Constipation post-partum : clés et recommandations

Vous souffrez de constipation post-partum ? Nous allons vous donner quelques clés pour éviter ce problème et avoir un meilleur transit intestinal.
Constipation post-partum : clés et recommandations

Dernière mise à jour : 11 octobre, 2021

La constipation post-partum est un problème courant qui réduit le bien-être des femmes. C’est une maladie dont on peut être atteintes dès les premiers stades de la grossesse et qui ne disparaît pas une fois que cette dernière est arrivée à son terme.

La vérité est qu’il existe des clés que l’on peut mettre en pratique afin de gérer correctement la constipation et d’améliorer le transit. Cependant, si le problème persiste, il est important de vérifier qu’il n’y a pas d’occlusion intestinale ou tout autre problème fonctionnel de ce type.

Des fibres pour lutter contre la constipation post-partum

Les fibres sont l’une des substances clés dans la lutte contre la constipation post-partum, sous leurs deux aspects : solubles et insolubles. Les premières génèrent une augmentation de la densité des bactéries du microbiote, ce qui stimule les processus digestifs. De leur côté, les fibres insolubles augmentent le volume du bolus fécal, améliorant ainsi le transit.

Femme enceinte prenant des fibres pour éviter la constipation.

Selon une étude publiée dans la revue Alimentary Pharmacology & Therapeutics, une supplémentation en cette substance pourrait être efficace pour prévenir la constipation. Ainsi, on parvient à une plus grande stimulation des parois intestinales et à des mouvements péristaltiques plus vigoureux.

Néanmoins, toutes les femmes ne résoudront pas le problème de la constipation post-partum en augmentant leur consommation de fibres. C’est pour cela que l’on doit mettre en place d’autres stratégies.

Du magnésium pour éviter la constipation

Certains types de constipation fonctionnelle peuvent être traités de manière optimale en augmentant l’apport en magnésium dans l’alimentation, selon une recherche publiée dans Nutrients. Toutefois, il est également important d’augmenter votre apport hydrique et d’améliorer votre apport en fibres. Cette combinaison génère un effet positif.

D’autre part, la promotion de l’activité physique est essentielle. Rester actif stimule le transit, ce qui prévient la constipation post-partum. Les exercices de force et de résistance rendent le passage du bolus fécal dans les intestins plus efficace et plus facile.

De plus, certaines substances stimulantes, comme le café, peuvent également être utilisées. Pendant l’allaitement, la caféine doit être consommée avec modération car des apports supérieurs à 250-300 milligrammes pourraient affecter le fœtus. Cependant, en petites quantités, elle ne cause pas de problèmes et aide à prévenir la constipation.

Probiotiques contre la constipation post-partum

Il est possible de trouver, dans la littérature scientifique, certaines preuves de l’efficacité des probiotiques dans la lutte contre la constipation. Toutes les souches n’ont pas la même efficacité mais l’amélioration de la santé du microbiote pourrait être la clé pour éviter ce problème.

Les aliments ou composés prébiotiques sont également utiles. On les retrouve dans certaines céréales, comme les flocons d’avoine, ou encore des fruits et légumes comme les pommes et les artichauts. C’est un type de fibre qui stimule la croissance des bactéries dans le corps et qui fermente, générant des composés anti-inflammatoires.

Aliments à éviter

De la même façon qu’il faut insister sur la consommation de liquides, de fibres et d’aliments contenant du magnésium (avocat, fruits à coque et produits laitiers), il existe d’autres aliments qu’il vaut mieux éviter si vous souffrez de constipation post-partum.

Dans la mesure du possible, tous les produits industriels ultra-transformés à faible teneur en fibres et à fortes concentrations en graisses de type trans devraient être limités. Les pâtisseries et la charcuterie en seraient de bons exemples. Le pain de mie n’est pas non plus recommandé.

Femme souffrant de constipation post-partum.

Par ailleurs, le riz (surtout blanc) s’avère assez astringent, ainsi que le thé, la banane verte ou la carotte. Enfin, si vous consommez des céréales, il est important qu’elles soient de type intégral ; néanmoins, à cette étape, il vaut mieux que les principales sources de glucides soient des tubercules.

Il est possible de lutter contre la constipation post-partum

Avec les conseils que nous vous avons donnés, vous pouvez lutter contre la constipation post-partum. Il est important de prévoir une alimentation adaptée, de boire régulièrement de l’eau minérale et de pratiquer une activité physique.

Si, en mettant en pratique tous ces mécanismes, vous ne percevez aucune amélioration, il est préférable de consulter votre médecin. Parfois, il est nécessaire de recourir à des tests diagnostiques pour écarter des pathologies pouvant affecter le transit intestinal, qui pourraient générer un problème de santé à moyen terme.

Enfin, gardez à l’esprit qu’en tant que dernière option, il existe une série de médicaments capables d’agir sur le transit et sur la consistance des selles. Cependant, cela devrait toujours être utilisé en dernier recours.

Cela pourrait vous intéresser ...
4 aliments pour lutter contre la constipation pendant la grossesse
Être parents
Lisez-le dans Être parents
4 aliments pour lutter contre la constipation pendant la grossesse

Pour lutter contre la constipation pendant la grossesse, il est important de changer ses habitudes de vie et de manger des aliments sains.



  • Christodoulides S, Dimidi E, Fragkos KC, Farmer AD, Whelan K, Scott SM. Systematic review with meta-analysis: effect of fibre supplementation on chronic idiopathic constipation in adults. Aliment Pharmacol Ther. 2016 Jul;44(2):103-16. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27170558/
  • Dupont C, Hébert G. Magnesium Sulfate-Rich Natural Mineral Waters in the Treatment of Functional Constipation-A Review. Nutrients. 2020 Jul 10;12(7):2052. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32664341/