Que faire pour éviter les régurgitations du bébé ?

20 juin 2018
Les régurgitations n'ont aucun effet sur la santé ou la croissance du bébé. De plus, elles disparaissent sans traitement avant 12 mois. Continuez de lire pour savoir comment les éviter.

Les régurgitations du bébé sont très fréquentes pendant ses premiers mois de vie. Elles se produisent généralement après qu’ils aient mangé, chez environ 40% des bébés en bonne santé. Le liquide libéré pendant la régurgitation ne contient habituellement qu’une petite quantité de lait. Il est principalement composé de salive et de suc gastrique.

La grande majorité des bébés n’auront plus ce problème quand ils auront atteint l’âge de 12 mois. Et dans certains cas, cela arrive même avant. De plus, les régurgitations n’auront aucun effet sur leur croissance et leur développement.

Cependant, une minorité de bébés régurgitent tellement que cela peut influencer leur croissance. Pour cette raison, les bébés qui régurgitent fréquemment devraient aussi être pesés régulièrement.

Les régurgitations ne sont pas dues à une allergie ou une intolérance alimentaire. Elles sont très fréquentes chez les bébés et ne nécessitent pas de traitement supplémentaire, même lorsqu’elles semblent abondantes.

Cependant, nous pouvons vous donner des conseils pour éviter les régurgitations du bébé. Continuez de lire pour en savoir plus.

Les causes des régurgitations du bébé

Chez les bébés, la régurgitation a deux causes principales. Il y a d’abord l’immaturité du système digestif du bébé. Par aillers, son régime alimentaire est exclusivement à base de liquides. Cependant, la régurgitation peut aussi être dûe à d’autres raisons. En réalité, c’est un phénomène pratiquement inévitable chez les jeunes enfants.

La principale cause de la régurgitation est une mauvaise coordination de l’œsophage. C’est-à-dire, l’organe qui permet à la nourriture d’arriver à l’estomac. Ce dernier a pour mission de stocker et de désinfecter les aliments. Ensuite, il est censé les envoyer par portions à l’intestin grêle.

Normalement, cette activité est parfaitement régulée par le cardia, un muscle en forme d’anneau, qui se trouve au point de passage entre l’estomac et l’œsophage. Lorsqu’il se contracte, le cardia empêche les aliments de remonter à la bouche.

Chez le bébé, cependant, ce muscle ne fonctionne pas toujours pas bien. Par conséquent, l’œsophage peut rester partiellement ouvert et permettre au lait avalé de remonter à la bouche.

Le problème de la régurgitation se résout spontanément lorsque le cardia peut se contracter parfaitement. A ce moment-là, il peut pousser la nourriture dans l’estomac et ensuite se refermer.

Les régurgitations du bébé apparaissent généralement dans les premiers mois de vie et après l'allaitement.

Que faire pour éviter les régurgitations du bébé ?

Parfois, le bébé régurgite plus que d’habitude. Cela arrive plus souvent lorsqu’il est nourri au biberon. Suivez ces conseils pour éviter que cela n’arrive :

  • Après avoir mangé, le bébé doit roter pour expulser l’air qu’il a avalé pendant l’allaitement.
  • Évitez de lui donner de grandes quantités de lait à chaque fois. Vous risquez de trop remplir son estomac.
  • Faites des pauses pendant le repas pour lui permettre de roter.
  • Assurez-vous d’utiliser la bonne tétine et que le flux de lait soit correct.
  • Allaitez le bébé avant qu’il ait très faim. Cela permettra d’éviter qu’il avale de grandes quantités d’air.
  • Si vous nourrissez le bébé au biberon, vous pouvez ajouter des substances épaississantes au lait pour le rendre moins liquide. Cela limitera les régurgitations.
  • L’introduction d’aliments solides au sevrage réduit généralement les incidences de régurgitation.
  • Vous pouvez essayer le lait anti-reflux ou diluer un épaississant dans son lait habituel.
  • Au début de la digestion, évitez de trop bouger le bébé et de jouer avec lui.
  • Il est préférable de ne pas donner de jus de fruits à l’enfant. En effet, leur acidité peut provoquer un reflux gastrique.

« La grande majorité des bébés ne souffriront plus de régurgitation dès l’âge de 12 mois. »

Quand devriez-vous vous inquiéter ?

Dans la plupart des cas, vous ne devriez pas être trop alarmé. Cependant, certains symptômes méritent d’être pris en compte :

  • Le bébé a des problèmes de croissance.
  • Il pleure beaucoup entre les repas.
  • Le bébé ne dort pas bien.
  • Il souffre d’infections.
  • Les régurgitations sont fréquentes et accompagnées de diarrhée.
  • Le bébé a de la fièvre.
  • Il y a des traces de sang  dans ses régurgitations.
Les régurgitations du bébé ne doivent pas être confondues avec des vomissements.

Comment distinguer la régurgitation du vomissement ?

Contrairement aux régurgitations, les vomissements se caractérisent par une expulsion violente du contenu de l’estomac. Il est important de savoir reconnaître la différence entre vomissements et régurgitations. Les vomissements peuvent signaler une maladie plus grave. De plus, ils peuvent provoquer une déshydratation s’ils se répètent.

En général, les vomissements occasionnels ne devraient pas être préoccupants si aucun autre symptôme n’est présent.

Cette liste de conseils pour éviter les régurgitations du bébé peut être très utile si votre bébé a ce problème. En tant que parent, vous devez garder à l’esprit que si l’enfant régurgite de grandes quantités de lait, ou si la régurgitation remonte violemment, il vaut mieux l’emmener chez le pédiatre.

 

A découvrir aussi