Mon enfant préfère jouer seul, dois-je m'inquiéter ?

05 novembre, 2020
Le fait qu'un enfant préfère jouer seul ne devrait pas être un problème. Découvrez dans quel cas cela peut être inquiétant !

Jouer seul est fondamental pour le développement correct de tout enfant. Surtout lors des premières années de vie lorsque les petits commencent à explorer le monde et leur entourage.

En général, à l’âge de trois ans, la dynamique du jeu change. Les enfants, en plus de jouer seuls, commencent à montrer de l’intérêt pour partager le jeu avec les autres.

Mais, que faire si votre enfant préfère jouer seul plutôt que socialiser avec les autres enfants ? Est-ce réellement un problème ? Faut-il s’inquiéter ? Dans cet article, nous abordons ce sujet.

Cependant, ce que nous pouvons déjà dire, c’est qu’il n’existe pas une seule réponse à ces questions. Cela dépend effectivement de divers facteurs liés à l’enfant en question et du contexte dans lequel il se trouve.

Un enfant qui joue seul.

Les bienfaits du jeu individuel

Les enfants qui jouent la plupart du temps de manière individuelle développent un niveau élevé de créativité et d’imagination. En effet, ils sont habitués à inventer des histoires dans lesquelles leurs jouets ou eux-mêmes vivent une multitude d’aventures.

Par ailleurs, à travers le jeu individuel, les enfants apprennent à se connaître soi-même. A découvrir leurs propres intérêts et à construire un monde intérieur vaste et diversifié dont ils peuvent profiter chaque jour.

Un autre avantage de ce type de jeu est que les petits acquièrent une plus grande autonomie et indépendance lorsqu’ils interagissent avec leur environnement en solitaire. En outre, ce sont toujours eux qui prennent et assument leurs décisions. Cela est véritablement positif pour le développement de la responsabilité et la résolution de problèmes.

En bref, le jeu individuel est très enrichissant pour le développement infantile. Mais cela ne veut pas dire que les enfants doivent jouer seuls à tout moment.

De même que ce type de jeu est fondamental pour la croissance et l’apprentissage des jeunes enfants, jouer en compagnie d’autres enfants du même âge est également important. Car c’est en jouant avec les autres que l’on acquiert le mieux certaines compétences et valeurs sociales telles que l’empathie, la coopération, la négociation, le travail en équipe, entre autres.

“Jouer n’est pas une pause dans l’apprentissage. C’est un apprentissage sans fin, charmant, profond, attrayant et pratique. Il s’agit de la porte du coeur de l’enfant”.

-Vince Gowmon-

Mon enfant préfère jouer seul, dois-je m’inquiéter ?

Si votre enfant préfère jouer seul au lieu de partager cette activité ludique avec ses camarades, vous n’avez, en principe, pas à vous inquiéter. Il est possible qu’il s’agisse simplement d’une phase.

Sachez que chaque enfant est différent et suit son propre rythme. Pour l’instant, il se peut que votre enfant ne soit pas très enthousiaste à l’idée de se sociabiliser avec d’autres. Mais, avec le temps, cela peut tout à fait changer. De plus, il ne présentera pas forcément de difficultés à créer des relations avec les autres enfants.

Toutefois, la situation peut manifester un problème quand l’enfant se montre continuellement réticent à jouer avec d’autres enfants. Que ce soit à la récré, au parc, lors des fêtes d’anniversaires, etc.

Dans ces cas, il est important de découvrir pourquoi. Il peut s’agir de timidité, d’un manque d’habiletés sociales, ou d’une autre raison plus significative qu’il faut aborder rapidement.

Par conséquent, si votre enfant montre une préférence pour le jeu individuel, il n’y a pas de raison de s’inquiéter. Tant qu’il est équilibré, et ne manifeste pas de comportements négatifs face à l’idée de jouer avec les autres.

Un jeune enfant seul sur une structure de jeu.

L’importance de jouer seul et en groupe

En bref, comme vous venons de le constater, les enfants acquièrent, à travers le jeu, une multitude de compétences et d’habiletés pour la vie. En effet, comme le souligne le célèbre penseur, psychopédagogue et dessinateur italien, Francesco Tonucci :

“Tous les apprentissages les plus importants de la vie s’apprennent par le jeu”.

Par conséquent, en tant que parents, nous devons garder cette citation à l’esprit. Puis s’assurer que notre enfant aime jouer seul, mais aussi en groupe. Aucun des deux ne devrait remplacer l’autre, ces deux types de jeu doivent être complémentaires.

L’enfant pourra alors bénéficier des avantages du jeu individuel et du jeu en groupe pour son développement cognitif et émotionnel.

  • Meneses-Montero, M. y Monge-Alvarado, M. Á. (2001). El juego en los niños: un enfoque teórico. Revista educación25(2), 113-124.