Comment le lait maternel est-il produit ?

· 1 juillet 2018
Les seins sont des glandes du corps féminin qui sont composées principalement de tissu adipeux. Avec ces tissus, le lait maternel dont le bébé a besoin est produit.

Lorsque le bébé est né, de grands miracles de la nature humaine se produisent. D’une part, la naissance elle-même. Cependant, ce n’est pas le seul. La nourriture de l’enfant commence à émerger des seins de la mère. Mais comment le lait maternel est-il produit ?

Les seins sont des glandes du corps féminin qui sont composées principalement de tissu adipeux. Avec ces tissus, le lait maternel dont le bébé a besoin est produit.

Comment le lait maternel est-il produit ?

Cette nourriture provient de cellules spécifiques, appelées alvéoles. De cette façon, le lait coule à travers des canaux, appelés galactophores, et finit dans les seins, où il est préservé. Bien que nous appelions le tout « sein », il s’agit en particulier de la partie située derrière l’aréole, cette zone pigmentée autour du mamelon.

L’acte d’allaiter le bébé n’a aucun rapport avec la taille des seins ou des mamelons. Cette taille est habituellement conditionnée par des facteurs héréditaires, et est déterminée en fonction de la quantité de cellules graisseuses que possède la mère. D’autre part, pendant la grossesse, et surtout pendant l’allaitement, les seins grossissent.

Personne ne sait mieux qu'une mère quand il est convenable de sevrer son enfant.

Qu’est-ce qui se passe à l’intérieur des seins ?

Les changements importants qui se produisent au niveau des seins ne sont pas visibles à l’œil nu. Le développement du placenta déclenche la libération de certaines substances, telles que la progestérone et les œstrogènes. Ces substances servent de stimulation pour l’ensemble du système biologique de la mère, ce qui rend possible l’allaitement maternel.

Entre ce que l’on appelle le tissu glandulaire et un bon nombre de cellules grasses des seins, il y a un réseau de canaux. Ce sont les canaux mammaires, qui augmentent, en nombre et en taille, suite à la libération des hormones pendant la grossesse.

Au sein de ce réseau de canaux, les voies peuvent être divisés en d’autres canaux plus petits, appelés conduits. Juste au bout de ceux-ci, comme on l’observe dans une grappe de raisins, sont les alvéoles. Ce sont ces alvéoles qui prennent ce qui est nécessaire du sang de la mère pour faire du lait. C’est le cas des sucres, des graisses et des protéines.

Une fois que le lait maternel est produit, un réseau de petits muscles pousse ce produit naturel dans les conduits. Ce sont aussi ces minuscules muscles qui sont responsables de la compression des glandes pour la sécrétion du lait maternel. Ce système complexe de canaux dirige le lait maternel vers un conduit plus grand où il est stocké.

 Quand le lait maternel est-il produit ?

Les experts disent que le système de canaux décrit ci-dessus se développe dans le deuxième trimestre de la grossesse. De cette façon, il est possible d’allaiter le bébé même s’il est né prématurément.

De deux à quatre jours après l’accouchement, la production de lait maternel augmente considérablement. A mesure que le corps se prépare à l’allaitement, plus de sang est introduit dans les alvéoles. C’est pourquoi les seins seront plus fermes et plus pleins.

« Les mères qui accouchent une seconde fois commencent à produire du lait maternel avant qu’avec le premier enfant »

Les vaisseaux sanguins deviennent enflammés pendant l’allaitement. Ce facteur, associé à l’abondance du lait, provoque chez la mère des douleurs et une congestion des seins. En outre, lorsque l’on donne le sein fréquemment dans les premiers jours, l’inconfort initial est atténué.

Le mobilier de la chambre de bébé doit être adapté aux besoins des parents

Le colostrum

Dans les premiers stades de l’allaitement, le bébé a du colostrum à sa disposition. C’est une substance pâteuse avec très peu de matière grasse et riche en protéines qui sert de nourriture au nouveau-né pendant les jours qui suivent l’accouchement.

Il y a des mères qui ressentent déjà la ségrégation du colostrum, une substance au ton jaunâtre, pendant les dernières semaines de grossesse. Certaines femmes le produites même déjà au deuxième trimestre de la grossesse. Le colostrum, appelé le «premier lait», provient du fait que les alvéoles se dissolvent et s’écoulent. Le résultat est un liquide hautement digestible qui atteint le mamelon à travers les canaux mammaires.

Lorsque le bébé suce le mamelon, la glande pituitaire de la mère est stimulée. Ensuite, l’ocytocine et la prolactine sont sécrétées. L’ocytocine est responsable de la contraction des seins à cause des cellules qui les entourent. Au moment de la tétée, le bébé comprime l’aréole et le mamelon. Avec cette compression, un réflexe d’éjection ou de sortie du lait se produit chez la mère. C’est ce qui fait que le liquide atteint la bouche de l’enfant.