Quatre petits coins de rien du tout : un conte pour réfléchir

29 octobre 2019
Les contes sont des outils pédagogiques essentiels pour transmettre une multitude de valeurs positives. Dans cet article, nous allons vous parler d'une histoire pour enfants qui favorise l'inclusion et l'acceptation de celui qui est différent.

Quatre petits coins de rien du tout est un conte qui reflète ce que tous les enfants devraient savoir. En effet, grâce à cette lecture, ils apprennent différentes valeurs liées à la diversité, l’inclusion et l’égalité.

Un tel enseignement est fondamental pour éduquer les plus jeunes dans un environnement qui favorise le respect, la solidarité, la dignité, la tolérance et l’intégrité. Et ce, pour que les enfants grandissent et se développent dans un milieu qui prône une cohabitation positive et des relations sociales saines.

« Si nous enseignons aux enfants à accepter la diversité comme quelque chose de normal, il ne sera pas nécessaire de parler d’inclusion, mais de coexistence. »

-Daniel Comin-

Quatre petits coins de rien du tout : un conte pour réfléchir

La lecture du conte infantile « Quatre petits coins de rien du tout », écrit par Jérôme Ruillier, devrait être obligatoire. Particulièrement chez les bébés, mais aussi dans les premières années de l’enseignement primaire.

Cette histoire, recommandée pour les enfants à partir de 3 ans, est idéale pour le développement de l’intelligence émotionnelle. Il s’agit d’un petit carré qui joue avec ses amis. Cependant, ses amis ont eux une forme circulaire. Le problème se pose lorsqu’ils doivent rentrer chez eux. En effet, la porte d’entrée est ronde ! Et évidemment, le petit carré ne peux pas passer par cette porte…

Le conte pour enseigner les valeurs

Le petit carré essaye alors de changer de forme afin de rentrer comme ses copains. En vain… Finalement, après mûre réflexion, ils se rendent compte qu’il suffit de couper la porte pour y ajouter « 4 petits coins » afin de faire entrer le carré.

La morale de cette histoire est que la société doit s’adapter aux besoins spécifiques des personnes, et non l’inverse. Il est donc de la responsabilité de la société de proposer des solutions pratiques et équitables aux personnes qui connaissent des limites. En d’autres termes, les ressources sociales et éducatives doivent s’adapter afin d’inclure tout le monde.

Ainsi, on peut dire que, pour devenir une société avancée, les différentes caractéristiques, qualités et capacités qui définissent chaque individu doivent être reconnues et acceptées.

« Les différences offrent de grandes possibilités d’apprentissage. Les différences sont une ressource gratuite, abondante et renouvelable. »

-Robert Barth.

L’importance de l’éducation inclusive

L’inclusion est un processus d’amélioration et d’innovation qui vise à minimiser ou à éliminer les obstacles qui limitent certaines personnes. Et ce, afin de mettre fin à la discrimination, à l’exclusion et à la marginalisation :

  • de sexe.
  • des besoins éducatifs.
  • d’âge.
  • de langue.
  • du handicap.
  • de couleur de peau.
  • des caractéristiques génétiques.
  • d’orientation sexuelle.
  • ou finalement, d’origines ethniques ou sociales.

Ainsi, l’inclusion défend et pourvoit :

  • L’égalité des droits et des chances.
  • L’acceptation des différences.
  • La diversité sociale.
  • L’accessibilité universelle.
  • Le développement du potentiel maximum des personnes.
  • L’interaction avec toutes sortes de personnes.
  • L’enrichissement culturel.
  • Enfin, la participation dans la communauté.
Tous ensemble en découpage

Ainsi, tant à la maison qu’à l’école, nous ne devons pas seulement nous concentrer sur le développement cognitif et scolaire, mais aussi sur la transmission de valeurs positives et l’acquisition d’aptitudes sociales.

C’est pourquoi nous devons élever les enfants dans un environnement inclusif. Ainsi, dès les premières années de leur vie, ils apprennent à vivre ensemble, à communiquer et à se mettre en relation avec toutes sortes d’enfants, quels qu’ils soient. Si nous enseignons dès l’enfance à comprendre cette vision du monde, nous pouvons :

  • Former des citoyens engagés et conscients des injustices.
  • Créer une société meilleure pour l’avenir.

En résumé, il est du devoir de la société de fournir aux nouvelles générations une éducation de qualité, fondée sur l’égalité, le respect de la diversité, la coopération et la collaboration. Une bonne façon d’y parvenir est à travers de conte tel que « Quatre petits coins de rien du tout« .

  • Baños-Pascual, C. (4 de noviembre de 2015). Por cuatro esquinitas de nada [Mensaje en un blog]. Aprendiendo a aprender. Recuperado de: https://blogpedagog.wordpress.com/2015/11/04/por-cuatro-esquinitas-de-nada/
  • Sánchez-Teruel, D. y Robles-Bello, M. A. (2013). Inclusión como clave de una educación para todos: revisión teórica. Revista española de orientación y psicopedagogía24(2), 24-36.