Puis-je faire du sport pendant l'allaitement ?

Faire du sport pendant l'allaitement peut vous offrir divers avantages, mais il est essentiel d'avoir l'autorisation d'un professionnel.
Puis-je faire du sport pendant l'allaitement ?
Andrés Felipe Cardona Lenis

Rédigé et vérifié par le diplômé en éducation physique et sportif Andrés Felipe Cardona Lenis.

Dernière mise à jour : 10 janvier, 2023

L’allaitement est un processus important après la grossesse et l’accouchement. Grâce à cela, votre bébé reçoit les nutriments nécessaires pour poursuivre son développement physiologique. C’est pourquoi il s’agit d’une étape fondamentale. Mais savez-vous combien de temps cela dure et quelles restrictions vous devriez avoir ? Dans cet article, nous vous dirons s’il est possible de faire du sport pendant l’allaitement.

Si vous êtes maman pour la première fois, vous avez probablement plus de questions que de réponses sur l’allaitement. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce processus comprend une durée estimée entre 6 et 12 mois. Lisez la suite pour savoir quels exercices vous pouvez faire à ce stade.

Faire du sport pendant l’allaitement

Pratiquer une activité physique et un exercice est nécessaire, surtout après avoir terminé le processus de grossesse. Qui peut être une expérience traumatisante sur le plan physique et psychologique.

Le besoin de bouger est nécessaire pour retrouver vos index corporels normaux. De plus, l’exercice vous offre une série d’avantages qui peuvent contribuer à votre bien-être mental. D’un autre côté, commencer à inclure des activités pendant l’allaitement peut vous aider à adopter des habitudes de vie saines.

Mythes sur le sport et l’allaitement

La question soulevée précédemment sur la possibilité de faire de l’exercice pendant l’allaitement se pose grâce à diverses réflexions et déclarations résumées dans des mythes. Cela est normal, surtout si vous ne disposez pas des informations appropriées.

Ne vous sentez pas coupable de remettre en question quelque chose que vous ne savez pas. Pour cela, vous devez vous investir dans la recherche de la manière la plus saine d’élever votre enfant. Dans cet ordre d’idées, nous vous présentons les mythes les plus évoqués sur le sujet.

Un couple qui court.

L’exercice affecte la production de lait

On prétend souvent que l’exercice physique affecte la production de lait maternel pendant l’allaitement. C’est l’un des principaux arguments pour éviter de le faire, mais c’est une affirmation erronée. Bien entendu, il est recommandé d’avoir des mesures d’hygiène adaptées pour éviter que la transpiration ne s’imprègne dans votre mamelon après l’activité.

Il faut prendre des substances pour augmenter l’énergie

Il existe de nombreuses boissons qui servent à augmenter l’énergie de votre corps lors de toute activité physique. Malgré cela, leur consommation n’est pas recommandée pendant l’allaitement, ni en dehors.

Des substances telles que le café ou les énergisants peuvent affecter votre santé en augmentant la probabilité de crises cardiaques, d’épisodes nerveux ou d’insomnie, entre autres. Par conséquent, nous vous conseillons d’éviter leur consommation. N’oubliez pas que votre bébé peut les ingérer à travers le lait maternel.

Faire de l’exercice immédiatement

Une autre réflexion importante sur le sujet est celle de l’exercice immédiatement après l’accouchement. Bien qu’il ne soit pas négatif de pratiquer une activité physique, cela dépendra de vos capacités et de ce que vous ressentez.

Certaines femmes, en particulier celles qui ont une vie active, continuent leurs routines d’entraînement quelques jours après l’accouchement. Cependant, celles qui sont sédentaires ont besoin de plus de temps pour commencer à bouger. Dans cet ordre d’idées, tout dépend de vous, de ce que vous ressentez à ce moment-là et de l’approbation d’un médecin professionnel.

Une femme qui allaite en méditant.

Exercice oui, mais avec quelques restrictions

À ce stade, le corps n’est pas dans des conditions normales. Par conséquent, il faut tenir compte de certaines restrictions. Autrement dit, il est possible de faire du sport, mais vous ne devez pas perdre de vue quelle est votre capacité physique et comment vous souhaitez reprendre.

Exercice de faible intensité

Essayez de pratiquer une activité physique modérée ou une routine d’exercices de faible intensité. De cette façon, vous pourrez reprendre vos habitudes ou commencer à en mettre en place de nouvelles. De plus, pendant le processus d’allaitement, les exercices de haute intensité peuvent avoir un effet négatif.

À ce stade, la production de lait peut chuter et les niveaux d’acide lactique peuvent augmenter. Ce qui modifie le goût du lait. Il suffit donc de réduire l’intensité de l’exercice pour éviter ce type de désagréments.

Réaliser des activités communes

Cette recommandation ou restriction va de pair avec la précédente. Dans ce cas, pour faire de l’exercice pendant l’allaitement, il est préférable de recourir à des activités physiques courantes. Par exemple, vous pouvez vous promener, nager, faire du vélo ou inclure des routines de pilates et de yoga.

Sport et allaitement, avec douceur

Vous pouvez compter sur d’éventuelles recommandations et des envies intactes pour faire de l’exercice pendant l’allaitement. Cependant, vous ne devez mettre en œuvre aucun type de routine sans autorisation médicale. Pour ce faire, vous devez rester en contrôle constant avec votre médecin généraliste. Il ou elle sera chargé(e) de vous évaluer, de vous proposer d’autres recommandations et de vous donner le feu vert pour commencer à faire de l’exercice.

Cela pourrait vous intéresser ...
Tout ce que vous devez savoir sur l’allaitement avant l’accouchement
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Tout ce que vous devez savoir sur l’allaitement avant l’accouchement

Il est important de connaître les conditions de l'allaitement avant l'accouchement, afin de se sentir en sécurité à la naissance du bébé...



  • OMS. (2017). OMS | 10 datos sobre la lactancia materna. Organizacion Mudial de La Salud.
  • Sánchez García, J. C., Rodríguez Blanque, R., Sánchez López, A. M., Baena García, L., Suárez Manzano, S., & Aguilar-Cordero, M. J. (2016). Efectos de la actividad física durante el embarazo y en la recuperación posparto: protocolo de estudio. Nutrición Hospitalaria. https://doi.org/10.20960/nh.756

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.