Ongles incarnés chez les bébés et les enfants : comment les traiter ?

Les ongles incarnés surviennent généralement dans l'enfance en raison de l'habitude de se sucer ou de se mordre les doigts. Nous allons ici vous expliquer comment les traiter.
Ongles incarnés chez les bébés et les enfants : comment les traiter ?

Dernière mise à jour : 14 avril, 2022

Les ongles incarnés chez les nourrissons et les enfants sont des troubles inflammatoires des plis des ongles, à la fois des doigts et des orteils, qui se manifestent par une rougeur, une sensibilité et un gonflement.

Même s’ils surviennent plus fréquemment chez les adultes, ils peuvent aussi se générer chez les enfants et les bébés. Il faut donc savoir les traiter.

Qu’est-ce qui cause les ongles chez les bébés et les enfants?

Les traumatismes buccaux causés par la succion du pouce dans la population pédiatrique prédisposent ce groupe d’âge à un ensemble de pathogènes bactériens différent de celui des adultes. La contamination de la lésion peut évoluer vers des infections et la formation d’un abcès dans le pli de l’ongle.

Une étude publiée dans l’American Journal of Surgery conclut que, au sein de la population pédiatrique, les ongles incarnés sont causés par des bactéries mixtes anaérobies et aérobies dans 46% des cas.

À cet égard, les nouveau-nés qui se sucent les doigts pour se calmer peuvent avoir un risque accru de développer des ongles incarnés.

Petit garçon mettant ses mains à sa bouche.

Signes et symptômes des ongles incarnés chez les nourrissons et les enfants

Les ongles incarnés des bébés et des enfants ne sont pas une affection courante ; cependant, ils nécessitent une consultation médicale dans les premiers jours en raison de la douleur. Les ongles incarnés ou paronychie constituent un processus inflammatoire qui se caractérise par les symptômes suivants :

  • Rougeur.
  • Inflammation.
  • Sensibilité accrue.
  • Douleur.

Options thérapeutiques pour les ongles incarnés chez les nourrissons et les enfants

Les ongles incarnés disparaissent généralement au bout de quelques jours. Si ce n’est pas le cas, il existe différentes options thérapeutiques pour les traiter. En fait, la façon de le gérer dépend de la gravité de l’affection et de l’âge de la personne atteinte.

Mesures d’hygiène

Le traitement initial consiste à instaurer des bains d’eau tiède et de sel pour les doigts touchés. Dans certains cas, l’utilisation de solutions antiseptiques (povidone iodée ou chlorhexidine) est également recommandée.

Des bains continus de gros sel aident à réduire l’inflammation et la douleur de la zone touchée. Les bains tièdes doivent durer entre 10 et 15 minutes, plusieurs fois par jour. Par ailleurs, on ne conseille pas de couper les ongles de façon arrondie, ni de couper les cuticules ou les peaux. En fait, une mauvaise coupe des ongles est l’une des causes les plus fréquentes d’ongles incarnés.

Traitement antibiotique oral

Le traitement par médicaments oraux accompagne les mesures hygiéniques. On recommande des antibiotiques à large spectre tels que l’amoxicilline, l’acide clavulanique ou la clindamycine.

Dans la plupart des cas, les antibiotiques oraux doivent être prescrits pendant 7 à 10 jours. Suivez les instructions du médecin et n’arrêtez pas de prendre le médicament, même si l’enfant déclare se sentir mieux. Les analgésiques tels que l’acétaminophène ou l’ibuprofène sont utiles pour soulager la douleur dans la zone affectée.

Médicaments topiques

Actuellement, le traitement de premier choix pour les ongles incarnés chez les bébés et enfants est celui des corticostéroïdes topiques. Ceux-ci aident à soulager la douleur et à diminuer l’inflammation. Les antibiotiques topiques utilisés peuvent être la mupirocine, l’acide fusidique, la bacitracine ou une pommade antibiotique triple.

