Pourquoi l’éducation japonaise rend les enfants plus obéissants ?

· 23 novembre 2017

On gagnerait à s’inspirer de l’éducation japonaise pour éduquer nos enfants.

Les Japonais utilisent une ainsi une approche unique dans laquelle le développement des enfants est comparé d’un point de vue idéologique à celui d’une plante qui a besoin de nutrition, d’entraînement et d’espace pour grandir de façon adéquate.

Le moment du développement de certaines compétences chez les enfants dépend de l’importance qu’une culture donnée accorde à cette aptitude.

Par conséquent, au Japon, où des aptitudes telles que l’empathie et la restriction de l’expression des émotions sont appréciées, on peut s’attendre à ce que les enfants se développent dès le plus jeune âge conformément à ces coutumes.

Voyons quelques caractéristiques de la méthode d’éducation japonaise.

Enseigner la dépendance aux enfants

Les techniques japonaises d’éducation sont fondamentalement basées sur les notions de dépendance des enfants à l’égard de la mère. Dès la naissance, les mères établissent un lien intime avec leurs bébés et continuent à renforcer ce lien tout au long de l’enfance.

Dans un article intitulé « Discipline de la petite enfance », une étude multiculturelle des pratiques d’éducation des enfants publiée par l’Association du Kansas pour les enfants et la santé mentale de la petite enfance, indique que les parents japonais gèrent traditionnellement les tâches et les responsabilités des enfants (s’habiller, se laver, faire la table, etc.) même à l’adolescence.

Cette éducation ne repose donc pas sur le fait d’apprendre aux enfants à être autonomes ni indépendants.

Des enfants japonais en classe

Afin d’enseigner les valeurs sociales et morales aux enfants au Japon, le développement d’une proximité extrême avec la maman est ainsi préféré aux techniques de modélisation, de négociation et de discipline.

C’est une tradition pour les mères japonaises que de faire confiance au lien intime qu’elles ont établi avec leurs enfants, plutôt que d’avoir recours à la punition ou d’autres méthodes pour persuader et forcer les enfants à se comporter de manière appropriée.

Le rôle des mères dans l’éducation japonaise

Les mères japonaises déterminent l’éducation, les passe-temps et même les parcours professionnels que leurs enfants développeront et poursuivront. La méthode d’éducation japonaise permet ainsi aux enfants d’apprendre à obéir avec diligence et en suivant les conseils et la direction établie par leurs parents.

Le rôle de la mère est d’être extrêmement prudente et sélective dans la prise de décisions, par ailleurs exclusives, quant aux lieux où se rendent les enfants, ce qu’ils vont manger, les activités dans lesquelles ils sont engagés et ce qu’ils vont utiliser.

Des concepts tels que les nounous, les soirées cinéma loin des enfants ou encore les week-end juste pour maman et papa ne sont pas communs et ne sont pas bien acceptés dans la culture japonaise.

L’importance de l’enseignement de l’empathie

Considérer la façon dont ses actions ont un impact sur les autres est crucial afin de maintenir l’une des choses les plus précieuses au Japon : l’harmonie de groupe. Cela fait de l’empathie le noyau de la culture japonaise, et sans surprise, le cœur de l’éducation japonaise.

Tandis que les parents occidentaux exigent souvent la conformité de leurs enfants (par exemple, en utilisant des commandes verbales et des punitions), les mères japonaises apprennent constamment à leurs enfants comment leurs actions affectent les sentiments des autres, même les sentiments des animaux ou des objets.

Dès leur plus jeune âge, les enfants japonais apprennent à comprendre l’importance de considérer les autres avant d’agir.

Les parents transmettent leurs valeurs à leurs enfants

Des parents dessinent avec leurs enfants, aspect de l'éducation japonaise

Les parents fournissent aux enfants une supervision et une instruction stricte, guidant leur développement afin d’établir des routines et des modèles de comportement.

Cependant, cette orientation parentale devient progressivement moins nécessaire, car les enfants sont capables de gérer eux-mêmes leurs comportements et routines.

Le Japon est considéré comme une culture stricte, ce qui conduit de nombreux parents étrangers à penser que les parents japonais appliquent un ensemble de règles trop strictes. Cependant, ce n’est pas toujours le cas.

Alors que les parents occidentaux se concentrent davantage sur le respect des règles et imposent des punitions, les parents japonais ont tendance à établir plus de règles et à ne pas trop compter sur la punition.

L’obéissance et la coopération vont de pair

Au Japon, les enfants font partie de petits groupes (sportifs, culturels, clubs scolaires ou extrascolaires), qui soulignent l’importance de la coopération et de l’harmonie.

La pression sociale de ces groupes agit comme des agents normatifs, exigeant indirectement la conformité et apprenant aux enfants un comportement et une obéissance appropriés.