Quand devez-vous négocier avec vos enfants ?

25 février 2019
Il est possible de négocier avec vos enfants si et seulement si le respect et l'autorité des parents prévalent. Nous vous donnons ici quelques conseils pour faire face à ce moment.

Vous avez l’impression que vous donnez des ordres et que vous vous disputez à longueur de journée à la maison ? De nombreux parents passent leur temps à dire « tu dois aller au lit ! », « à table ». Les réponses des enfants et des adolescents ne tardent pas à apparaître. Quand devez-vous négocier avec vos enfants ? Jusqu’à quel point pouvez-vous céder ?

Tant l’excès d’autorité que le laxisme entraînent des conséquences négatives pour la vie familiale. Trouver l’équilibre est la clé pour former vos enfants et jouir d’une bonne ambiance à la maison.

Négocier est une expérience enrichissante pour vos enfants. En effet, ils apprennent le travail en équipe et le respect des points de vue des autres.

Dans quelle situation est-il possible de négocier avec vos enfants ?

Souvent, les enfants et les adolescents tenteront de s’opposer à vos décisions. Ils testeront la fermeté de l’action que vous suggérez et ils essaieront de la modifier à tout prix. Souvent, on pourra observer une crise, les larmes ou la manipulation affective.

Dans ces circonstances, il est important que vous fassiez respecter vos limites et que vous justifiiez vos raisons. Montrer de l’empathie et de la compréhension fait que les personnes réagissent positivement, bien qu’elles ne soient pas tout à fait d’accord avec vous.

Néanmoins, à d’autres occasions, vos enfants indiqueront leurs préférences et vous reconnaîtrez que vous pouvez céder un peu. Si l’aspect sur lequel on doit négocier n’est pas important (au sens négatif) et en négociant, les deux parties peuvent en sortir gagnantes, vous pouvez le faire.

Dans la famille, comme dans la vie, il est pratique d’établir de bonnes relations avec ceux qui vous entourent.

La clé est de trouver une solution qui ne « renverse » pas votre autorité et qu’ils leur donne l’impression d’être écoutés. Il convient de souligner que de nombreuses situations importantes, ne sont pas ouvertes à la négociation. Cela ne doit pas impliquer pour autant des confrontations familiales.

Cela fait partie de votre devoir de père ou de mère, vous devez apprendre à lutter contre l’anti-conformisme des enfants.

Lisez également :
Pourquoi l’éducation japonaise rend les enfants plus obéissants ?

Une mère négocie avec son fils

Stratégies utiles pour négocier avec vos enfants

Réduisez l’ampleur du conflit

D’abord, vous devez identifier les points d’accord entre parents et enfants. Les points de désaccord sont parfois moins importants que ce que l’on pense. Il ne s’agit pas toujours d’une opposition totale.

Si les aspects positifs de la situation coïncident, on établit un lien affectif. Cette stratégie est particulèrement utile lorsqu’il s’agit d’adolescents.

Expliquez votre point de vue

Lorsque vous prenez une décision qui dérange vos enfants, expliquez-leur sereinement vos arguments. Bien qu’ils ne l’acceptent pas avec plaisir, ils sauront que vous agissez avec une justification et pas simplement pour imposer votre autorité.

« L’on critique parfois le laxisme des parents, mais éduquer n’est pas une tâche aisée. Si les uns pèchent par défaut, d’autres le font par excès et demandent à leurs enfants qu’ils soient obéissants, éduqués, intelligents, parfaits ! Convient-il d’exiger autant ? »
-Mayte Ruis-

Prenez le temps nécessaire pour penser et donner une réponse

Les enfants en bas âge sont des spécialistes pour vous demander dix choses en quelques minutes. Parfois, la réponse naturelle est non. Néanmoins, il convient davantage d’analyser et de répondre avec cohérence. Respirez, pensez aux avantages et aux inconvénients de chaque situation. Basez votre choix sur cette analyse.

Évitez de céder face aux comportements inacceptables

À de nombreuses reprises, les enfants essaieront de vous mettre la pression avec de mauvais comportements. Lorsqu’il y a des crises de colère, des gros mots, des cris et des larmes, ne cédez pas.

Si nécessaire, vous devez également appliquer la correction appropriée à ce type de comportement. Si vous permettrez qu’une crise les aide à obtenir ce qu’ils veulent, ils y auront toujours recours pour vous convaincre.

Un enfant tente de convaincre sa mère

Rappelez que c’est vous qui avez le contrôle

En tant que parent, vous êtes dans la position de résoudre les conflits et de prendre les décisions qui vous semblent pratiques. C’est vous qui devez veiller à la sécurité et à la formation des enfants. Il n’y a aucune raison de vous sentir coupable de ne pas tout leur donner.

« Si l’aspect sur lequel on doit négocier n’est pas important (au sens négatif) et en négociant, les deux parties peuvent en sortir gagnantes, vous pouvez le faire. »

Négocier avec vos enfants les aide à évaluer les faits et à apprendre à faire des choix. Cela leur démontre également que l’on peut régler les différends sans entrer en conflit avec les êtres chers. Ils apprendront ainsi à respecter et à avoir confiance dans les alternatives et les solutions que vous leur donnez tous les jours.