Sports pour enfants qui contribuent au travail en équipe

· 18 décembre 2018
Les sports pour enfants qui contribuent au travail en équipe enseignent les valeurs et les compétences sociales dont a besoin une personne pendant toute sa vie. En voici quelques-uns.

Les sports pour enfants qui contribuent au travail en équipe possèdent une grande valeur ajoutée dans l’éducation. Ils stimulent le développement physique et social. Ils constituent un composant fondamental dans l’acquisition d’une bonne qualité de vie physique, émotionnelle et psychologique.

Les médecins et les kinésithérapeutes recommandent que l’activité physique commence dès que l’enfant en manifeste l’intérêt. Il ne faut en aucun cas l’obliger à pratiquer un sport s’il ne veut pas.

L’âge approprié pour commencer ces activités est situé vers les 4 ans si l’enfant le désire. C’est le moment où il commence à connaître différentes options parmi lesquelles il peut choisir.

À partir de 6 ans, les sports pour enfants qui contribuent au travail en équipe devraient faire partie intégrante de la vie de l’enfant.

Quelques sports pour enfants qui contribuent au travail en équipe

Les études dans le monde montrent que les sports préférés sont :

Le football

Sa présence mondiale fait que c’est l’un des plus choisis par les enfants. Il est particulièrement recommandé aux enfants agités, hyper-actifs et anxieux. En effet, il contribue à discipliner la concentration.

Des enfants jouent au football

Le football exige de l’organisation et de l’attention. L’enfant apprend à penser, par exemple, à la meilleure tactique selon la situation. En outre, il apporte de nombreux bénéfices :

  • Renforce les muscles et les os -en particulier des jambes.
  • Permet le contrôle du corps et de l’équilibre.
  • Entraîne et développe la vision périphérique. En effet, les enfants doivent voir ce qu’il se passe autour d’eux.
  • Stimule la fonction cardiovasculaire.
  • Évite le surpoids puisqu’il exige de nombreux mouvements.
  • Améliore les capacités pour le travail en équipe.
  • Enseigne à perdre et à gérer la frustration.

Le basket-ball

L’on peut y jouer tant à l’air libre qu’à l’intérieur. Ainsi, l’hiver ou le mauvais temps n’empêche pas que les enfants le pratiquent.

Parmi ces bénéfices, nous pouvons citer :

  • Contribue à la coordination des mouvements.
  • Stimule la concentration et la réaction.
  • Développe l’agilité et la fonction motrice.
  • Améliore l’endurance.
  • Protège le système cardiovasculaire.
  • Enseigne la prise de décisions et à résoudre des situations problématiques.
  • Promeut l’estime de soi.

Lisez également :
Le basketball : bienfaits physiques, cognitifs et sociaux

« L’âge approprié pour commencer ces activités est situé vers les 4 ans »

Le volley-ball

Le travail en équipe est fondamental dans ce sport. Il est ainsi particulièrement indiqué pour les enfants qui ont des problèmes pour partager. Le volley-ball aide à développer les capacités motrices pour se déplacer rapidement, courir et sauter.

Il stimule également l’apprentissage de l’attente. L’enfant doit attendre pour réagir au comportement de son équipier ou de son adversaire. Il incite ensuite à la coopération, au travail en équipe, il augmente l’endurance, la concentration et le contrôle de soi.

Des jeunes jouent au volley

Le jugo

C’est une option fortement choisie par les enfants et leurs parents. Pendant qu’il développe les capacités physiques, il se concentre sur la formation des valeurs. La camaraderie, le respect d’autrui et la collaboration sont des axes de cette activité.

En outre, il favorise le développement moteur, la coordination, la vitesse de réaction et l’équilibre. L’enfant apprend à connaître son propre corps et à le contrôler. En même temps,  l apprend à canaliser ses émotions.

Le judo permet de développer le raisonnement stratégique puisqu’il requiert la prise de décisions face à différentes situations.

Les activités précédemment mentionnées sont quelques-unes parmi tant d’autres. Le choix dépendra de plusieurs facteurs qui conditionnent la vie familiale.

L’heure du choix

Le choix du sport auquel participera l’enfant doit se faire en sa présence. Il faut prendre en compte son opinion. En effet, dans le cas contraire, il pourrait résister.

Il est normal, à l’heure du choix, les facteurs familiaux influent sur la décision. L’âge de l’enfant, son état physique, la situation économique de la famille ou le lieu de pratique du sport sont des aspects à prendre en compte.

Il est pratique que les parents préparent une liste avec les sports qui contribuent au travail en équipe pour la présenter à l’enfant. Ils devront inclure dans cette liste les sports qui sont adaptés à ses possibilités réelles.

L’enfant choisira dans cette liste celui qu’il préfère ou celui qui est le mieux adapté à ses caractéristiques personnelles.

Il a été prouvé que les sports qui contribuent au travail en équipe enseignent les valeurs et les compétences sociales dont a besoin une personne pendant toute sa vie.