Plagiocéphalie chez le bébé: qu'est-ce que c'est et comment l'éviter?

Le crâne du bébé naît désarticulé afin de passer par le canal génital. Cela le rend sujet aux déformations, comme c'est le cas de la plagiocéphalie.
Plagiocéphalie chez le bébé: qu'est-ce que c'est et comment l'éviter?

Dernière mise à jour : 19 août, 2021

La plagiocéphalie est une déformation du crâne du bébé, qui s’observe relativement fréquemment dans les premiers mois de la vie.

Elle est due, en grande partie, à la prévention du syndrome de mort subite du nourrisson, avec laquelle la coutume de mettre les enfants sur le dos a été adoptée. Bien que cette mesure ait réduit de 50 % le risque d’événements mortels chez les nourrissons, elle a entraîné une augmentation considérable de la plagiocéphalie.

Voulez-vous en savoir plus sur cette condition?

Qu’entend-on par plagiocéphalie?

Le terme plagiocéphalie signifie «tête oblique» et est utilisé pour désigner un groupe de déformations du crâne du bébé. Il est également connu sous le nom de syndrome de la tête plate.

Types de plagiocéphalie

Il existe de nombreuses façons de classer cette condition. A cette occasion, nous en présentons une qui se distingue selon la localisation du problème et la tête de l’enfant:

  • Plagiocéphalie positionnelle (ou posturale): La cause est externe, généralement due à une position allongée sur le dos pendant plusieurs heures. Le crâne de l’enfant est aplati sur le côté postérieur ou occipital.
  • Plagiocéphalie synostosique: Elle est produite par la fermeture prématurée des articulations des os du crâne. En général, cela provoque une déformation principale et plusieurs déformations compensatoires, c’est pourquoi la tête du bébé apparaît assez particulière et atypique.

Facteurs de risque de plagiocéphalie

Les crânes des bébés naissent désarticulés pour leur permettre de traverser le canal génital sans problème. Il est normal qu’à la naissance les os de la tête soient mal placés, voire empilés les uns sur les autres. Mais ce phénomène se corrige naturellement au fil des jours.

Malgré cela, certains facteurs peuvent expliquer pourquoi un enfant ne peut pas modeler correctement son crâne et présente un risque plus élevé de développer une plagiocéphalie:

  • Torticolis congénital du bébé.
  • Milieu utérin étroit.
  • Naissance prématurée.
  • Traumatisme lors de l’accouchement.
  • Strabisme.
  • Rester la majeure partie de la journée allongé dans la même position.
Bébé prématuré dans une couveuse.

Implications pour la santé du bébé

En général, la plagiocéphalie est de type positionnel ou postural. Cela provoque une déformation légère et localisée, qui représente un simple problème esthétique. Avec des mesures de traitement appropriées, la plupart des bébés retrouvent leur apparence normale en quelques mois.

En revanche, la plagiocéphalie synostosique implique une fermeture précoce des sutures qui rejoignent les os du crâne du bébé. En conséquence, toutes les structures molles de la tête provoquent d’autres déformations compensatoires afin d’augmenter leur taille.

Cette condition limite la croissance d’organes essentiels tels que le cerveau. C’est pourquoi ils nécessitent généralement un traitement chirurgical immédiat.

Comment diagnostique-t-on la plagiocéphalie chez le bébé?

Un examen physique correct est suffisant pour diagnostiquer la plupart des cas de plagiocéphalie. Pour un œil exercé, il est possible de différencier le type positionnel de celui qui se produit en raison de la fermeture prématurée des sutures.

Afin de bien observer le crâne de l’enfant, il faut le faire par le haut. De cette façon, il est possible d’observer l’alignement qui existe au niveau des yeux, du front, du cou et des oreilles.

Examens complémentaires

Lorsqu’il y a des doutes de diagnostic ou lorsqu’on soupçonne que l’enfant referme prématurément les sutures, il est conseillé de consulter un spécialiste. Le neurochirurgien est en mesure d’évaluer la situation de chaque enfant et de déterminer s’il doit ou non faire des examens supplémentaires.

Parmi les options possibles, certaines études d’imagerie telles que les radiographies du crâne ou les tomodensitogrammes sont envisagées.

Traitements de la plagiocéphalie

Souvent, le succès du traitement dépend du moment où le diagnostic est posé. Pour cette raison, il est important que le pédiatre évalue la croissance de la tête de l’enfant à chaque examen.

Stratégies conservatrices

Il s’agit d’une série de mesures non chirurgicales pour modifier l’évolution de la plagiocéphalie:

  • Techniques de repositionnement du bébé: Les parents apprennent à alterner la posture du bébé pendant son sommeil et tout au long de la journée. Ceci afin d’éviter que la tête ne repose toujours sur le même point.
  • Rééducation avec physiothérapie: notamment pour corriger les torticolis et autres problèmes musculaires qui favorisent la plagiocéphalie.
  • Orthèse crânienne avec casques: cette option est controversée, mais c’est une alternative efficace lorsque les mesures précédentes sont insuffisantes.

Toutes ces stratégies peuvent être mises en œuvre dès la naissance, mais ne seront plus efficaces après un an. A partir de cet âge, le crâne perd effectivement la capacité de se modeler.

Examen du crâne d'un bébé.

A quel moment faut-il recourir à la chirurgie correctrice?

La plagiocéphalie positionnelle se résout généralement avec des stratégies conservatrices après 4 à 5 mois. Lorsque cela n’a pas lieu ou que la déformation est sévère, un traitement chirurgical est possible.

En cas de plagiocéphalie synostosique, la chirurgie est la première option de traitement.

Comment puis-je prévenir la plagiocéphalie chez mon bébé?

La meilleure stratégie pour éviter le problème est d’offrir aux parents les conseils nécessaires lors des rendez-vous de suivi avec le pédiatre.

Nous soulignons certaines des recommandations préventives de l’Association espagnole de pédiatrie:

  • Lorsque le bébé ne dort pas, il est préférable de l’allonger sur le ventre, sur une surface ferme et isolée du sol. Toujours sous la surveillance d’un adulte, pour éviter les accidents. C’est ce qu’on appelle le temps sur le ventre et il sert à plusieurs fins. Il est judicieux de le faire au moins 1 heure par jour.
  • Alterner régulièrement la position de la tête de lit du berceau. Cela évite au bébé de s’habituer à toujours tourner la tête du même côté.
  • Lors de l’utilisation de sièges avec la tête serrée (comme les sièges pour enfants), s’assurer que le bébé peut tourner légèrement la tête afin de ne pas rester longtemps dans la même position.
  • Porter fréquemment l’enfant, le tenir dans ses bras. De cette façon, la déformation de la tête est également évitée.

Enfin, si votre bébé a une déformation à la tête, pas de panique! Cela est probablement la conséquence de la position qu’il a l’habitude de prendre. Discutez-en avec votre pédiatre lors du prochain rendez-vous.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment évaluer les réflexes primaires chez les bébés?
Être parentsLisez-le dans Être parents
Comment évaluer les réflexes primaires chez les bébés?

Les réflexes primaires des bébés apparaissent dès la naissance et durent plus ou moins longtemps..Ils permettent d'évaluer l'état neurologique de l...