Puis-je faire un lissage permanent pendant la grossesse ?

· 26 janvier 2019
Vous vous demandez peut-être si vous pouvez faire un lissage permanent pendant la grossesse afin de maintenir le soin de vos cheveux. En réalité, cela n'est pas possible. En effet, le produit utilisé pour cela contient des composants chimiques qui peuvent affecter le bébé.

De nombreuses femmes enceintes se demandent s’il est prudent de se faire un lissage permanent pendant la grossesse. Elles souhaitent effectivement poursuivre avec la même routine qu’elles avaient avant de tomber enceinte.

Toutefois, cela n’est pas possible. Surtout pendant les trois premiers mois de grossesse. Il faut faire particulièrement attention au bébé.

Le lissage permanent peut être très toxique en raison de l’utilisation de niveaux élevés de formol. Par conséquent, vous devez être vigilante car cela peut nuire au développement de votre bébé.

La problématique des traitements pour nourrir les cheveux est fréquente. Et davantage quand on est enceinte. Les procédés à base de kératine hydratent et nourrissent en profondeur les cheveux. Mais parfois, il n’est pas conseillé de poursuivre leur utilisation.

Si la kératine ne contient aucune substance chimique nocive, le processus peut être continué. Néanmoins, assurez-vous que c’est bien le cas. En effet, il est courant que le formol soit utilisé dans les produits de beauté.

Il s’agit d’une substance chimique cancérigène interdite pour les futures mamans. La plupart des traitements lissants et de nutrition du cheveux en contiennent. Il est donc fondamental d’être sûre que votre coiffeur n’utilise pas de produits avec du formol.

Bien qu’une consultation préalable avec l’obstétricien soit nécessaire, le lissage permanent pendant la grossesse n’est pas recommandé. Surtout lors du premier trimestre de gestationIl est préférable d’éviter toute procédure qui ne soit pas vitale ou nécessaire.

Traitement des cheveux pendant la grossesse

Au cas où vous désiriez faire un lissage japonais, sachez que ce procédé contient des produits chimiques dérivés de l’ammoniaque. Quant à la permanente, elle est également déconseillée. En effet, les liquides utilisés pour ce soin sont nocifs pour le foetus.

Il en va de même pour le lissage permanent. Vous devez l’éviter car la majorité des produits contiennent du formol. C’est une substance nocive pour le développement du bébé, mais également pour votre santé. Il s’agit d’un produit très toxique, capable d’irriter et de compromettre le système respiratoire, les yeux et le bien-être en général.

Le lissage permanent pendant la grossesse est fortement déconseillé car il contient des produits chimiques nocifs pour le bébé.

En bref, il est vivement recommandé d’éviter les permanentes, les lissages ou les teintures pendant la grossesse. Vous pouvez opter pour d’autres alternatives, comme les pigments naturels ou d’origine végétale, qui ne contiennent pas de substances chimiques toxiques.

Attention au lissage permanent et aux teintures pendant la grossesse

Les obstétriciens conseillent à leurs patientes de ne pas utiliser de teintures normales. Il n’est pas autorisé de couvrir totalement la tête ni d’atteindre le cuir chevelu. Car les colorants comprennent certains composants chimiques, tels que l’aniline, qui peuvent affecter le développement du bébé.

Ce produit chimique, s’il est ingéré, inhalé ou en contact avec la peau, cause des dommages dans l’hémoglobine. Celle-ci est responsable de transporter l’oxygène dans le sang.

Il est possible également qu’une allergie à certaines substances chimiques apparaisse pendant la grossesse. Vous devez donc faire attention et consulter votre médecin et votre coiffeur.

« Le lissage permanent pendant la grossesse n’est pas recommandé. Surtout lors du premier trimestre de gestation. Il est préférable d’éviter toute procédure qui ne soit pas vitale ou nécessaire »

Les soins dont vos cheveux ont besoin durant la grossesse

Il est important de savoir que, pendant la grossesse et l’allaitement, les cheveux poussent plus que d’habitude. C’est à cause des œstrogènes et de la progestérone qui stimulent la croissance pendant la grossesse.

Une fois que l’organisme revient à des niveaux normaux, les cheveux prennent le repos dont ils ont besoin. Cette phase se termine généralement au bout de 12 semaines après l’accouchement. Ou à la fin de l’allaitement.

L’excèdent de cheveux tombe et ils récupèrent leur aspect d’origine. Ils retrouvent alors le volume et l’épaisseur qu’ils avaient auparavant.

Pour ces raisons, il est judicieux d’apporter à vos cheveux des soins de base avant, pendant et après la grossesse. N’oubliez pas de les laver avec un shampoing et d’utiliser un après-shampoing.

Le lissage permanent est déconseillé pendant la grossesse surtout lors du premier trimestre.

Si vous avez les cheveux secs, utilisez un masque hydratant une fois par semaine. De même, vous pouvez stimuler la circulation capillaire avec un massage. Si vous remarquez une perte du volume après l’accouchement, vous pouvez utiliser des produits spécifiques pour donner plus de forme à vos cheveux.

Après l’accouchement, apparaissent de nouveaux facteurs qui affectent votre organisme. La nervosité et le stress facilitent la chute des cheveux. Néanmoins, ne vous inquiétez pas trop, cette étape ne dure pas longtemps.

La même chose se produit pendant l’allaitement. En effet, il y a une demande plus importante parce que vous vous adaptez à votre nouveau rôle de mère.

Si vous décidez d’utiliser un traitement pour prévenir la chute des cheveux, consultez d’abord votre médecin. Afin d’éviter les substances nocives pour le bébé. La meilleure chose à faire est d’arrêter tout traitement capillaire pendant la grossesse et même jusqu’à la fin de l’allaitement.