Quand faut-il aller à l’hôpital pour accoucher ?

26 juin 2018
La plus grande peur des femmes enceintes est de ne pas reconnaître les symptômes de l'accouchement. Voici quelques conseils pour identifier ce moment attendu.

Pour éviter les désagréments des allés et venus à l’hôpital car ce n’est pas encore le moment d’accoucher, il est préférable de savoir quel est le bon moment pour aller à l’hôpital pour accoucher.

Que faire avant d’aller à l’hôpital pour accoucher ?

Chaque naissance d’un bébé implique de faire des préparations avant l’accouchement. C’est pourquoi vous devez décider si vous irez directement à la salle d’urgence. Ou alors, si votre gynécologue ou votre sage-femme vous aidera à la maison. Il est également conseillé de calculer le temps qu’il vous faudra pour vous rendre à l’hôpital. Aussi, il faut savoir comment vous y rendre.

Préparez donc votre historique médical, votre valise, votre trousseau, vos documents d’identité, votre carte de sécurité sociale et tout ce que vous allez emmener à l’hôpital. Aussi, prévoyez à l’avance qui prendra soin de vos enfants si vous en avez. Organisez également vos affaires de travail à l’avance. Car dans certains cas, l’accouchement se produit avant l’heure prévue.

Quand faut-il aller à l’hôpital pour accoucher ?

La meilleure chose à faire est d’y aller quand l’accouchement a vraiment commencé. Il existe plusieurs signes qui vous indiquent que l’accouchement approche.

La rupture du sac et la sortie du liquide amniotique peuvent se produire graduellement ou soudainement. Cela peut s’accompagner de contractions chez certaines femmes. Vous devez aller immédiatement à l’hôpital mais en faisant attention sur la route.

Si vous commencez à remarquer un saignement vaginal avec du mucus, cela est dû au bouchon qui entoure le col. En effet, vous venez de l’expulser. Cela signifie que la naissance du bébé approche.

Les contractions sont un signe sans équivoque du travail. Vous devez aussi prendre en compte leur fréquence et leur durée. Les contractions actives se produisent à des intervalles de 5 minutes avec une durée entre 45 et 60 secondes. Aussi, vous devriez observer une dilatation cervicale de 3 centimètres ou plus.

C'est bon de connaître le bon moment pour aller à l'hôpital pour accoucher.

Si vos contractions sont similaires à ces symptômes, il est recommandé de vous rendre à l’hôpital pour l’accouchement.

Votre corps vous enverra également des signaux si le moment est venu. Suivez votre instinct et allez chez le médecin si vous le souhaitez. Cela vous tranquillisera.

Les risques d’entrer à l’hôpital avant l’accouchement

Être à l’hôpital à un stade précoce du travail augmente la tension et l’anxiété. De plus, vous courez le risque d’une intervention qui consiste à induire un accouchement. Celles-ci se font en utilisant de l’ocytocine ou une anesthésie épidurale. Et, dans certains cas, on effectue des tubulures au nouveau-né.

Les contractions qui ne méritent pas d’aller à l’hôpital

Les contractions de Braxton Hicks sont irrégulières. Elles se produisent avec une douleur modérée dans la zone du ventre. Celles-ci disparaissent avec le repos ou en changeant de position.

Les spasmes ou les crampes sont également très fréquents pendant la grossesse. Il arrive donc qu’on les confonde avec les contractions du travail. Cependant, elles durent entre 15 et 20 secondes. Puis, elles disparaissent lorsque la femme enceinte se repose ou change de position.

Il y a des contractions légèrement plus douloureuses qui se produisent chez certaines femmes. Mais le laps de temps entre l’une et la suivante est long. Pour soulager la tension qu’elles produisent, nous recommandons un bain d’eau chaude et un massage du dos.

« Lorsque les contractions sont dans la première phase du travail, il est préférable d’attendre à la maison jusqu’à ce qu’elles atteignent la phase active ».

À quoi s’attendre à l’hôpital ?

À l’arrivée au centre de santé, une infirmière examinera votre température et votre tension artérielle. En outre, elle prélèvera des échantillons de sang et d’urine. De plus, on évaluera votre abdomen pour contrôler le rythme cardiaquedu bébé et les contractions.

Le médecin décidera à quel stade de l’accouchement vous êtes. Peut-être qu’ils vous renverront à la maison pour continuer à attendre. Mais cela ne devrait pas vous surprendre. Il vaut mieux attendre dans le confort de votre maison qu’à l’hôpital, surtout si c’est long.

Aller à l'hôpital pour accoucher trop tôt peut mener à un accouchement induit.

Quand est-il urgent d’aller au centre de santé ?

À la fin de la grossesse, certaines complications peuvent survenir et nécessiter une attention immédiate. Par exemple, des saignements vaginaux abondants ou des contractions avant 37 semaines, lorsque l’activité du fœtus est faible.

Si, quand vous perdez les eaux, le liquide amniotique est jaune, verdâtre ou brun, cela peut indiquer la présence de méconium. C’est-à-dire, les premières selles du bébé, ce qui représente une détresse fœtale qui peut causer de graves dommages au bébé.

De plus, si vous souffrez de maux de tête persistants avec une gêne dans la partie supérieure de l’abdomen, une difficulté visuelle ou un gonflement anormal, vous devez immédiatement vous rendre à l’hôpital.

Connaître les symptômes qui indiquent quand il est nécessaire d’aller à l’hôpital pour accoucher est le meilleur moyen d’éviter les événements imprévus que vous pouvez regretter plus tard.

 

A découvrir aussi