Pourquoi est-il mauvais de se disputer devant les enfants ?

· 26 juin 2018
Mettez-vous à la place d'un enfant: Comment vous sentiriez-vous si vous voyiez vos parents se disputer devant vous, même si vous ne comprenez même pas de quoi ils parlent? C'est un moment très angoissant, qui a des effets potentiellement très négatifs sur eux.

Les moments d’angoisse et de colère peuvent nous conduire à prendre de mauvaises décisions. Dans ces moments de colère envers notre partenaire, il se peut que nous oublions qu’il vaut mieux ne pas se disputer devant les enfants. Comment ce comportement peut-il les affecter ?

Tous les couples se diputent. Même les plus heureux traversent des moments de discorde. Et ces derniers sont nécessaires pour mieux connaître l’autre et se mettre d’accord. Par conséquent, les disputes sont presque inévitables.

Cependant, l’inconvénient des disputes, c’est qu’on ne sait pas comment elles vont se terminer. Surtout quand elles se produisent dans des moments de passion. Nous devons donc garder à l’esprit notre manque de rationalité à ce moment-là.

En conséquence, se disputer devant les enfants ne semble pas être la meilleure option. S’ils sont présents, il vaut mieux «archiver» la colère et suspendre la conversation jusqu’à ce que vous soyez seuls. Cette précaution peut éviter des dommages majeurs à leur bien-être, comme ceux que nous détaillons ci-dessous.

Pourquoi ne faut-il pas se disputer devant les enfants ?

1. Ils n’ont pas la maturité nécessaire pour comprendre ce qui se passe

Les jeunes enfants ne sont pas prêts à faire face aux problèmes des adultes. Se disputer devant les enfants, c’est pareil que de les impliquer dans ces problèmes. Mais ces derniers ne sont en aucun cas de leur faute et ce n’est pas à eux de les résoudre. L’interprétation des mots qu’ils entendent peut provoquer chez eux des sentiments négatifs. Par exemple, la culpabilité, l’insécurité, la tristesse et la peur, pour n’en citer que quelques-uns.

Pour leur santé mentale et émotionnelle, les parents ne devraient pas se disputer devant les enfants.

Ne pas se disputer devant les enfants les aide à avoir un développement émotionnel sain et paisible.

2. Nous donnons le mauvais exemple

Il n’est pas nouveau que les enfants voient leurs parents comme le modèle à suivre. Qu’est-ce que nous lui apprenons lorsque nous nous disputons pour un malentendu, avec quelqu’un qu’on aime, comme notre partenaire ? Nous devons faire exactement le contraire. C’est à dire, leur inculquer la valeur du dialogue, de la compréhension et de l’écoute pour parvenir à un accord. Peu importe combien nous sommes en colère, nous ne devrions pas montrer notre colère devant eux.

3. Des enfants désorientés

Lorsqu’ils assistent à des disputes entre deux personnes aussi proches que leurs parents, les enfants peuvent se sentir obligés de prendre parti pour l’un d’entre eux. Dans ces cas-là, même s’ils ne l’expriment pas, ils peuvent se sentir très confus, car ils auront entendu la version de l’autre. Ces émotions peuvent mener à la méfiance et même au ressentiment envers les parents. Bien sûr, il faudra du temps pour réparer ces dommages importants à la relation entre les parents et les enfants.

4. Le stress

L’expérience traumatisante d’assister à une dispute entre ses parents va provoquer du stress chez l’enfant. En conséquence, il se concentrera sur les études et le divertissement, comme il faut. Le stress peut causer des symptômes physiques et psychologiques chez les enfants. En outre, il peut déclencher des troubles plus graves, tels que l’anxiété, les crises de panique ou des problèmes d’apprentissage.

Si les enfants sont présents, il vaut mieux «archiver» la colère et suspendre la conversation jusqu’à ce que vous soyez seuls. Il est beaucoup plus sain de ne pas se disputer devant les enfants.

5. Cela peut créer un modèle de violence

Malheureusement, vous ne pouvez pas ignorer le fait que de nombreuses disputes de couple se terminent par des actions violentes de l’un des concernés. Il n’y a rien de pire pour les enfants que de témoigner ces moments, en plus des dommages logiques qu’ils causent à la victime.

Non seulement vous lui présenterez la violence comme un moyen de résoudre les problèmes. Cela risque également d’avoir des conséquences extrêmement négatives sur la santé mentale et émotionnelle de l’enfant ou de l’adolescent.

Les parents devraient essayer de ne pas discuter devant les enfants afin de ne pas leur causer de sentiments négatifs.

Les enfants doivent-il être présents lors de la réconciliation ?

D’un autre côté, il y a aussi ceux qui affirment que nous ne devrions pas toujours éviter de nous disputer devant les enfants. Ainsi, soutiennent-ils, nous pouvons leur montrer qu’on aura toujours des problèmes dans la vie et que tout ne sera pas toujours parfait.

Bien sûr, il sera essentiel de leur transmettre un bon moyen de trouver des solutions. Ces derniers devraient être basés, avant tout, sur le respect, l’empathie et la communication. Nous devons être raisonnables et prudents lorsque nous traitons ce genre de conversations. Au moment de la réconciliation, il est bon de souligner les vertus de l’autre et de montrer des signes d’affection, tels que des caresses et des câlins.

Une fois que vous aurez retrouvé votre calme, vous pouvez, ensemble, dire à l’enfant que vous êtes désolés pour ce qui est arrivé. Vous devriez également lui promettre d’éviter que cela se reproduise. Il est extrêmement important qu’il perçoive à nouveau l’unité familiale. Enfin, il faut noter que cela doit et peut uniquement se faire lorsque nous sommes sûrs que la réunion sera couronnée de succès. Sinon, nous courrions les risques mentionnés ci-dessus. Et cela ne serait pas du tout positif pour le bien-être de l’enfant.