L’idéal est d’appliquer la crème antibiotique entre 4 à 5 fois par jour sur les zones touchées. Il existe différentes présentations :

  • Pommade.
  • Crème.
  • Baume.
  • Gel.

Les pommades ont tendance à rester plus longtemps dans la zone à traiter par rapport aux crèmes.

Traitement chirurgical

Bien que les mesures d’hygiène et les médicaments topiques ou oraux constituent le traitement initial, l’incision et le drainage en milieu périnatal sont un complément utile à la guérison.

S’il y a un abcès, l’infection de l’ongle devra être drainée. Par conséquent, l’incision et l’évacuation ultérieure du pus se font à l’aide d’un bistouri et sous anesthésie locale, ce qui permet un drainage et un confort complets.

Mère coupant les ongles de son fils pour éviter les ongles chez les bébés et les enfants.

De plus, le traitement comprend la coupe et l’élimination du spicule incarné, pour permettre une croissance normale de l’ongle.

Diagnostic différentiel

Le diagnostic différentiel des ongles incarnés peut englober différentes pathologies de la peau et des tissus mous. Certaines d’entre elles sont les suivantes :

  • Cellulite : il s’agit d’une infection superficielle qui se présente avec une rougeur et une inflammation, mais sans fluctuation des tissus due à la présence de pus ou de liquides.
  • Panaris herpétique : c’est une infection virale du doigt causée par le virus de l’herpès simplex (HSV).
  • Onychomycose : il s’agit d’une infection fongique qui provoque une décoloration jaunâtre-blanchâtre.
  • Psoriasis des ongles : ce sont des ongles épaissis, avec des piqûres, des crêtes et des contours irréguliers.
  • Carcinome épidermoïde : dans la plupart des cas, il se produit dans la peau, mais il peut également se produire dans le lit de l’ongle.

Ongles incarnés chez les bébés et les enfants

Les ongles incarnés des nourrissons et des enfants ont généralement un bon pronostic. Dans la plupart des cas, ils disparaissent en quelques jours et ne réapparaissent que rarement chez les individus en bonne santé.

Il existe d’innombrables remèdes maison que les gens aiment partager mais l’automédication est déconseillée pour les ongles incarnés.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les ongles incarnés chez le bébé
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les ongles incarnés chez le bébé

L'une des tâches qui provoquent le plus d'incertitude chez les parents est de couper les ongles d'un bébé. Les ongles incarnés sont gênants et doul...



  • Brook I. (1981) Bacteriologic study of paronychia in children. Am J Surg;141(6):703-5. doi: 10.1016/0002-9610(81)90082-9. PMID: 6972709.
  • Ritting AW, O’Malley MP, Rodner CM. (2012) Acute paronychia. J Hand Surg Am;37(5):1068-70; quiz page 1070. doi: 10.1016/j.jhsa.2011.11.021. Epub 2012 Feb 3. PMID: 22305431.
  • Lomax A, Thornton J, Singh D. (2016) Toenail paronychia. Foot Ankle Surg;22(4):219-223. doi: 10.1016/j.fas.2015.09.003. Epub 2015 Sep 21. PMID: 27810017.
  • Shafritz AB, Coppage JM. (2014) Acute and chronic paronychia of the hand. J Am Acad Orthop Surg;22(3):165-74. doi: 10.5435/JAAOS-22-03-165. PMID: 24603826.
  • Leggit JC. (2017) Acute and Chronic Paronychia. Am Fam Physician 1;96(1):44-51. PMID: 28671378.
  • Lorenzo Ramírez, M.D., Navarro Torres, M., Cases Jordán, C., et al. (2021). Propiedades del agua de burow. Revista sanitaria de investigación. [Internet] Recuperado el 12-04-2022 de: https://revistasanitariadeinvestigacion.com/propiedades-del-agua-de-burow/
  • Comité de Medicamentos de la Asociación Española de Pediatría (2020). Cefalexina. Pediamecum. Disponible en: https://www.aeped.es/comite-medicamentos/pediamecum/cefalexina