3 aliments qui favorisent la production de lait maternel

La production de lait maternel se fait sur la base d'une détermination génétique importante. Les états émotionnels peuvent aussi avoir une influence significative.
3 aliments qui favorisent la production de lait maternel

Dernière mise à jour : 11 octobre, 2021

L’allaitement maternel est la meilleure méthode d’alimentation pendant les premiers mois de la vie humaine. Pour cette raison, il est important d’introduire des aliments qui favorisent la production de lait maternel dans l’alimentation des femmes, afin de répondre aux besoins du bébé.

Gardez à l’esprit que l’allaitement ne fournit pas seulement des nutriments. Il aide également à configurer le profil du microbiote de l’enfant, ce qui aura un impact positif dans le futur. Les situations de dysbiose au niveau intestinal conditionnent l’apparition d’allergies et d’intolérances alimentaires.

Les aliments qui favorisent la production de lait maternel

Nous allons ici vous dire quels sont les principaux aliments qui favorisent la production de lait maternel. N’oubliez pas qu’il est important de veiller à l’alimentation après l’accouchement car il y a une transmission de nutriments mais aussi de substances toxiques au bébé. Il faut donc réduire l’exposition aux métaux lourds et aux substances qui peuvent conditionner le bon fonctionnement de l’organisme.

Mère allaitant son bébé.

De même, il est important de noter que de nombreux experts doutent de la capacité de certains aliments à générer une augmentation de la production de lait maternel. Il existe un désaccord dans la littérature à cet égard. Mais tous sont d’accord sur une chose : la mise en place d’une alimentation saine.

Légumes de couleur foncée

La possibilité a été soulevée que les légumes tels que les épinards ou le chou frisé pouvaient augmenter la production de lait maternel. Il n’y a aucune preuve pour le confirmer mais ces produits contiennent des phytoestrogènes, ce qui serait la clé du processus.

De même, il convient de noter que les phytoestrogènes eux-mêmes génèrent un impact positif sur la santé hormonale féminine. C’est ce qu’atteste une étude publiée dans la revue Orvosi Hetilap. Ils parviennent surtout à exercer des bénéfices dès la période de ménopause, où la femme subit de sévères altérations hormonales.

Grains entiers

Les grains entiers ont une forte concentration de fibres. Cet élément est essentiel pour assurer une bonne digestion et un bon transit intestinal, selon une étude publiée dans Alimentary Pharmacology & Therapeutics.

Éviter les problèmes de constipation peut générer un état de plus grande relaxation, ce qui augmente la libération d’ocytocine en interne. Cette situation pourrait être associée à une production de lait maternel plus efficace car les états de stress conditionnent négativement la physiologie humaine. Quoi qu’il en soit, il convient de noter qu’il n’y a aucune preuve solide à cet égard.

Cependant, comme l’indique une recherche publiée dans Nutrients, des troubles émotionnels pourraient affecter la production de lait. Il existe également une forte détermination génétique à cet égard.

Graines de sésame

Les graines sont très à la mode dans l’alimentation occidentale. Ces aliments concentrent une grande quantité de minéraux essentiels qui contribuent au maintien de l’homéostasie dans l’environnement interne. En particulier, les graines de sésame pourraient aider à maintenir l’équilibre hormonal, grâce à des propriétés similaires à celles des phytoestrogènes.

Dans tous les cas, il faut faire attention à la consommation de ces aliments. Ils sont très denses du point de vue énergétique, ce qui pourrait conditionner la prise de masse grasse si on les consomme en grande quantité. Il est préférable d’inclure les graines dans l’alimentation de manière modérée, pour accompagner des légumes ou des produits laitiers.

Mère allaitant son bébé après avoir consommé des aliments qui contribuent à augmenter la production de lait maternel.

De même, on recommande la variété au niveau des graines dans l’alimentation. Les graines de sésame sont bénéfiques, mais aussi celles à base de lin ou de chia, qui contiennent également des antioxydants pouvant avoir des effets positifs sur le corps.

Améliorer l’alimentation pour assurer la production de lait maternel

Bien qu’il n’y ait pas de preuves solides sur l’effet de la consommation de certains aliments sur la production de lait maternel, une bonne alimentation sera toujours recommandée à cet égard. Il faut surtout éviter l’apport de toxines qui pourraient se transmettre au bébé.

N’oubliez pas que la composante génétique peut aussi déterminer en grande partie la quantité de lait produite. Promouvoir un état de relaxation et éviter l’anxiété sera donc essentiel. Pour ce faire, essayez toujours de trouver un environnement confortable lors de l’alimentation de l’enfant.

Dans le cas où la production de lait maternel n’est pas suffisante, l’apport peut toujours être complété par un lait artificiel. Cependant, la vérification de son étiquetage sera indispensable pour s’assurer de sa qualité.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le rôle de l’ocytocine pendant l’allaitement
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Le rôle de l’ocytocine pendant l’allaitement

Le succès de l'allaitement dépend en grande partie de l'ocytocine. Découvrez-en davantage sur cette hormone et son rôle après l'accouchement...



  • Remport J, Blázovics A. Fitoösztrogének a menopauza terápiájában [Phytoestrogens in the treatment of menopause]. Orv Hetil. 2017 Aug;158(32):1243-1251. Hungarian. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28780881/
  • Christodoulides S, Dimidi E, Fragkos KC, Farmer AD, Whelan K, Scott SM. Systematic review with meta-analysis: effect of fibre supplementation on chronic idiopathic constipation in adults. Aliment Pharmacol Ther. 2016 Jul;44(2):103-16. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27170558/
  • Golan Y, Assaraf YG. Genetic and Physiological Factors Affecting Human Milk Production and Composition. Nutrients. 2020 May 21;12(5):1500. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32455695/