Puis-je prendre de l'ibuprofène pendant l'allaitement?

L'ibuprofène est un médicament couramment utilisé. Certaines études scientifiques ont prouvé qu'il est sans danger pendant l'allaitement. En savoir plus à ce sujet.
Puis-je prendre de l'ibuprofène pendant l'allaitement?

Dernière mise à jour : 09 janvier, 2022

L’une des nombreuses préoccupations qui surviennent pendant l’allaitement est liée à l’utilisation de médicaments. Par exemple, l’ibuprofène, un médicament en vente libre doté de fonctions analgésiques et anti-inflammatoires. Peut-on ingérer de l’ibuprofène pendant l’allaitement?

Lors de la puerpéralité, les douleurs au niveau de la région pelvienne et des seins nécessitent le recours à des médicaments destinés à lutter contre ces inconforts. Cependant, plusieurs femmes hésitent à les utiliser de peur qu’ils ne soient des médicaments interdits pendant l’allaitement.

Dans cet article, nous allons vous dire ce qu’en disent les sociétés scientifiques internationales afin que vous puissiez choisir en toute sérénité.

Qu’est-ce que l’ibuprofène?

L’ibuprofène est un médicament qui appartient à la famille des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme le diclofénac et l’aspirine. Il a une fonction anti-inflammatoire, analgésique et antipyrétique. C’est-à-dire qu’il peut réduire l’inflammation, soulager la douleur et faire baisser la fièvre.

Ce médicament est disponible en vente libre. C’est l’un des plus utilisés au monde pour son efficacité et sa sécurité. Sa principale voie d’administration est orale, bien qu’il existe d’autres alternatives.

Comme tout médicament, l’ibuprofène est également associé à certains effets secondaires, notamment les suivants:

  • Troubles gastro-intestinaux, tels que brûlures d’estomac, ballonnements ou diarrhée.
  • Vertiges.
  • Bourdonnement dans les oreilles.
Comprimés d'ibuprofène.

Peut-on prendre de l’ibuprofène pendant l’allaitement?

On estime que plus de 90 % des mères ont besoin de consommer un analgésique pendant l’allaitement pour traiter les malaises post-partum courants: douleurs mammaires, abdominales, pelviennes ou périanales.

Cependant, ces femmes ne peuvent pas arrêter d’allaiter en raison de ce type d’inconfort. Elles doivent donc rechercher un médicament qui ne provoque pas d’effets indésirables graves sur le bébé.

Heureusement, l’ibuprofène figure sur la liste des médicaments acceptés par les agences spécialisées et est un médicament compatible avec l’allaitement. En effet, sa consommation est considérée comme sûre et à faible risque pour la maman et son bébé, à condition qu’il soit ingéré à la dose et à la fréquence appropriées.

Un autre problème non mineur est que l’ibuprofène ne modifie pas la composition du lait maternel. Car la quantité de médicament qui passe dans ce liquide est minime et sa demi-vie est très courte.

Une étude scientifique a analysé les concentrations d’ibuprofène dans le lait maternel et a déterminé que les bébés reçoivent moins de 0,38 % de la dose consommée par leur mère. Jusqu’à présent, aucune étude scientifique n’a montré d’effets négatifs directs sur la mère ou le bébé.

Contre-indications de l’ibuprofène pendant l’allaitement

Il existe des cas spécifiques dans lesquels le médicament est contre-indiqué pendant l’allaitement, tels que les suivants:

  • Mères allergiques à l’ibuprofène ou à d’autres AINS.
  • Maladie cardiaque, hépatique ou rénale.
  • Les femmes ayant des problèmes de saignement, des saignements d’estomac ou des ulcères.

Il faut sa voir que les femmes enceintes qui sont dans le dernier trimestre de gestation ne doivent pas consommer d’ibuprofène en raison du risque de provoquer une fermeture prématurée du canal artériel du bébé. Il s’agit d’un vaisseau sanguin qui relie l’aorte à l’artère pulmonaire au stade fœtal et se ferme après la naissance.

Par ailleurs, la consommation d’AINS en fin de grossesse augmente le risque de prolonger la gestation au-delà de 40 semaines.

Comment prendre de l’ibuprofène si j’allaite?

Tout médicament utilisé pendant la grossesse et l’allaitement, y compris l’ibuprofène, doit avoir une indication médicale correspondante. Bien qu’il soit en vente libre. Pour cette raison, consultez votre obstétricien au sujet de la dose appropriée, de la fréquence de sa consommation (qui est généralement toutes les 8 heures) et de la voie d’administration.

L’ibuprofène est un médicament sûr à utiliser pendant l’allaitement, à condition qu’il soit consommé à une dose inférieure à 1 200 milligrammes par jour et de manière sporadique. Une prise régulière et au-delà de la dose maximale peut avoir les conséquences suivantes sur l’allaitement:

  • Modification du goût du lait.
  • Favoriser le développement d’allergies médicamenteuses chez le bébé.
  • Générer un inconfort chez l’enfant, comme de la fatigue, de l’irritabilité, des gaz, entre autres.

Puis-je remplacer l’ibuprofène par un autre médicament?

Le ventre d'une femme enceinte.

Si vous ressentez de la douleur, de l’inconfort ou de la fièvre pendant l’allaitement, l’acétaminophène est une alternative possible à l’ibuprofène. Ce médicament peut se consommer sans danger pendant cette étape et n’entraîne pas d’effets secondaires chez le bébé.

Il convient de noter que de nombreuses douleurs post-partum peuvent également être traitées avec des remèdes maison et naturels, sans avoir besoin de médicaments. Voici donc quelques astuces pour calmer les inconforts typiques de cette étape:

  • Vous pouvez masser le ventre lentement et doucement, entre les intervalles de douleur.
  • Il est judicieux de placer une compresse chaude ou de prendre une douche chaude et de laisser couler l’eau pendant quelques minutes, sur le ventre ou la zone où vous ressentez la douleur.
  • Urinez fréquemment, car une vessie pleine comprime l’utérus et augmente la douleur.
  • La douleur de l’épisiotomie peut être soulagée avec des compresses froides dans la région.
  • Restez bien hydratée.

Enfin, il est important de souligner que l’ibuprofène est le médicament de choix des spécialistes de la douleur pendant l’allaitement. Idéalement, vous pouvez maîtriser ces désagréments, afin de pouvoir profiter davantage de cette belle étape avec votre petit.

Cela pourrait vous intéresser ...
4 clés pour se préparer à l’allaitement dès la grossesse
Être parents
Lisez-le dans Être parents
4 clés pour se préparer à l’allaitement dès la grossesse

Apprenez à vous préparer à l'allaitement dès la grossesse pour le maintenir le plus longtemps possible.. Voici quelques conseils!