Pourquoi les coups de soleil sont-ils si dangereux chez les enfants?

Les coups de soleil chez les enfants sont très fréquentes, mais elles doivent être évitées à tout prix. En effet, les dommages les plus graves sont produits par l'effet cumulatif au fil du temps.
Pourquoi les coups de soleil sont-ils si dangereux chez les enfants?

Dernière mise à jour : 31 août, 2021

Le cancer de la peau est une maladie évitable. Pour cette raison, il est conseillé d’éduquer les enfants dès le plus jeune âge sur l’importance de la prévention des coups de soleil. Car ceux-ci endommagent non seulement sur le moment, mais augmentent également le risque de lésions malignes à l’avenir.

Vous souhaitez en savoir davantage? Ne manquez pas toutes ces informations.

Comment reconnaître les coups de soleil chez les enfants?

Les enfants à peau claire sont plus sensibles aux coups de soleil que les enfants à peau foncée, car ils possèdent moins de mélanine dans leur peau. Cependant, les enfants à la peau foncée peuvent également attraper des coups de soleil.

Ces blessures causées par l’exposition aux UV varient en gravité: d’une légère rougeur superficielle à des cloques, une douleur intense ou un gonflement de la peau (œdème).

En général, la plupart des coups de soleil deviennent plus visibles plusieurs heures après l’apparition des dommages. Pour cette raison, les manifestations provoquent une plus grande gêne entre 24 et 48 heures après l’exposition.

Conséquences des coups de soleil chez les enfants

À long terme, les coups de soleil chez les enfants augmentent les chances de développer un cancer de la peau, en particulier un mélanome. Même chez l’adulte, cela favorise le vieillissement prématuré de la peau et la formation de rides précoces.

Qu’est-ce que le cancer de la peau?

Il s’agit d’un cancer dû à une tumeur qui se développe dans les cellules de ce tissu de manière incontrôlée. Les trois types de carcinomes cutanés les plus courants sont les suivants:

  1. Carcinome basocellulaire: cancer à croissance lente et facilement traitable.
  2. Carcinome épidermoïde: il est plus agressif que le carcinome basocellulaire et est traitable.
  3. Mélanome: il peut se propager plus rapidement.

Bien que le cancer de la peau ne soit pas l’un des plus fréquents chez les enfants, le risque de le développer augmente de 2% chaque année. En effet, le mélanome représente environ 3 % des cancers de l’enfant et est étroitement lié aux brûlures de type bulleux de l’enfance et de l’adolescence.

Coup de chaleur

Le coup de chaleur survient lorsque l’enfant est exposé à des températures élevées directement et pendant une longue période. L’organisme perd alors la capacité de réguler la température et déshydrate ses tissus.

Certains des signes cliniques typiques de cette affection manifestent les dommages survenus au niveau du système nerveux central. Parmi eux, se distinguent les suivants:

  • Perte d’équilibre et altération de la démarche (ataxie).
  • Confusion.
  • Délire.

Un examen des rapports actuels de médecine sportive a conclu que les enfants sont plus sensibles aux coups de chaleur que les adultes.

Un enfant qui transpire beaucoup en jouant au soleil.

Mesures pour éviter les coups de soleil chez les enfants

La peau contient un pigment naturel appelé mélanine, qui augmente sa production en raison de l’exposition aux rayons ultraviolets du soleil. De cette façon, l’assombrissement de la peau typique du bronzage se produit.

Mais en plus des problèmes esthétiques, les rayons du soleil peuvent provoquer des lésions cutanées qu’il convient d’éviter. Voici donc les habitudes de prévention qu’il est important d’adopter et d’inculquer dès l’enfance.

Éviter l’exposition à certains moments de la journée

La peau des enfants brûle plus facilement que celle des adultes, des précautions particulières doivent donc être prises. L’ombre est toujours une excellente alliée pour les protéger.

Cependant, il est important de savoir que certaines surfaces (comme le sable, l’eau ou la neige) ont tendance à réfléchir les rayons ultraviolets. Il ne suffit donc pas toujours de se cacher sous le parapluie.

En règle générale, il est fondamental d’éviter l’exposition au soleil pendant les heures d’ensoleillement les plus intenses, c’est-à-dire entre 10h et 15h.

Utilisation de crème solaire

Le choix de la crème solaire est l’une des étapes les plus importantes. Elle doit être à large spectre, avec un indice supérieur à 30 et étanche.

L’application de l’écran solaire doit s’effectuer 30 minutes avant l’exposition au soleil et être renouvelée toutes les deux heures ou plus tôt si l’enfant a transpiré ou s’est mouillé.

Il est déconseillé de placer ces produits sur la peau des enfants de moins de 6 mois.

Autres mesures de protection

Idéalement, votre enfant devrait couvrir autant de peau que possible avec des vêtements. Actuellement, il existe une grande variété de vêtements de protection contre les rayons ultraviolets, qui ont un facteur de protection ultraviolet (UPF) de 50+.

À son tour, l’utilisation de chapeaux qui protègent le cou, le visage et les oreilles et des lunettes de soleil avec un écran solaire sont d’excellents accessoires.

Application de crème solaire sur le visage d'une jeune fille.

Coup de soleil et conséquences futures

Le bronzage n’est pas une habitude saine. Il s’agit plutôt d’un signe que la peau a été endommagée par les rayons ultraviolets et essaie de se protéger de blessures encore plus importantes.

L’accumulation des dommages causés par le soleil tout au long de la vie augmente considérablement les chances de développer un cancer de la peau à l’avenir.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’allergie au soleil chez les enfants
Être parentsLisez-le dans Être parents
L’allergie au soleil chez les enfants

L'allergie au soleil chez les enfants est une réaction à la lumière ultra-violette qui apparaît peu de temps après l'exposition à la lumière solair...



  • Bytomski JR, Squire DL. Heat illness in children. Curr Sports Med Rep. 2003 Dec;2(6):320-4. doi: 10.1249/00149619-200312000-00007. PMID: 14583161.
  • Gilaberte Y, Carrascosa JM. Sun protection in children: realities and challenges. Actas Dermosifiliogr. 2014 Apr;105(3):253-62. doi: 10.1016/j.adengl.2013.05.006. Epub 2014 Mar 21. PMID: 24661953.
  • Emmett A, Uchida T, Wagner RF Jr. Sunburn risk factors for beachgoing children. Dermatol Online J. 2008 Jan 15;14(1):28. PMID: 18319045.
  • Gambichler T, Altmeyer P, Hoffmann K. Role of clothes in sun protection. Recent Results Cancer Res. 2002;160:15-25. doi: 10.1007/978-3-642-59410-6_3. PMID: 12079208.