Que faire avec les hémorroïdes post-partum ?

Les hémorroïdes post-partum provoquent souvent un grand inconfort chez les mères. Heureusement, il est possible de traiter cette condition avec des mesures à domicile et des soins médicaux.
Que faire avec les hémorroïdes post-partum ?

Dernière mise à jour : 18 janvier, 2022

Les hémorroïdes post-partum sont l’un des désagréments que les femmes taisent le plus souvent, principalement par gêne. C’est une maladie qui se situe dans un point très intime du corps, qui provoque de multiples inconforts et affecte grandement la qualité de vie.

Dès que le diagnostic est reçu, il est essentiel que la patiente suive chacune des instructions du médecin. Ne pas le faire pourrait compromettre sa santé, compliquer son état et retarder la guérison.

Que sont les hémorroïdes ?

Les hémorroïdes sont le produit de l’inflammation et de la dilatation des veines de la région rectale. Leur taille peut varier considérablement : elle peut avoir le diamètre d’un petit pois ou atteindre celui d’un raisin. Ainsi, selon leur localisation exacte, les hémorroïdes peuvent être :

  • Internes. Si elles sont situées juste au-dessus de la jonction entre l’anus et le rectum.
  • Externes. Si elles sont situées juste en dessous de cette jonction.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les hémorroïdes n’apparaissent pas au moment de l’accouchement mais bien avant celui-ci. En général, déjà au troisième trimestre, elles provoquent généralement un certain inconfort, mais il est vrai que leur intensité augmente après l’accouchement.

En général, l’effort qui est fourni lors de la poussée au moment de l’accouchement et la pression que le bébé exerce sur les vaisseaux sanguins du bassin sont des facteurs qui prédisposent à souffrir de cette affection. Les deux situations empêchent un drainage veineux adéquat et favorisent la dilatation des veines rectales.

Causes des hémorroïdes

Les causes des hémorroïdes peuvent être très variées. En général, elles sont associées à des situations qui entraînent une augmentation de la pression dans l’abdomen et entravent un flux veineux adéquat. Certaines des causes les plus courantes d’hémorroïdes post-partum sont les suivantes :

  • Constipation.
  • Soulever trop de poids pendant la grossesse.
  • Faire des efforts répétés au moment de la défécation.
  • Poussée pendant l’accouchement.

Les désagréments que les hémorroïdes provoquent le plus souvent dans la période post-partum sont : des douleurs, des brûlures, des démangeaisons et une sensation d’occupation rectale. Cependant, on doit éviter à tout prix d’essayer de les soulager avec des mesures qui n’ont pas été recommandées par le médecin.

aff3fb045c7233e69659057b823fc160

Comment les surmonter ?

Afin de faire face adéquatement aux hémorroïdes post-partum, il sera essentiel de suivre rigoureusement chacune des instructions du médecin. Par ailleurs, en ce qui concerne les mesures à prendre à domicile, il faut tenir compte des éléments suivants :

  • Ne manipulez pas la zone avec vos mains ou tout autre objet.
  • Effectuez des bains de siège avec de l’eau tiède et du savon neutre pour nettoyer la zone.
  • Vous ne devez en aucun cas frotter la zone pour soulager les démangeaisons.
  • Ayez une alimentation riche en fruits, légumes et fibres.
  • Maintenez une bonne hydratation, avec au moins 1,5 litre d’eau par jour.
  • Pratiquez une routine d’exercice appropriée pour éviter la constipation.
  • Ne pas essuyer avec du papier toilette. Il est préférable de tapoter avec une serviette propre.
  • Évitez de porter des sous-vêtements serrés et des serviettes hygiéniques.
  • Si le médecin le suggère, vous pouvez prendre de l’ibuprofène pour soulager la douleur. Bien entendu, aussi bien les doses que les heures de prise doivent être respectées.
  • Il est nécessaire d’aller aux toilettes lorsque vous avez envie d’uriner/de déféquer. Ne vous retenez pas de peur de ressentir de la douleur. À long terme, plus vous attendrez, plus le processus de récupération sera traumatisant.

Traitement médical des hémorroïdes

Le traitement des hémorroïdes dépend de la gravité de la maladie et de l’état général du patient. Dans la plupart des cas, les hémorroïdes provoquent une gêne mineure que l’on peut soulager par des mesures conservatrices. Des études recommandent l’application de pommades à la cortisone dans la région anale pendant 7 à 10 jours maximum.

De même, dans les cas bénins, l’utilisation de crèmes anti-hémorroïdaires et de suppositoires contenant de la lidocaïne est également utile. Ils permettent de réduire les douleurs et les démangeaisons dans la région anale. Cependant, les hémorroïdes graves, récurrentes et volumineuses nécessitent souvent une ligature et certaines procédures d’ablation chirurgicale.

Quand consulter un médecin ?

Les hémorroïdes post-partum guérissent généralement après quelques jours de soins à domicile. Cependant, il est conseillé de consulter si, au bout d’une semaine, l’état persiste ou s’intensifie. De même, les saignements rectaux abondants, les étourdissements et la perte de conscience nécessitent souvent une attention professionnelle dès que possible.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les hémorroïdes durant la grossesse
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les hémorroïdes durant la grossesse

Les hémorroïdes sont une inflammation des veines sanguines situées dans le rectum ou le canal anal. C'est très courant tout au long de la grossesse...



  • Ansari, P. Hemorroides (almorranas). Manual MSD (Versión para público general).
  • Staroselsky, Arthur et al. “Hemorrhoids in pregnancy.” Canadian family physician Medecin de famille canadien vol. 54,2 (2008): 189-90.