5 doutes à propos de l’allaitement maternel

· 5 août 2018
L'allaitement maternel implique un certain degré de dévouement, puisque le bébé ne cherchera pas votre poitrine uniquement pour se nourrir. Il le fera également pour se sentir consolé, protégé, au chaud et aimé. Personne d'autre que sa mère ne peut lui apporter une telle sécurité.

Allaiter votre bébé est un acte d’amour. Avoir sa mère à ses côtés est ce dont a le plus besoin votre enfant à ce moment de sa vie.

Beaucoup de femmes en sont conscientes et veulent toujours satisfaire les désirs de leur enfant. Les experts recommandent de le faire puisque cela favorise sa tranquillité. 

Néanmoins, il est possible que beaucoup de doutes surgissent sur le chemin. Vous aurez probablement peur et vous ne serez pas certaine de bien le faire ou non.

Il n’est souvent pas facile de trouver une bonne technique d’allaitement. Cependant, vous pouvez heureusement consulter l’opinion d’un expert en allaitement, tel qu’un pédiatre, une sage-femme ou une infirmière. Ils pourront évaluer la situation et aider à corriger la posture si celle-ci est mauvaise.

5 conseils pour résoudre les doutes sur l’allaitement maternel

Je n’ai pas beaucoup de lait, que faire ?

Beaucoup de mères sentent que leurs enfants ne sont pas satisfaits avec le lait qu’elles leur offrent. Elles pensent qu’elles font quelque chose de mal, et même que leur lait est mauvais.

Cependant, la science a prouvé qu’à l’exception de rares situations, toutes les mères produisent la quantité de lait dont a besoin leur bébé. Cela est garanti lorsque la technique d’allaitement est correcte et que celui-ci est à la demande du bébé.

Si votre bébé tète au moins 8 fois par jour, la stimulation de la peau de la poitrine assure le bon fonctionnement des hormones de l’allaitement, particulièrement pendant les premières semaines.

Aucun état n’est donc similaire d’une part à la folie et d’autre à la volonté divine que d’être enceinte. La mère se multiple, puis se divise en deux et ne sera jamais plus complète.

-Erica Jong-

Est-ce que j’allaite de la bonne manière ?

Afin de résoudre ce doute, vous devez savoir que le bébé se nourrit correctement lorsque l’ouverture de sa bouche couvre le téton et une bonne partie de l’aréoleAinsi, il peut bien vider le sein.

La production de lait dépend principalement d’une bonne succion. Le sein nécessite la stimulation de la bouche du bébé afin de pouvoir fabriquer celui-ci. 

Si le bébé n’ouvre pas suffisamment sa bouche ou possède un frein lingual trop court, il effectuera des succions peu efficaces. Il tétera longtemps puisqu’il n’obtiendra que le lait de début de tétée et ne sera pas satisfait. 

En outre, une mauvaise technique entraînera une douleur aux seins et des gerçures apparaîtront sur la pointe des mamelons, ce qui est relativement douloureux.

Est-il bon d’utiliser un tire-lait ?

Pour beaucoup de mères, surtout pour celles qui doivent faire garder leur bébé par d’autres, il peut être intéressant d’utiliser un tire-lait.

Cela peut stimuler la production de davantage de lait, ce qui est positif. Néanmoins, le biberon prive le bébé des stimulants qu’il reçoit lorsqu’il est allaité.

Comment puis-je savoir que le bébé est suffisamment nourri ?

Durant les 48 premières heures, le bébé se nourrit du colostrum de sa mère, mais presque aucune femme n’en est consciente. D’une part, ce liquide aidera à immuniser le corps du nouveau-né pendant les premiers jours. 

D’autre part, après la montée laiteuse, peu de mères remarquent un écoulement avec un débit élevé. La plupart produisent néanmoins la quantité de lait suffisante pour son bébé.

À partir du troisième jour, le bébé doit téter plus de 8 fois par jour et doit émettre 3 selles ou plus. Si cela arrive, il est manifestement bien nourri.

Je veux allaiter mon bébé à la demande, comment faire ?

Pour allaiter à la demande, le bébé doit téter quand il le désire. Il est opportun de lui offrir le sein quand il « cherche », quand il grogne ou suce ses doigts, sans attendre qu’il pleure de faim.

Il est important qu’il ne tète que d’un sein à la fois, étant donné que le lait de fin de tétée est plus gras (plus de calories). S’il en veut plus, on peut lui offrir l’autre sein.