Peut-on suivre un régime végétarien pendant la grossesse ?

9 avril 2019
Si vous êtes végétarienne et enceinte ou que vous prévoyez de l'être bientôt, vous pensez peut-être que votre alimentation pourrait nuire à votre bébé. Dans cet article, nous clarifions les principaux doutes qu'entraînent ces régimes chez les futures mères.

Les femmes qui suivent une alimentation sans viande se trouvent confrontées à un dilemme lors de la grossesse. Nombre d’entre elles doutent des possibles conséquences négatives d’un régime végétarien pendant la grossesse. Est-ce dangereux ?

À vrai dire, tout type de régime comprend ses risques s’il n’est pas équilibré. Cela signifie que consommer de la viande en excès peut être très dangereux pour votre santé. De la même manière, s’en abstenir n’aura pas non plus un impact positif sur votre organisme.

Pendant la grossesse, les doutes s’accentuent. Cela semble logique. En effet, lors de cette étape, les besoins nutritionnels de la mère varient considérablement par rapport à ses besoins habituels.

Que doit comprendre l’alimentation d’une femme enceinte ?

Pendant la grossesse, l’organisme de la mère se consacre à deux fonctions. La première est de protéger le foetus et de favoriser sa croissance. La seconde est de veiller au bien-être de la mère.

Pour cela, l’organisme devra compter sur tous les nutriments qui lui sont bénéfiques :

  • Protéines. Elles sont très importantes pour la formation des tissus, des muscles et des os.
  • Glucides. Celles-ci apportent l’énergie nécessaire à cette étape si exigeante en énergie.
  • Vitamines et minéraux. Ce sont des compléments indispensables aux nutriments principaux précédemment évoqués.
  • Acide folique. Parmi ses nombreux bienfaits, il sert à la création de globules rouges. Il évite également des problèmes tels que l’anémie macrocytaire ou une éventuelle fausse couche.

Ainsi, les aliments suivants ne peuvent pas manquer :

  • Les viandes maigres
  • Les oeufs
  • Le poisson
  • Les légumineuses
  • Les fruits secs
  • Les céréales.

Les laitages seront également nécessaires ainsi que l’eau et les liquides peu sucrés. Enfin, les fruits et les légumes doivent abonder dans le régime d’une femme enceinte.

Lisez également :
Grossesse : recettes riches en glucides

Une femme enceinte petit-déjeune

Risques du régime végétarien pendant la grossesse

Au-delà de ses bienfaits, suivre un régime végétarien pendant la grossesse peut entraîner certaines carences. On doit éviter cela. L’idéal est ainsi de recourir à un professionnel afin qu’il vous aide à planifier une alimentation conforme à vos idéaux mais qui couvre également vos besoins et ceux de votre bébé.

Si tel n’est pas le cas, vous vous exposerez aux complications qui suivent :

  1. Carence en fer

    Pour les femmes enceintes qui ne consomment pas de viande, il est nécessaire d’optimiser le mieux possible le fer qu’elles consomment. Cela ne signifie pas une obligation d’en manger plus mais d’absorber plus de fer.

    L’organisme humain a tendance à assimiler plus facilement le fer en provenance des aliments d’origine animale.

    Ce point est fondamental, étant donné que le fer remplit des fonctions très importantes pendant la grossesse. Il contribue à la croissance du foetus. En outre, il aide à lutter contre la fatigue et les symptômes de la grossesse. Il prévient enfin la sidéropénie, entre autres.

    Aliments recommandés : le soja et ses dérivés, le son et les épinards ainsi que tous ceux qui contiennent de la vitamine C.

    « À vrai dire, tout type de régime comprend ses risques s’il n’est pas équilibré. »

  2. Carence en protéines

    Étant donné l’absence de viande, la consommation de protéines doit se faire grâce à d’autres aliments. Ce nutriment est essentiel. En effet, il participe à la construction des tissus, des muscles et des os. En outre, il participe à des tâches de régulation du métabolisme.

    Ainsi, une femme qui suit un régime végétarien pendant la grossesse doit faire en sorte de consommer des protéines grâce à deux types d’aliments :

    • Ceux d’origine animale : oeufs, lait.
    • Ceux d’origine végétale : légumineuses, fruits secs et céréales.
  3. Carence en autres nutriments essentiels

    Outre les nutriments précédemment cités, la mère doit également incorporer du zinc pendant la grossesse. Ce minéral sert à traiter les protéines. Il forme ainsi les enzymes qui améliorent l’activité cérébrale.

Une femme enceinte mange équilibré

De plus, la mère doit consommer du calcium. Ce nutriment est très important. On doit en consommer environ 1000 mg par jour lors de cette étape. Il est essentiel à la formation des os. On peut le trouver dans :

  • Les amandes,
  • Les noisettes,
  • Les noix,
  • Le brocoli,
  • Le persil,
  • Les algues marines,
  • Le chou,
  • Les fruits et les légumes crus.

Enfin, on doit évoquer les vitamines. De nombreux médecins recommandent des compléments vitaminiques aux femmes enceintes. Cela s’explique par le fait qu’ils participent à de nombreux processus de l’organisme, selon le type de vitamines. On peut également les consommer dans des jus de fruits naturels et dans les légumes.

En conclusion, nous pouvons affirmer qu’il est parfaitement possible de suivre un régime végétarien pendant la grossesse. Néanmoins, il est nécessaire de veiller à certains critères spécifiques. Ceux-ci devront immanquablement être consultés chez un nutritionniste.