Que faire si mon enfant a un angiome sur la peau ?

8 août 2018
L'angiome est une lésion rouge, superficielle ou profonde, qui se présente souvent sous forme d'une bosse rouge sur la peau. Certains enfants naissent avec et il est très rare que cela apparaisse chez les adultes. Ils sont généralement localisés vers les yeux, la bouche ou les narines, mais ils peuvent apparaître sur n'importe quelle partie du corps.

On estime le nombre d’enfants touchés entre 8% et 10%, mais il n’existe aucun chiffre exact. Dans tous les cas, de nombreux enfants qui souffrent d’angiomes pendant leur première année de vie les voient disparaître spontanément pendant les années qui suivent et l’enfance.

En termes plus techniques, un angiome est une tumeur bénigne. On pense que c’est un défaut de croissance et que les facteurs héréditaires jouent un rôle dans son apparition.

La tumeur est composée de vaisseaux sanguins, c’est-à-dire de capillaires, de veines ou d’artère. Cet ensemble forme une sorte de peloton au-dessus de la peau. Par ailleurs, l’angiome ne peut jamais se transformer en tumeur maligne.

Une étude a établi que les angiomes sont plus courants chez les prématurés ou les bébés qui pèsent très peu à la naissance. De plus, pour chaque garçon qui naît, trois filles ont un angiome.

angiome dans le dos

Les types d’angiomes

L’angiome peut être superficiel ou profond. Si vous pensez que votre enfant a un angiome qui le fait souffrir, il vaut mieux consulter un spécialiste pour qu’il diagnostique le problème de façon plus précise et qu’il détermine son niveau de gravité.

Selon sa localisation et la façon dont il évolue avec le temps, l’angiome se classifie en deux catégories :

  • Les tumeurs vasculaires. Ce type d’angiome est en relief. Initialement, ils ont un développement rapide, mais ils disparaissent peu à peu sans traitement, c’est-à-dire, de manière spontanée.
  • Les malformations vasculaires. Elles se présentent comme des taches sur la peau sans relief, deviennent plus foncées avec l’âge et ne disparaissent pas spontanément. En général, elles apparaissent presque toujours sur le visage et correspondent à des malformations des capillaires.

L’angiome le plus commun est l’angiome vasculaire. Il a une phase de prolifération et une phase involutive. Pendant la première, la tumeur grossit. C’est un processus rapide qui a lieu généralement pendant les neuf premiers mois de vie.

La phase involutive correspond à l’étape où l’angiome va disparaître. En effet, on a établi qu’il s’atténue en différentes proportions selon l’âge. Ainsi:

  • A 3 ans, 30 % des enfants n’en ont plus.
  • Vers 5 ans, cela a disparu pour 50% des enfants.
  • A 7 ans, cela est valable pour 70% des enfants.
  • Vers 9 ans, ils sont 90% a avoir vu leur angiome disparaître.

Traitement de l’angiome infantile

Lorsqu’il s’agit d’une tumeur vasculaire typique, on n’applique pas de traitement, car il disparaît de lui-même. En général, ce type de tumeur ne représente pas de risque pour la santé. C’est pour cette raison que nous conseillons de seulement laisser passer le temps tout en étant vigilant.

Néanmoins, dans certains cas, l’angiome nécessite un traitement médical. Normalement, cela n’est nécessaire que dans les cas suivants :

  • Si l’angiome est très agressif et qu’il occasionne des difficultés psychologiques chez l’enfant.
  • Lorsqu’il provoque des problèmes sur d’autres organes, comme ceux qui se situent près des yeux par exemple.
  • Quand il se situe dans la zone de la couche, car ils peuvent provoquer des ulcères compliqués.
Angiome dans le cou

Dans le cas où l’angiome se situe près des yeux, il peut occasionner des problèmes de vision. S’il est près de la bouche, il peut occasionner des difficultés de déglutition. Lorsqu’il est près de la couche, il peut provoquer des ulcères très douloureux et difficiles à éradiquer.

Le traitement classique est l’administration de glucocorticoïdes en quantités distinctes. Normalement, on donne de fortes doses pendant quelques semaines. Ce type de médicament a des effets secondaires comme des difficultés à trouver le sommeil et des troubles gastro-intestinaux.

Complications

Les angiomes superficiels sont les plus courants et les plus faciles à traiter. Cependant, comme nous l’avons déjà mentionné, ils peuvent parfois être profonds et se manifester comme des taches qui masquent des protubérances sous la peau.

Dans ce cas, vous devez consulter un spécialiste pour qu’il diagnostique précisément ce dont il s’agit et qu’il vous indique le traitement à suivre.

Souvent, ces malformations vasculaires des capillaires se traitent par des séances de laser. C’est un traitement sûr et quasiment indolore. De plus, il a l’avantage de ne laisser aucune cicatrice sur la peau.

Par ailleurs, dans 1% des cas seulement, les tumeurs vasculaires entraînent des complications sévères. Ce pourcentage correspond aux décès liés aux effets secondaires provoqués par l’angiome typique.

 

A découvrir aussi