Que faire si mon enfant a des molluscum ?

10 juin, 2020
Le molluscum contagiosum est une infection virale très commune chez les enfants. Voici quelques mesures à prendre si votre enfant en souffre.
 

Le molluscum contagiosum est une infection virale assez commune chez les enfants. Il produit des lésions caractéristiques sur la peau. Or, même s’il peut durer assez longtemps, il s’agit d’une infection bénigne. Voici donc quelques détails sur cette maladie et quelques conseils à mettre en pratique si votre enfant a des molluscum.

Qu’est-ce que le molluscum contagiosum ?

Le molluscum contagiosum ou Molluscum est un virus de la famille des poxvirus. Étant donné que le système immunitaire des enfants n’a pas encore atteint sa maturité, ces derniers représentent la population la plus touchée par les molluscum.

En Europe, cette pathologie affecte jusqu’à 5 % des enfants entre 2 et 12 ans, ce qui nous permet de dire qu’elle est assez fréquente. Ce virus touche les muqueuses et les couches les plus superficielles de la peau. La forme de contagion des molluscum peut être :

  • Le contact direct avec des personnes qui en souffrent (par exemple, le contact peau contre peau).
  • À travers des objets que des personnes atteintes de molluscum ont touchés et qui sont restés infectés, comme des jouets, des serviettes, des vêtements…
  • Par extension d’autres parties du corps d’une personne qui présente déjà des lésions avec ce virus.
Le dessin d'un enfant et molluscum
 

Quels symptômes produisent-ils ?

Ce virus produit des lésions sur la peau. Ces lésions sont similaires à de petits boutons ou des verrues rondes et élevées, qui contiennent le virus. Elles peuvent être brillantes et creuses au centre. En général, ces boutons apparaissent surtout dans des zones comme les aisselles, les coudes ou l’aine. Ils peuvent toucher n’importe quelle partie du corps.

Les lésions du molluscum peuvent apparaître seules ou en formant des groupes. Elles ne sont généralement pas douloureuses mais démangent : c’est d’ailleurs quand on se gratte que le virus se répand vers d’autres parties du corps.

Parfois, quand les démangeaisons sont trop fortes et quand la personne se gratte beaucoup, des lésions plus grandes peuvent se produire.

Comment traite-t-on le molluscum contagiosum ?

Comme toujours, il faudra consulter un spécialiste pour qu’il diagnostique cette pathologie. En général, il n’y a pas besoin de faire d’examens complémentaires et le molluscum peut être diagnostiqué à première vue.

Comme nous l’avons déjà commenté, ce virus est généralement une pathologie bénigne qui, même si elle peut durer des mois ou même des années, finit par disparaître, même sans être traitée. Il existe cependant des traitements qui peuvent être utiles pour y mettre fin. En voici quelques-uns :

  • Vider les lésions de leur contenu viral en les serrant avec le matériel adéquat.
  • Congeler les boutons (cryothérapie).
 
  • Il existe des gels et des crèmes qui peuvent être appliqués, ainsi que des traitements oraux en forme de sirop ou de comprimés.

Le médecin sera celui qui décidera du traitement le plus adéquat, selon les cas, et pourra même choisir de ne pas traiter le molluscum. Tout dépendra de l’enfant, de la quantité de lésions, de leur extension et des symptômes qu’elles provoquent.

Un molluscum sur la peau

Que faire si mon enfant a des molluscum ?

Si votre enfant souffre de cette infection, il existe plusieurs mesures de prévention pouvant être prises pour éviter la contagion vers d’autres personnes ou pour empêcher qu’elle ne se répande vers d’autres parties du corps. En voici plusieurs :

  • Éviter le plus possible de toucher, de gratter ou de frotter les lésions.
  • Éviter l’utilisation des mêmes objets – comme les vêtements, les draps, les serviettes – que les personnes non atteintes.
  • Se laver les mains fréquemment et garder la zone des blessures bien propre et sèche.

En dehors de ces mesures, un enfant atteint de molluscum peut continuer à mener une vie totalement normale, sortir et jouer avec d’autres enfants, etc… Si l’infection est déjà passée, et même après en avoir guéri, une personne peut de nouveau l’attraper.

 

Ces mesures de prévention doivent aussi être prises chez des personnes qui ont déjà eu des molluscum.

En définitive

Le molluscum, même s’il est fréquent, est une pathologie bénigne qui n’entraîne généralement pas de complications et qui finira par disparaître tout seul ou avec l’aide d’un traitement.

Face à l’apparition de lésions ou de symptômes, il sera important, comme toujours, d’aller consulter un médecin qui réalise un diagnostic définitif et décide du traitement le plus adéquat.