Que faire contre la perte de cheveux après l’accouchement ?

· 15 juin 2018
Malheureusement, l'alopécie post-partum est assez fréquente et affecte la moitié des femmes. Bien qu'elle soit réversible, il est préférable d'agir rapidement pour prévenir la perte de cheveux. Nous vous en disons plus dans cet article.

Pendant les neuf mois de grossesse, le corps de la femme subit de nombreux changements hormonaux pour répondre aux besoins du bébé qui grandit à l’intérieur. À ce stade, et après, les changements que le corps subit peuvent affecter les cheveux de la future maman. Par conséquent, nous allons vous donner quelques conseils pour empêcher la perte de cheveux après l’accouchement.

Au cours du premier trimestre de grossesse, les cheveux commencent à perdre leur tonus et la chute commence. Cependant, pendant les deuxième et troisième trimestres, ils récupèrent de la vitalité et deviennent plus brillants et plus volumineux.

Cependant, au moment de l’accouchement, le taux d’hormones s’effondre et déclenche souvent l’alopécie. Heureusement, cette forme d’alopécie est réversible, mais il faut la traiter correctement.

Alors, avant de vous donner quelques astuces pour éviter ce phénomène et maintenir de beaux cheveux, nous allons vous révéler les raisons de la perte de cheveux après l’accouchement.

Les causes de la perte de cheveux après l’accouchement

Il existe plusieurs déclencheurs de la perte de cheveux après l’accouchement. Dans un premier temps, ils peuvent être pathologiques. En plus de l’altération des hormones, la perte de cheveux peut être une conséquence du stress et de graves carences nutritionnelles.

L’œstrogène, une hormone féminine essentielle à une grossesse saine, agit également sur la structure capillaire. En effet, elle la rend plus belle et plus lumineuse. Mais lorsque la concentration de ces hormones diminue après l’accouchement, les cheveux perdent leur vitalité. Cette baisse de l’œstrogène influe également sur le cycle capillaire.

Le stress dû au changement de vie qui survient après la naissance du bébé peut aussi affecter la mère. Pour lutter contre la tension nerveuse provoquée par des situations de stress permanent, le corps augmente sa production d’androgènes. Ce trouble hormonal provoque alors un changement de la structure des cheveux, qui finissent par tomber.

La fatigue et les carences en nutriments essentiels tels que le fer sont également responsables de la perte de cheveux après l’accouchement. La naissance du bébé s’accompagne d’une perte de sang importante. Cela entraîne une diminution du taux de ferritine dans le corps de la femme, ce qui provoque la fatigue et le manque de vitalité des cheveux.

Il existe différents remèdes naturels pour faire face à la perte de cheveux après l'accouchement.

6 conseils pour lutter contre la perte de cheveux après l’accouchement

La première chose que vous devriez améliorer à ce moment est votre style de vie. Nous vous proposons plusieurs méthodes pour contrer la perte de cheveux après l’accouchement.

1. Avoir un régime équilibré

L’alimentation est l’un des facteurs les plus importants qui influent la santé des cheveux. Suivez un régime riche en fruits et légumes, surtout s’ils contiennent des antioxydants et des flavonoïdes, protège le follicule pileux et prévient la chute. Il est également important de boire beaucoup d’eau ou de liquides pour hydrater votre corps et vos cheveux.

2. Prendre des compléments alimentaires

En plus d’une alimentation riche en fruits et légumes, il est conseillé de compléter avec de la biotine ou de la vitamine B et C. La vitamine E, ainsi que les vitamines B3, B6 et B5, stimulent la racine et renforcent la fibre capillaire.

3. Utilisez un shampooing et un après-shampooing adaptés

Vérifiez les ingrédients qui composent le shampooing pour choisir les moins agressifs. Il doit aussi avoir un pH adapté au cuir chevelu pour une utilisation quotidienne.

Lorsque vous appliquez le shampoing dans la douche, massez votre cuir chevelu plutôt que de le frotter pour activer la microcirculation. C’est aussi pour cela que vous devriez opter pour un après-shampooing adapté.

« En plus de l’altération hormonale, la perte de cheveux peut être une conséquence du stress et de graves carences nutritionnelles ».

4. Ne faites pas de mal à vos cheveux

Ne pas abuser du sèche-cheveux ou du fer à lisser. Ce faisant, vous courez le risque d’endommager la racine et d’accélérer la perte de cheveux.

Séchez vos cheveux à une distance d’environ 20 centimètres et évitez les températures trop élevées. En outre, il faut éviter les colorants et les produits adoucissants qui, surtout pendant la perte de cheveux post-partum, affaiblissent les cheveux.

5. Manipulez vos cheveux en douceur

Utilisez des produits qui augmentent leur densité et renforcent la texture de vos cheveux. Pensez aux remèdes maison qui nourrissent le cuir chevelu.

D’un autre côté, vous devriez les sécher et les peigner doucement. Évitez de les frotter vigoureusement avec une serviette pour éviter tout dommage ou affaiblissement. Sachez aussi que l’utilisation prolongée d’extensions, d’épingles ou d’élastiques favorise la perte de cheveux.

La perte de cheveux après l'accouchement peut être due à des carences nutritionnelles.

6. Gérez le stress et la fatigue

Enfin, la vie d’une mère peut être épuisante. Le manque de sommeil et vos soucis concernant le bébé sont particulièrement stressants, ce qui peut accentuer la perte de cheveux après l’accouchement.

En bref, si vous avez subi une perte de cheveux après l’accouchement, il est temps de commencer à prendre soin de vous et de prévoir quelques heures par semaine pour vous détendre. C’est peut être le moment idéal pour sortir avec vos amis ou pour un dîner romantique avec votre compagnon.