Peut-on consommer du soja pendant la grossesse ?

Le soja est un aliment recommandé pour améliorer la santé des femmes à différentes étapes de la vie. Mais peut-il également être consommé pendant la grossesse?
Peut-on consommer du soja pendant la grossesse ?

Dernière mise à jour : 03 juillet, 2022

Le soja est un aliment fortement recommandé pour contribuer à l’état de santé des femmes. Il contient une série de composés connus sous le nom d’isoflavones, qui peuvent optimiser la production hormonale et réduire les symptômes associés à la ménopause. Mais pouvez-vous prendre du soja pendant la grossesse? Faut-il limiter sa consommation à ce stade?

La première chose à garder à l’esprit est que de nombreux produits sont actuellement fabriqués à partir de soja. Surtout, ceux à haute teneur en protéines et axés sur le public végétalien. Cela est dû à la concentration de nutriments dans cet aliment, bien que la qualité des protéines ne soit pas aussi élevée que dans les aliments d’origine animale. Le soja est effectivement déficient en plusieurs acides aminés essentiels.

Le soja est un aliment contenant des “antinutriments” à l’intérieur

L’un des conseils contre la consommation de soja pendant la grossesse concerne la présence d'”antinutriments” dans l’alimentation. C’est-à-dire une série d’éléments qui réduisent la biodisponibilité de certains minéraux essentiels, tels que le calcium, le fer ou le zinc. Un déficit de ceux-ci pourrait affecter négativement le fœtus, comme le confirme une étude publiée dans Nutrients.

D’autre part, de nombreuses cultures de soja sont cultivées de manière extensive et utilisent des pesticides pour réduire le risque de ravageurs. Ces substances sont très liposolubles (adhèrent aux graisses) et peuvent atteindre le fœtus par le placenta. Ainsi, lorsque l’origine du soja est inconnue, il vaut mieux l’éviter. Mais lorsqu’il provient de plantations biologiques, il sera exempt de ces toxines.

soupe soja vert haricots mungo

Peut-on consommer du soja pendant la grossesse ?

Malgré ce que l’on dit, il n’existe aucune preuve solide indiquant que la consommation de soja peut être nocive pour la santé des femmes enceintes et du fœtus. Ceci tant qu’il est inclus dans l’alimentation de manière raisonnable, sans altérer la variété ou l’équilibre au niveau énergétique.

Vous pouvez trouver des études anciens suggérant la possibilité de développer des problèmes de reproduction à partir d’une consommation extrêmement élevée de soja. Mais leurs preuves ne sont pas si solides.

Il convient de noter qu’il y avait et qu’il y a de nombreux mythes sur le soja à travers l’histoire. Par exemple, qu’il pourrait entraîner une réduction de la production de testostérone chez les hommes. Toutefois, cette hypothèse n’a pas été prouvée de manière concluante.

Qu’en est-il des produits transformés à base de soja ?

Avec les produits transformés à base de soja, il faut faire attention car beaucoup d’entre eux sont de mauvaise qualité et contiennent des additifs, des sucres simples et des gras trans. Ce n’est pas qu’ils vont générer un effet nocif direct sur le fœtus ou sur la santé de la femme, mais moins ils apparaissent dans l’alimentation, mieux ce sera.

À long terme, ils peuvent avoir un impact négatif sur le fonctionnement du métabolisme et sur les marqueurs inflammatoires de l’organisme. Ce qui se traduit par un risque accru de tomber malade. Par conséquent, ce type d’aliments devrait être rare à la fois chez les femmes enceintes et dans la population générale.

L’alimentation doit toujours se baser sur des aliments frais à haute densité nutritionnelle. Sinon, des déficits et des inefficacités dans le fonctionnement de l’organisme pourraient survenir au fil des ans.

Le soja sous diverses formes.

Peut-on consommer du soja pendant la grossesse?

Comme nous l’avons évoqué, il est possible de consommer du soja pendant la grossesse. Bien qu’il soit préférable de ne pas abuser de cet aliment. La clé d’une bonne alimentation est la variété et l’équilibre énergétique. Par conséquent, inclure des produits qui contiennent une grande quantité d’antinutriments pourrait avoir l’effet inverse. Pendant la grossesse, éviter les déficits est essentiel pour maintenir la bonne santé de la mère et du futur bébé.

Enfin, gardez à l’esprit que si vous avez des doutes sur les aliments pouvant ou non être inclus dans l’alimentation des femmes enceintes, la meilleure option sera toujours de vous adresser à un spécialiste. Le professionnel sera en mesure de résoudre tous les doutes et également de guider un plan d’alimentation optimal pour obtenir une bonne composition corporelle maternelle et un développement sain du fœtus.

Cela pourrait vous intéresser ...
Une mauvaise alimentation pendant la grossesse peut entraîner l’obésité infantile, selon une étude
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Une mauvaise alimentation pendant la grossesse peut entraîner l’obésité infantile, selon une étude

Manger pendant la grossesse est une méthode décisive pour prévenir l'obésité infantile. Éviter une mauvaise alimentation est la clé.



  • Means RT. Iron Deficiency and Iron Deficiency Anemia: Implications and Impact in Pregnancy, Fetal Development, and Early Childhood Parameters. Nutrients. 2020;12(2):447. Published 2020 Feb 11. doi:10.3390/nu12020447
  • Cederroth CR, Zimmermann C, Nef S. Soy, phytoestrogens and their impact on reproductive health. Mol Cell Endocrinol. 2012;355(2):192-200. doi:10.1016/j.mce.2011.05.049

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.