Peut-on consommer du gingembre pendant la grossesse?

Le gingembre est une racine qui offre de multiples bienfaits pour la santé. Est-il possible d'en consommer pendant la grossesse?
Peut-on consommer du gingembre pendant la grossesse?

Dernière mise à jour : 22 novembre, 2021

Le gingembre est l’une des épices culinaires les plus bénéfiques. Il a de nombreux effets positifs sur la santé. Cependant, il faut tenir compte du fait que, pendant la grossesse, il est nécessaire de restreindre la consommation de certains de ces éléments pour éviter les complications. Par conséquent, aujourd’hui, nous vous indiquons si vous pouvez ou non prendre du gingembre pendant la grossesse.

Tout d’abord, il faut souligner la nécessité de proposer une alimentation variée et équilibrée à cette étape de votre vie. D’autre part, il est essentiel de garantir l’hygiène d’un point de vue microbiologique. Car certains micro-organismes pourraient générer des dommages irréversibles sur la santé du fœtus.

Est-il possible de consommer du gingembre pendant la grossesse?

À ce jour, rien ne prouve que la consommation de gingembre pendant la grossesse soit nocive pour la santé de la mère ou du bébé. Cependant, il est important d’éviter les suppléments commerciaux de cette épice et d’utiliser toujours la racine elle-même (entière ou en poudre). Cet aliment peut être inclus dans des préparations culinaires pour améliorer la densité nutritionnelle des repas.

Pour certains experts, il est préférable de limiter la consommation de gingembre pendant les premières et dernières semaines de grossesse. En effet, la racine pourrait augmenter l’incidence des contractions utérines et ainsi augmenter le risque de fausse couche ou d’accouchement prématuré. Cependant, les preuves de cet effet sont assez limitées et dans tous les cas, il suffirait de réduire la dose à des niveaux adéquats.

Une femme enceinte malade.

Contre-indications au gingembre

Il convient de garder à l’esprit que la consommation de gingembre peut avoir certaines contre-indications. Par exemple, sa consommation est déconseillée si vous souffrez de maux d’estomac fréquents. Car cette épice pourrait augmenter les brûlures en raison de son caractère épicé.

De même, il faut faire preuve de prudence lorsqu’il y a des problèmes de coagulation sanguine. Que vous preniez des anticoagulants ou que vous souffriez d’hémophilie, vous devez limiter la présence de gingembre dans votre alimentation. Sinon, vous pourriez avoir des saignements ou d’autres conséquences graves pour la santé.

Par ailleurs, il est préférable d’éviter de prendre du gingembre lorsqu’il y a un diagnostic d’hyperthyroïdie. Cet aliment pourrait stimuler la perte de masse maigre et conditionner négativement l’état de santé. Dans ces cas, il convient d’adapter l’alimentation de manière très particulière afin de maintenir la composition corporelle dans un état optimal.

Bienfaits du gingembre

Malgré les contre-indications évoquées précédemment, il est nécessaire de souligner les bienfaits pour la santé de la consommation de gingembre. Parmi eux, le contrôle du poids santé en cas d’obésité dans le cadre d’un régime hypocalorique. Cependant, ces types de régimes restrictifs ne sont pas une option appropriée pour les femmes enceintes.

De plus, le gingembre peut être utile pour réduire l’inconfort intestinal, les coliques, la diarrhée et les douleurs associées aux menstruations. En effet, il agit comme un anti-inflammatoire naturel et un analgésique. Il est même sûr et efficace pour prévenir les nausées et les vomissements de la grossesse.

Comme si cela ne suffisait pas, il convient de noter que le gingembre peut soulager les symptômes associés à l’arthrite et à d’autres problèmes articulaires. En outre, il génère un effet positif sur la glycémie et sur le profil lipidique, pour lequel son inclusion dans l’alimentation normale est recommandée.

Le gingembre peut être consommé pendant la grossesse

Thé au gingembre.

Comme vous l’avez vu, le gingembre peut être consommé pendant la grossesse sans problèmes majeurs. Même s’il est recommandé de l’utiliser à doses modérées pendant le premier et le dernier mois de la grossesse. De cette façon, les éventuelles contractions utérines pouvant déclencher un travail prématuré sont évitées.

Il est essentiel d’inclure la racine dans l’alimentation à la place des suppléments commerciaux. Car la qualité du gingembre est le facteur déterminant de ses résultats. De plus, avec les aliments naturels, il est moins facile d’atteindre une dose excessive ou toxique.

Désormais, si vous êtes sous traitement pharmacologique, il est préférable de consulter un spécialiste s’il convient ou non de le poursuivre pendant la grossesse. De nombreuses épices culinaires peuvent interagir avec certains médicaments et causer des problèmes pour votre santé ou celle de votre bébé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Biscuits de Noël au gingembre
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Biscuits de Noël au gingembre

Les biscuits au gingembre, typiques des pays les plus froids, sont devenus très populaires dans le monde entier. En voici la recette !



  • Maharlouei, N., Tabrizi, R., Lankarani, K. B., Rezaianzadeh, A., Akbari, M., Kolahdooz, F., Rahimi, M., Keneshlou, F., & Asemi, Z. (2019). The effects of ginger intake on weight loss and metabolic profiles among overweight and obese subjects: A systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Critical reviews in food science and nutrition59(11), 1753–1766. Disponible en: https://doi.org/10.1080/10408398.2018.1427044
  • Stanisiere, J., Mousset, P. Y., & Lafay, S. (2018). How Safe Is Ginger Rhizome for Decreasing Nausea and Vomiting in Women during Early Pregnancy? Foods (Basel, Switzerland)7(4), 50. Disponible en: https://doi.org/10.3390/foods7040050