La mononucléose chez l’enfant

· 10 janvier 2018
La mononucléose n'est pas une maladie qui se propage aussi facilement qu'un rhume mais ses symptômes affectent les ganglions lymphatiques, la gorge, les glandes salivaires, le foie et la rate.

La mononucléose chez l’enfant, comme chez l’adulte, est une maladie infectieuse également connue sous le nom de « maladie du bisou ». Bien que ce deuxième nom semble affectueux, ses symptômes ne le sont pas tellement, car il s’agit d’une infection causée par le virus Epstein-Barr (EBV).

L’âge le plus enclin à la contraction se situe entre 15 et 25 ans, bien que les petits enfants peuvent également le contracter parce qu’ils sont toujours exposés à des bisous d’adultes.

Il est très important que personne n’embrasse votre enfant sur la bouche. Même leurs propres parents, car la bouche est l’un des endroits où plus de bactéries et de virus coexistent dans notre corps et nous pouvons les infecter comme dans le cas de la mononucléose.

Les causes de la mononucléose chez l’enfant

La mononucléose n’est pas une maladie qui se propage aussi facilement qu’un rhume mais ses symptômes affectent les ganglions lymphatiques, la gorge, les glandes salivaires, le foie et la rate. Comme vous le voyez, ce n’est pas anodin et nous devons connaître ses causes pour essayer d’empêcher la contamination de nos enfants.

Ici, nous vous donnons les principales voies de contamination par lesquelles votre enfant peut attraper ce virus :

  1. Principalement, il se propage par la salive. C’est pourquoi il est si important de ne laisser personne embrasser la bouche de votre enfant. Ne partageons pas non plus les ustensiles de cuisine, les jouets qu’il mord et qu’il met dans sa bouche. Et bien sûr, aucun ustensile d’hygiène buccale.
  2. Partager des oreillers avec une personne infectée entraînera probablement une infection.
  3. Nous exposer à la toux et les éternuements d’une personne infectée.

Les principaux symptômes

Pour savoir comment agir en cas de suspicion de l’existence de cette maladie, il est important de connaître les symptômes qu’elle provoque. Ainsi, vous pourrez l’identifier facilement. Voici les principaux symptômes :

  • Fièvre très élevée.
  • Inflammation et mal de gorge .
  • Augmentation et irritation dans les ganglions du cou.
  • Fatigue musculaire ou douleur musculaire.
  • Toux ou nez qui coule.
  • Gonflement des paupières.
  • L’élargissement de la rate (cela ne peut être exploré que par le médecin).
  • Mal-être général, mal de tête, perte d’appétit, etc.
Un enfant atteint de mononucléose tousse fréquemment et peut avoir du mucus.

Le traitement de la mononucléose chez l’enfant

La réalité, c’est qu’il n’y a pas de traitement en tant que tel pour traiter la mononucléose. Les antibiotiques ne sont pas efficaces car il s’agit d’une maladie transmise par un virus.

 C’est une maladie de longue durée. Le virus commence à disparaître tout seul au cours des quatre semaines suivant l’apparition des premiers symptômes. Il est conseillé d’essayer de soulager ces symptômes afin d’améliorer l’humeur de l’enfant qui en souffre.

Nous vous recommandons de :

  1. Garder l’enfant hydraté à tout moment pour garder sa gorge fraîche.
  2. L’aider et vous occuper de son hygiène buccale. Il est conseillé de faire des gargarismes avec de l’eau salée.
  3. Si le médecin a décidé qu’il devrait prendre de l’ibuprofène, il est très important de connaître les horaires et les doses qu’il a fixés.
  4. L’enfant devrait être détendu et avoir suffisamment de repos pour que son corps combatte mieux l’infection.
  5. Essayer de réduire la fièvre de l’enfant s’il en a.
  6. Empêcher l’enfant de faire de l’activité physique en excès, surtout si le virus a enflammé sa rate, pour empêcher une rupture.
  7. En raison de l’inflammation, l’enfant aura du mal à manger des aliments solides et chauds. Vous devrez remplacer ces aliments par des produits mous tels que les produits laitiers, les purées et les crèmes chaudes, les jus, les yaourts, etc.
  8. Tenez l’enfant à l’écart des endroits où il y a de la fumée, car cela peut irriter davantage sa gorge.
  9. Désinfecter régulièrement les tétines, les jouets, les verres ou tout objet qui est mis dans la bouche parce que le virus survit à l’extérieur du corps pendant plusieurs heures et peut causer une autre infection.

La mononucléose chez les enfants nécessite un contrôle pédiatrique.

En ce qui concerne sa durée

La durée de cette maladie dépendra de la capacité de chaque organisme à lutter contre ce virus. Tout d’abord, nous devons comprendre que cette maladie peut être asymptomatique jusqu’à 7 semaines après l’infection. Comme on peut le voir, sa période d’incubation est très longue.

A partir de l’apparition des premiers symptômes, la durée moyenne estimée de la mononucléose chez l’enfant est de l’ordre de 2 et 4 semaines, bien qu’il s’agisse d’une estimation provisoire.

Que devrais-je savoir d’autre ?

Très rarement, cette maladie mène à des complications. Mais, au cas où, nous vous avertissons de certains des symptômes qui les indiquent :

  • Une douleur aiguë dans la partie supérieure gauche de l’abdomen.
  • Se sentir confus ou étourdi.
  • Vision trouble.
  • Des évanouissements.

Enfin, il est important de savoir que la personne infectée par ce virus l’aura dans son corps pour le reste de sa vie. Mais ne vous inquiétez pas, cela ne signifie pas qu’ils en auront aussi les symptômes à vie. Cependant, le virus résidera dans le corps mais perdra graduellement son efficacité.

Une personne qui a eu la mononucléose n’a pas à faire attention à ne pas infecter une autre personne tout au long de sa vie, mais il est important d’être prudent pendant la première année après l’avoir eue.