apprennent à lire et à écrire. Cela a lieu principalement entre quatre et sept ans.

Cependant, il est important de savoir qu’il existe divers méthodes d’alphabétisation. Dans cet article, nous détaillons les principales.

La lecture et l’écriture font partie d’un même processus et leur apprentissage est simultané. C’est pourquoi le terme alphabétisation est utilisé pour désigner l’ensemble de ce processus.

Il s’agit d’une période fondamentale dans l’enseignement. En effet, les enfants doivent d’abord apprendre à lire et à écrire pour pouvoir comprendre d’autres matières.

Nous trouvons de nombreuses théories sur la meilleure forme d’apprentissage à ce stade. Voici quelques pistes pour savoir quelles sont les principales méthodes d’alphabétisation.

Les différentes méthodes d’alphabétisation

La méthode alphabétique

Ce système est utilisé depuis l’Antiquité. Pour apprendre, on suit l’ordre alphabétique. Autrement dit, on étudie chaque lettre de l’alphabet, dans l’ordre et en prononçant son nom. Simultanément, on apprend à écrire chacune d’entre elles.

Grâce à chaque lettre apprise, nous faisons des combinaisons simples de consonnes et de voyelles pour former des syllabes (par exemple, l+a=la). Nous commençons par deux lettres et petit à petit nous en ajoutons davantage pour former des syllabes plus longues et ensuite des mots.

Une fois que l’enfant réussi à former des mots, il apprend à former des phrases complètes. Dans cette méthode d’alphabétisation, on commence par une lecture mécanique. 

Une fois que cette capacité est intégrée, nous passons à la lecture expressive, avec des signes de ponctuation. Puis finalement, nous passons à la lecture compréhensive.

La méthode syllabique

Ce processus pour l’enseignement de l’alphabétisation commence avec l’apprentissage des voyelles. Les consonnes sont apprises plus tard, en commençant par celles qui sont plus faciles à prononcer.

Il existe plusieurs méthodes d’alphabétisation qui servent à l'apprentissage de la lecture et de l'écriture.

Ensuite, l’enfant fait des combinaisons pour former des syllabes. Chaque consonne est utilisée avec toutes les voyelles. Par exemple, ma, me, mi, mo, mu. Pour finir, l’enfant forme des syllabes plus complexes, des mots et des phrases.

La méthode phonétique

Dans cette méthode d’alphabétisation, on utilise principalement du matériel phonétique. Avec ce dernier, nous enseignons d’abord les voyelles par leur son, en utilisant des figures et des images avec des objets qui commencent par chacune d’entre elles.

Parallèlement à la lecture, l’écriture de chaque voyelle est apprise.

Chaque consonne est ensuite expliquée avec son son en utilisant des images d’objets ou d’animaux qui commencent par cette lettre. Chaque consonne apprise est combinée avec les cinq voyelles. C’est ainsi que se forment les syllabes simples : pa, pe, pi, po, pu.

Par la suite, nous utilisons ces syllabes déjà apprises par l’enfant pour former des mots simples et des phrases qui n’emploient que ces mots. Enfin, les syllabes inverses, mixtes, complexes, diphtongues et triphtongues sont enseignées.

Une fois que ces syllabes sont présentes dans l’apprentissage, l’enfant les utilise pour former des mots et des phrases.

« La lecture et l’écriture font partie d’un même processus et leur apprentissage est simultané. C’est pourquoi le terme alphabétisation s’utilise pour désigner l’ensemble de ce processus »

La méthode globale

Il existe une autre méthode d’alphabétisation moins traditionnelle, qui se base sur un apprentissage global.

Ses inventeurs avertissent néanmoins que cette méthode globale ou analytique n’est efficace que si elle s’inscrit dans le cadre d’un enseignement entièrement spécifique et intuitif.

Dans ce cas, l’apprentissage de l’alphabétisation s’aborde de manière à ce que l’enfant apprenne à parler. Pour cela, dès le début nous lui présentons des unités avec un sens complet.

A travers sa mémoire visuelle, l’enfant apprendra à reconnaître les phrases et, à l’intérieur des phrases, des mots. Il pourra faire des associations et identifier les mêmes éléments dans des mots distincts.

Ainsi, il apprendra à reconnaître les lettres. Dans cette méthode, le mot écrit est simplement la représentation graphique d’une image que l’enfant a dans sa tête.

Les différentes méthodes d'alphabétisation sont surtout utilisées en classe mais peuvent être pratiquées également à la maison.

La durée du processus d’alphabétisation avec cette méthode est très variable. Elle dépendra du degré de maturité générale de l’enfant et du groupe, de leur type d’intelligence et de leur capacité à se placer dans l’espace et le temps, entre autres.

De même, cette méthode d’alphabétisation comporte quatre étapes bien distinctes: la compréhension, l’imitation, l’élaboration et pour finir la production.

Dans cette dernière phase, les enfants seront capables de comprendre parfaitement ce qu’ils ont lu. Ils pourront l’expliquer et répondent également à des questions sur le contenu. L’écriture de quelques cartes, de descriptions et des compositions sera aussi à leur portée.

En apprenant à lire et à écrire avec ce système, les enfants acquièrent une lecture rapide et fluide. Cela est certainement dû à une compréhension rapide de ce qu’ils lisent et écrivent.

Pour finir, les différentes méthodes d’alphabétisation servent à promouvoir l’apprentissage dans les salles de classes pour nos enfants.

Cependant, elles sont également très efficaces à la maison. N’hésitez pas à consacrer du temps à la pratique afin que votre petit développe au maximum ses compétences linguistiques.