Pourquoi a-t-on mal aux seins pendant l'ovulation ?

Lorsqu'il ovule, le corps de la femme présente certaines altérations, parmi lesquelles nous retrouvons les seins douloureux. Savez-vous ce qui provoque ce phénomène ?
Pourquoi a-t-on mal aux seins pendant l'ovulation ?

Dernière mise à jour : 21 décembre, 2020

L’une des grandes questions que les femmes se sont un jour posée à un moment de leur vie est pourquoi elles avaient mal aux seins pendant l’ovulation. Si elles comprennent qu’une partie de leur nature féminine fonctionne à partir de changements hormonaux cycliques, il est possible qu’elles ne connaissent pas toujours spécifiquement leurs effets sur l’organisme.

Pour répondre aux inquiétudes, nous allons ici vous donner des informations de base sur l’ovulation et ses cycles hormonauxPar ailleurs, nous étudierons leur degré d’altérations au niveau du corps et, plus spécifiquement, au niveau des seins de la femme.

Pourquoi a-t-on mal aux seins pendant l’ovulation ?

Informations générales sur l’ovulation

Dans un premier temps, il peut être approprié d’expliquer brièvement en quoi consiste l’ovulation. Il s’agit d’un processus naturel qui se développe comme partie du cycle menstruel féminin ; au cours de l’ovulation, un follicule ovarien se casse et libère un ovocyte dans l’appareil reproducteur féminin, pour qu’il puisse ensuite être fécondé par un spermatozoïde.

Trois étapes ont lieu au cours de ce cycle menstruel. Lors de la première, on libère de grandes quantités d’œstrogènes ; au cours de la seconde, les quantités de progestérone grimpent et, finalement, le saignement des règles a lieu, s’il n’y a pas eu de fécondation, ou le processus de la grossesse.

Il est donc évident que les œstrogènes, tout comme la progestérone, sont les hormones responsables du processus d’ovulation. Toutes deux affectent, à travers leurs variations, différentes parties du corps, comme les seins et les tétons.

Elles causent aussi des douleurs au niveau du pelvis, des sécrétions vaginales, des changements d’humeur, une augmentation de la libido et une augmentation de la température de 1 ou 2 degrés.

Les seins d'une femme.

Bien évidemment, ces symptômes ne sont pas perceptibles de la même façon chez toutes les femmes. Certaines les manifestent et en souffrent plus que les autres ; cependant, sauf cas particuliers, les gênes qui se présentent avec l’altération du cycle menstruel n’interrompent pas la vie quotidienne de la femme.

Comme nous l’avons expliqué, le processus d’ovulation et les altérations hormonales travaillent à partir d’un laps de temps répétitif ou cycle. La même chose se produit avec les seins car ceux-ci essaient de remplir une fonction liée à la reproduction.

Ainsi, la douleur que les femmes ressentent et sa disparition postérieure n’est rien de plus que la préparation des seins à une possible grossesse.

« Les œstrogènes, tout comme la progestérone, sont les hormones responsables du processus d’ovulation. Toutes deux affectent, à travers leurs variations, différentes parties du corps, comme les seins et les tétons. »

La progestérone et la multiplication des cellules mammaires

Les seins de la femme sont composés de cellules mammaires – alvéoles –, de conduits, de tissu conjonctif et de tissu gras. Leur fonction est de produire du lait, qui sera ensuite drainé. Pour que cela se produise, et comme avec le cycle de l’ovulation, les hormones interviennent.

Comme nous le disions un peu plus tôt, l’ovulation commence avec une augmentation des œstrogènes. Quand cela se produit, les récepteurs de progestérone se multiplient alors dans les seins.

Après cela, au moment où l’on passe à la seconde phase du cycle menstruel et où les niveaux de progestérone augmentent encore plus, les cellules et glandes mammaires commencent à se répandre. Le corps se prépare en effet, de façon anticipée, à une possible grossesse.

Il est important de souligner que la douleur dans les seins coïncide avec les derniers jours de la seconde phase liée à la libération maximale de progestérone. C’est pour cela que, dans les 28 jours du cycle, la présence du mal-être est plus évident au jour 21 ou, dans le cas des femmes avec des cycles longs, une semaine avant leurs règles.

Une femme qui a mal aux seins.

La douleur aux seins comme signe de grossesse

Avec tout cela, il est évident que la douleur aux seins pendant l’ovulation est le résultat de l’augmentation de la progestérone au cours de l’étape finale du cycle. Celui-ci remplit sa fonction de répandre les cellules et glandes mammaires pour que la maman puisse allaiter.

Lorsque l’on arrive à la troisième phase, et s’il n’y a pas eu de fécondation, les règles apparaissent. Par conséquent, la douleur disparaît en quelques jours car les glandes retrouvent leur état naturel.

Cependant, si l’on attend effectivement un bébé, le plus probable est que la douleur aux seins reste présente. Ce sera le cas au moins pendant les trois premiers mois de grossesse. Il est aussi normal que la douleur s’étende de façon plus accentuée vers le téton. La taille des seins augmentera d’ailleurs considérablement.

Tous ces symptômes au cours du cycle reproductif peuvent aider à reconnaître si l’organisme d’une femme fonctionne bien et servent aussi d’indicateurs pour les couples qui veulent avoir un enfant et utilisent des méthodes contraceptives alternatives.

Cela pourrait vous intéresser ...
La sensibilité mammaire : causes et traitement efficace
Être parentsLisez-le dans Être parents
La sensibilité mammaire : causes et traitement efficace

La sensibilité du sein est une condition très commune que beaucoup de femmes éprouvent à un moment de leur vie. Nous vous disons à quels facteurs l...

 

 

 

 

 

 



  • Esteban, F. (2014). Síndrome premenstrual: síntomas, causas y tratamiento – Unidad de la mujer.