Que faire en cas d’allaitement douloureux ?

26 avril 2018
Bien que donner le sein à son bébé soit quelque chose de naturel, pour certaines nouvelles mères l'allaitement n'est pas toujours facile, car elles peuvent éprouver plusieurs gênes et même de la douleur.

De nombreuses femmes, à la naissance de leur bébé, prennent la décision de les nourrir avec l’allaitement maternel, car il comporte beaucoup de bienfaits pour les deux. Cependant, il n’est pas rare d’entendre certaines se plaindre d’un allaitement douloureux.

Même s’il est courant qu’en tant que nouvelle mère, vous ressentiez des gênes ou une sensibilité dans les seins quand votre bébé commence à téter, il n’est pas normal que vous éprouviez de fortes douleurs lorsque vous l’allaitez.

Si vous traversez cette étape et que vous sentez de la douleur dans les seins, nous vous encourageons à continuer la lecture de cet article. Nous vous expliquons plusieurs facteurs qui aident à comprendre pourquoi de nombreuses mères évoquent un allaitement douloureux, ainsi que les mesures à prendre.

« S’il est vrai que la maternité apporte avec elle des moments qui exigent un effort de la part de la maman, la souffrance et la douleur ne doivent jamais être excessives ».

Des facteurs qui rendent l’allaitement douloureux

Ils sont multiples, parmi eux on trouve :

  • Le bébé n’attrape pas bien le téton. Quand le nouveau-né ne saisit pas bien le téton ou ne le tète pas correctement, cela fait souvent mal aux mamelons. De plus, des fissures douloureuses peuvent se produire et causer des saignements.
  • Le frein lingual trop court. Il peut arriver parfois que le bébé ait le frein de la langue court, on appelle cela ankyloglossieCela peut faire en sorte que le bébé ne saisisse pas bien le téton, et par conséquent, ne consomme pas la quantité de lait dont il a besoin.
En cas d'allaitement douloureux, la meilleure chose à faire est de consulter un médecin

  • Une mammiteC’est en général le résultat d’une infection qui s’est infiltrée dans les fissures ouvertes. Les symptômes sont: le téton devient chaud et très douloureux, peuvent apparaître des frissons, un mal-être et de la fièvre.
  • Des mycoses. Cela peut être dû à une contagion, parfois le bébé en est atteint dans sa bouche car il a pris certains antibiotiques. Parmi les symptômes ont trouve: la poitrine est rose et humide et provoque des douleurs aiguës.
  • Une obstruction mammaire. Elle se produit lorsque les canaux mammaires se remplissent de lait et qu’il reste bloqué, ce qui génère de fortes douleurs. Cela peut survenir sur un seul mamelon, la peau devient rouge, il apparaît un point blanc sur le téton et ensuite une bosse se forme.
  • Une congestion mammaire. Cela arrive quand la production de lait baisse depuis le début de l’allaitement ; elle peut provoquer une inflammation et une douleur dans les seins.

Que peut-on faire en cas d’allaitement douloureux ?

Afin de rendre l’allaitement de votre bébé le moins douloureux et le plus agréable possible, retenez les conseils suivants:

  • Au moment d’allaiter votre bébé, placez-le avec la tête bien droite et attendez qu’il ouvre bien la bouche. Si c’est le cas, vous devez tenir votre sein avec une main et le diriger vers le palais du bébé. Assurez-vous que sa bouche couvre bien la majeure partie de l’aréole mammaire.

« S’il existait un vaccin avec les avantages de l’allaitement maternel, les parents paieraient n’importe quoi pour l’acheter »

-Carlos Gonzalez-

  • Vous devez allaiter votre bébé chaque deux heures environ; la nuit, il est possible que vous ayez à le réveiller pour le nourrir, puisque souvent il voudra se nourrir comme il le fait pendant la journée.
  • Si le bébé tète le lait d’un seul sein, la prochaine fois que vous l’allaitez, proposez-lui l’autre sein. Vous éviterez ainsi d’avoir mal à un seul mamelon.
  • Changez de position quand vous allaitez, cela vous aidera à soulager plus facilement la douleur et le mal-être.
  • Évitez de porter des soutiens-gorge trop serrés. Sinon, cela peut entraîner une augmentation de la pression ou le frottement des armatures dur la peau.
La mammite est souvent un des facteurs d'un allaitement douloureux

  • Lavez vos mamelons avec de l’eau tiède seulement, n’utilisez pas de savon contenant de l’alcool ou autres produits chimiques, car ils peuvent créer des irritations et les sécher.
  • Pour prévenir les fissures dans les seins et les soigner, le meilleur traitement est le lait maternel lui-même.
  • Essayez de rester calme et de mettre de côté le stress.

Dans tous les cas, votre médecin pourra vous conseiller sur les mesures à prendre si les douleurs deviennent chaque fois plus intenses. S’il est vrai que la maternité apporte avec elle des moments qui exigent un effort de la part de la mère, la souffrance et le douleur ne doivent jamais être excessives.

 

A découvrir aussi