Comment affronter le handicap intellectuel d’un enfant ?

27 juillet 2019
Accepter le fait qu'un enfant ait un handicap intellectuel peut supposer un grand stress et de mauvais moments. Dans cet article, nous vous expliquons comment affronter cette situation.

Lorsque des futurs parents attendent l’arrivée de leur bébé, ils ont tendance à bâtir une série d’attentes autour de son apparence, sa personnalité, ses qualités, etc. Mais quand l’enfant naît avec un handicap, de telles pensées s’effondrent et il faut accepter la nouvelle situation. Pour cette raison, nous avons élaboré l’article suivant, qui vous permettra d’affronter le handicap intellectuel d’un enfant.

L’éducation à la maison est fondamentale pour atteindre un bon pronostic et un développement permettant à l’enfant de mûrir. Il est important de traiter les enfants présentant un handicap intellectuel avec équité et de tenir compte de leurs limites. Mais sans trop les protéger non plus.

Affronter le handicap intellectuel chez l'enfant

Que suppose le handicap intellectuel ?

Aujourd’hui, on définit le handicap intellectuel comme l’existence d’un niveau de développement significativement moindre par rapport à ce que l’on attend à l’âge chronologique de la personne, dans deux domaines :

  • Le fonctionnement intellectuel
  • Les comportements adaptatifs

De plus, ces enfants présentent généralement :

  • Des problèmes dans l’exécution de la motricité grossière et fine
  • Une hypotonie musculaire
  • Une certaine difficulté à se lier au milieu physique
  • Des problèmes au moment d’établir des interactions sociales et communicatives
  • Des difficultés pour développer leur indépendance personnelle et leur autonomie

Comment affronter le handicap intellectuel d’un enfant ?

Accepter d’avoir un enfant présentant un handicap intellectuel peut parfois être difficile, et même en arriver à impliquer une période de deuil. Ainsi, dans ces cas-là, il est indispensable de compter sur l’aide de travailleurs spécialistes du sujet. Cela est bénéfique aussi bien pour l’enfant que pour les parents, puisque ces derniers ont besoins de conseils pour accepter la réalité à laquelle ils sont confrontés.

En ce sens, la compréhension du diagnostic est importante, c’est pourquoi il est nécessaire de contacter des professionnels et des associations et d’en faire une source de soutien. Ainsi, les parents peuvent :

  • Assimiler des stratégies d’observation et d’intervention
  • Acquérir des capacités de stimulation et d’éducation
  • Développer des compétences pour éduquer leur enfant et interpréter ses comportements
  • Disposer d’informations sur le handicap intellectuel
  • Se mettre en contact avec d’autres familles qui sont dans la même situation

Toutes ces connaissances sont essentielles pour atteindre un progrès correct dans tous les aspects de la vie de l’enfant présentant un handicap intellectuel. Mais, de plus, il est particulièrement nécessaire que les parents ne soient pas surproducteurs avec l’enfant. De même qu’ils ne sous-estiment pas non plus ses capacités.

Ainsi, il est important de chercher des conseils dans des aspects liés à la relation de couple, puisqu’elle peut en arriver à se détériorer du fait des conflits et des désaccords constants dans l’éducation de l’enfant, ou parce qu’un des membres du couple se sent dépassé par la situation.

De plus, il faut savoir prendre soin des liens établis avec les autres enfants et le reste de la famille (grands-parents, oncles et tantes, cousins et cousines, etc), de façon à ce que tous comprennent l’enfant et qu’ils puissent comprendre ses comportements.

Affronter le handicap intellectuel chez l'enfant

Un chemin différent

La naissance d’un enfant est un moment de changement dans la vie de toute personne, puisque c’est alors qu’elle commence à emprunter le chemin de la parentalité. Cependant, si le bébé présente des difficultés intellectuelles, cela est perçu comme un événement extraordinaire et inattendu. C’est pourquoi le chemin devient alors différent, car il faut apprendre à répondre aux besoins spécifiques de l’enfant.

Ainsi, les parents d’enfants présentant un handicap intellectuel ont besoin d’être orientés pour améliorer la qualité de vie des enfants, mais aussi la leur et celle du reste de la famille.

 

  • Asociación Americana de Discapacidades Intelectuales y del Desarrollo-AAIDD. (2010). Discapacidad intelectual: Definición, clasificación y sistemas de apoyo. Madrid: Alianza.
  • Candel-Gil, I. (2005). Elaboración de un programa de atención temprana. Electronic Journal of Research in Educational Psychology3(7), 151-192.
  • Guevara Benítez, Y. y Soto, E. G. (2012). Las familias ante la discapacidad. Revista electrónica de psicología Iztacala15(3), 1023-1050.
  • Tamarit, J. (2009). Atención Temprana: avanzando hacia un modelo inclusivo orientado a la calidad de vida familiar y al desarrollo de competencias personales significativas tanto en los niños y niñas como en sus familias. Madrid: FEAPS.