Que faire si mon enfant ne respire que par la bouche ?

· 22 novembre 2018
Si votre enfant présente de la toux, une sinusite, des ronflements et que ses dents se déforment, il est possible qu'il respire par la bouche. Ne vous inquiétez pas, nous vous expliquerons tout ce qu'il faut savoir sur cette condition.

Respirer par la bouche n’est pas une habitude normale chez un enfant. Dans presque tous les cas, cela est dû à une obstruction dans les voies respiratoires. Celles-ci doivent être prises en charge rapidement.

Beaucoup de parents se demandent ainsi : « Que faire si mon enfant ne respire que par la bouche ? ».

La respiration est un processus fondamental pour la vie. Ne pas respirer correctement a un impact négatif et entraîne des troubles comme l’apnée du sommeil, la toux et une déformation des dents – pour ne nommer que quelques-uns des problèmes qui peuvent survenir.

Les informations qui suivent ont pour but de vous en faire savoir plus sur le sujet. Vous apprendrez ainsi à identifier les causes qui entraînent cette mauvaise habitudes et quelles sont les thérapies les plus recommandées par les pneumologues infantiles.

Mon fils ne respire que par la bouche

Le système respiratoire remplit plusieurs fonctions qui aident à maintenir un équilibre dans l’organisme. En effet, son travail efficace a une influence directe sur notre vie et sur notre santé.

Le cas des enfants qui respirent par la bouche est particulier. Certes, respirer par la bouche est nécessaire. Cela n’affecte pas l’organisme si nous l’alternons avec la respiration nasale.

Néanmoins, il est clair que ne mobiliser que cette voie pour respirer peut cacher des pathologies spécifiques et en entraîner d’autres en même temps.

Le processus du système respiratoire liée au déplacement de l’air à l’intérieur des poumons s’appelle « ventilation ». Cela se réalise grâce à des cycles durant lesquels l’on inspire pour prendre de l’air et l’on expire pour l’expulser.

Cela est un acte automatique que réalisent les neurones, qui sont celles qui envoient les ordres aux nerfs pour activer ce mécanisme.

Tous les êtres humains naissent conditionnés pour réaliser le processus de ventilation principalement de forme nasale.

L’on peut ainsi déduire immédiatement que, si un enfant ne parvient pas à exécuter un processus inconscient de l’organisme, il doit y avoir une obstruction dans l’une ou dans plusieurs partes de l’appareil respiratoire.

Lisez également :
La respiration des nouveau-nés

Une fille fait la sieste

Causes de la respiration buccale

Les raisons pour lesquelles un enfant respire par la bouche peuvent être multiples. Il est possible que ce soient des évènements passagers à cause d’un rhume ou d’une rhinite allergique, jusqu’à des problèmes d’obstruction telle que l’hypertrophie des amygdales.

Voici quelques-unes des causes les plus fréquentes de ce problème :

  • Cloison nasale déviée ou obstructions dans la zone.
  • Problèmes d’hypotonie des muscles de la figure.
  • Problèmes de morsure qui conduisent l’enfant à maintenir la bouche ouverte.
  • Hypertrophie des adénoïdes.
  • Hypertrophie des amygdales.
  • Causes temporaires : rhumes ou épisodes allergiques.

« Ne mobiliser que cette voie pour respirer peut cacher des pathologies spécifiques et en entraîner d’autres en même temps. »

Conséquences

Nous venons d’évoquer les causes qui peuvent créer des obstructions dans la respiration par le nez. Intéressons-nous maintenant aux conséquences les plus évidentes de la respiration par la bouche.

  • Épisodes de toux et de ronflements pendant la nuit.
  • Apnées du sommeil.
  • Malformations dans la mandibule ou palais étroit.
  • Déglutition atypique.
  • Problèmes d’audition.
  • Sinusite.
  • Otite.
  • Présence de cernes.
  • Faiblesse.
  • Lèvres sèches.

Solutions médicales

Comme on peut le constater dans les parties précédentes, la respiration buccale chez les enfants répond à divers facteurs. Certains d’entre eux sont heureusement passagers.

Une fois que vous avez remarqué que votre enfant respire par la bouche, vous devez consulter le pédiatre pour qu’il détermine les causes. Il dirigera l’enfant vers le spécialiste approprié. Ce peut être un pneumologue, un ORL ou un orthodontiste.

L’enfant peut également consulter un orthophoniste, qui est spécialiste en troubles du langage et de l’audition. Avec lui, l’enfant peut réaliser deux types de thérapie. La première s’appelle thérapie respiratoire d’exercices passifs et actifs. La seconde est la thérapie myofonctionnelle oro-faciale.

Un enfant est en consultation chez l'orthophoniste

Dans le premier traitement, l’enfant fera des exercices qui lui permettront de « reprogrammer » son cerveau pour qu’il élimine la façon erronée de respirer. Il s’agit d’exercices physiques et de conditionnements mentaux.

La seconde méthode consiste, quant à elle, à corriger les problèmes d’hypotonie des muscles et les déglutitions liées aux problèmes occlusifs.

Enfin, il convient de souligner le fait que la respiration buccale affecte de nombreuses façons la santé des enfants. De nombreux enfants avec ce problème éprouvent même des problèmes à l’école et l’impossibilité de réaliser des exercices physiques.