La négociation à l'adolescence

20 juillet, 2020
Négocier avec votre enfant est très important pour affirmer votre autorité sans détériorer votre relation avec lui. Dans l'article suivant, nous vous expliquons comment négocier avec votre adolescent et réussir à le faire.
 

La période de l’adolescence est l’une des étapes les plus délicates de la vie des enfants, car c’est le moment où ils commencent à être plus rebelles et provocateurs avec leurs aînés.

En effet, avec les divers changements physiques et psychologiques, ainsi que les frustrations fréquentes, les adolescents peuvent ne pas être en mesure d’assumer leurs obligations et de se comporter de manière appropriée.

Il est certain que si vous voulez avoir un peu d’ordre dans votre famille, vous devez savoir comment négocier avec vos adolescents. La tâche semble difficile car les négociations peuvent générer des conflits et effrayer de nombreux parents par crainte de perdre leur autorité.

Par conséquent, la première chose à prendre en compte avant de commencer à négocier avec un adolescent est qu’il s’agit d’un projet à long terme qui demande beaucoup d’efforts. Toutefois, cette mission n’est pas impossible ; il existe quelques conseils qui peuvent être utiles lors d’une négociation avec un adolescent.

Comment gérer la négociation à l’adolescence ?

Voici quelques éléments à garder à l’esprit pour réussir une négociation avec un adolescent – prenez-en note !

1. Montrez votre autorité dans la négociation

La première chose à prendre en compte lorsque vous négociez avec votre adolescent est de toujours faire preuve d’autorité. Cela signifie qu’il doit être clair qu’il ne s’agit pas d’une lutte de pouvoir égale. C’est pourquoi il est important de fixer des limites que votre enfant ne doit pas dépasser dans toute négociation.

 

De même, il existe certaines situations non négociables, comme se réveiller, rendre visite à des membres de la famille ou faire ses devoirs. Imposer votre autorité est une façon de fixer des priorités, d’éduquer et d’établir des codes internes au sein de la famille.

Des parents discutant avec leur fille.

2. Préciser les limites

Fixer des limites ne signifie pas toujours interdire à votre enfant de faire ce qu’il aime, mais surtout négocier avec lui. Pour négocier une limite, la communication et la discussion sont le meilleur moyen de parvenir à un accord ; les conséquences du non-respect de la limite doivent également être discutées à l’avance.

À mesure que l’adolescent devient plus responsable et comprend les risques associés aux limites fixées, il sera possible de renégocier certaines d’entre elles, qui devraient toujours convenir aux parents.

« Nous ne pouvons pas négocier avec ceux qui disent ‘ce qui est à moi est à moi et ce qui est à toi est négociable’. »
-John F. Kennedy-

3. Respecter leurs choix

Pour négocier efficacement avec votre adolescent, vous devez discuter, écouter et vous engager. De toute évidence, l’objectif principal de la négociation est de trouver un terrain d’entente et de montrer au jeune que vous lui faites confiance et que vous respectez ses opinions et ses choix.

 

Il est vrai qu’à certains moments, il est difficile de rester calme et d’écouter attentivement leurs demandes parfois exagérées. Toutefois, votre objectif principal en tant que parent est de l’aider à prendre les bonnes décisions et de les respecter. Vous devez être armé de patience, d’écoute et de respect.

4. Créer un terrain d’entente

L’objectif de la négociation à l’adolescence n’est pas d’établir la paix, mais d’aborder les difficultés à trouver une solution commune. Malgré les différences de perception, il est important de trouver un terrain d’entente avec votre enfant par la négociation.

De plus, vous ne devez pas hésiter à céder, tant que c’est pour atteindre un objectif. Dans de nombreux cas, un pas en arrière équivaut à deux pas en avant. Si vous pensez que cela est positif pour la résolution du conflit, n’hésitez pas à vous rapprocher de la position de votre adolescent.

La négociation avec son adolescent.

« Si vous pensez que cela est positif pour la résolution des conflits, n’hésitez pas à vous rapprocher de la position de votre adolescent. »

5. Rechercher un environnement agréable

Enfin, il est conseillé de trouver un environnement agréable pour continuer à négocier avec votre enfant, car c’est l’une des clés du succès. Recherchez un espace favorable, dans lequel vous n’avez pas de distractions et où vous vous sentez à l’aise.

 

Le contexte dans lequel vous menez la conversation peut déterminer l’issue de la discussion. N’hésitez donc pas à choisir un lieu qui contribue à donner à la réunion l’importance qu’elle mérite.

Enfin, n’oubliez pas que la négociation à l’adolescence permet aux parents et aux adolescents de se comprendre. Bien que ce processus de négociation comporte des défis et des luttes, il y a aussi la joie de voir votre enfant devenir un adulte réfléchi avec lequel il est possible d’avoir une discussion et un débat raisonnables.