Que manger ou non après une césarienne ?

Si vous voulez savoir quels aliments éviter et lesquels introduire après une césarienne, restez avec nous ! Nous allons vous donner les clés pour optimiser votre schéma nutritionnel.
Que manger ou non après une césarienne ?

Dernière mise à jour : 29 juin, 2022

Après votre césarienne, vous devrez peut-être éviter de manger certains aliments pour aider vos tissus à guérir correctement et à améliorer votre récupération. Gardez à l’esprit que la qualité de l’alimentation est essentielle pour atteindre une bonne santé et doit être adaptée aux exigences de chaque étape de votre vie.

Avant de commencer, il convient de noter que lorsque vous subissez une césarienne, le corps a besoin d’un certain temps pour revenir à son état pré-grossesse. Les tissus doivent se régénérer, ce qui peut être relativement coûteux en énergie. Cependant, certains nutriments augmentent la vitesse de récupération et vous aident à obtenir un résultat plus satisfaisant.

Si vous venez d’accoucher, cet article est peut-être pour vous.

Premiers aliments après une césarienne

L’essentiel après une césarienne est d’assurer un bon état d’hydratation. Pour cela, rien de mieux que l’eau minérale naturelle, bien que des bouillons et des soupes puissent aussi être une option à envisager.

Les crèmes légères seront progressivement incluses dans l’alimentation, car elles représentent une bonne source de vitamine C. Cet élément est essentiel pour stimuler la synthèse de collagène et favoriser la cicatrisation, comme en témoignent des recherches publiées dans la revue Scientific Reports.

Au fil des heures, et selon le niveau de tolérance de chaque femme, certains solides pourront être consommés. Il est préférable de commencer par les viandes grillées, mais il faut éviter le porc et la charcuterie, en raison de leur forte teneur en gras trans. Il a été démontré que ces lipides augmentaient les niveaux d’inflammation dans l’environnement interne, ce qui pourrait entraver les processus de récupération. De plus, ils sont vraiment nocifs pour le corps. Au contraire, les poissons bleus et les œufs sont également une bonne option, ainsi que les pommes de terre lorsque l’appétit augmente.

En plus de la viande, il sera important de garantir l’inclusion d’aliments facilement digestibles dans le régime pour éviter la constipation. En fait, il est courant que les selles soient plus irrégulières après l’accouchement, au moins pendant quelques jours. Garantir un bon état d’hydratation est très pertinent à cet égard.

femme dans la cuisine boit de l'eau d'une tasse en verre
Une hydratation suffisante est essentielle à la récupération du corps maternel après une césarienne et pour favoriser l’allaitement.

Aliments déconseillés

Après une césarienne, évitez les aliments qui peuvent favoriser le développement d’infections ou ceux qui favorisent la production de gaz dans l’intestin. Sinon, vous pourrez ressentir de la douleur et de l’inconfort. Parmi ces aliments, on retrouve les légumineuses et certains fruits, comme les pommes et les poires. Tous ces produits se distinguent par leur teneur en fibres, une substance non digestible qui augmente la fermentation dans le tube digestif.

En plus des légumineuses, vous devrez restreindre les boissons gazeuses et certains légumes, comme les crucifères. Vous ne pourrez pas non plus consommer de café ou de boissons alcoolisées. En effet, si vous avez l’intention d’allaiter, il sera décisif d’améliorer votre alimentation dans le but d’apporter des nutriments de qualité au bébé et d’éviter l’apport d’éléments qui lui seront nocifs.

Enfin, il est primordial d’assurer un bon équilibre en oméga-3 et oméga-6 dans le régime de la nouvelle maman, afin de contrôler les mécanismes inflammatoires. Ainsi, on recommande de privilégier la consommation de poissons bleus après une césarienne et d’éviter la consommation d’huiles raffinées de mauvaise qualité. Dans le cas de la consommation de viandes, l’idéal sera de s’assurer qu’elles proviennent de bovins nourris à l’herbe et élevés en liberté.

sources alimentaires d'acides gras insaturés oméga 3
Les oméga-3 font partie des acides gras bénéfiques que l’on doit ingérer régulièrement. Ses sources sont variées, vous pouvez donc adapter les aliments aux recommandations du post-partum.

Optimiser l’alimentation après une césarienne

Comme vous l’avez vu, il existe un certain nombre d’aliments à éviter après une césarienne. D’autres, cependant, sont recommandés pour accélérer les processus de récupération et la cicatrisation des tissus. Aussi, il faudra tester la tolérance antérieure à certains aliments, car toutes les femmes ne ressentent pas la même chose.

Pour finir, nous devons souligner qu’après l’accouchement, il sera décisif de continuer à prendre soin de l’hygiène alimentaire, tout comme cela s’est produit pendant la grossesse. Après tout, certaines substances nocives pour le bébé peuvent se transmettre par le lait maternel : on doit donc les éviter. Il existe des guides d’alimentation développés spécifiquement pour faciliter cette tâche. Cependant, si vous avez des doutes, il est préférable de consulter un expert en nutrition.

Cela pourrait vous intéresser ...
Se remettre d’une césarienne : ce qu’il faut savoir
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Se remettre d’une césarienne : ce qu’il faut savoir

La récupération d'une césarienne prend plus de temps que l'accouchement normal car il s'agit d'une intervention chirurgicale majeure.



  • Gref, R., Deloménie, C., Maksimenko, A., Gouadon, E., Percoco, G., Lati, E., Desmaële, D., Zouhiri, F., & Couvreur, P. (2020). Vitamin C-squalene bioconjugate promotes epidermal thickening and collagen production in human skin. Scientific reports, 10(1), 16883. https://doi.org/10.1038/s41598-020-72704-1
  • Hirata Y. (2021). trans-Fatty Acids as an Enhancer of Inflammation and Cell Death: Molecular Basis for Their Pathological Actions. Biological & pharmaceutical bulletin, 44(10), 1349–1356. https://doi.org/10.1248/bpb.b21-00449