Mon enfant ne parle toujours pas. Devrais-je m’inquiéter ?

· 25 mai 2018
Quand un bébé atteint un âge raisonnable et ne parle toujours pas, devez-vous vous inquiéter? C'est le dilemme dans lequel de nombreux parents se trouvent lorsque leur enfant ne dit pas un mot. Nous vous présentons quelques signes avant-coureurs et comment procéder dans ces cas.

Il arrive un moment dans la croissance du bébé dans lequel les parents évaluent le développement de leur enfant. Et là, certaines préoccupations les concernent. « Il a déjà 2 ans et mon enfant ne parle toujours pas. Il prononce à peine des mots. » Ces phrases sont un signe typique de préoccupation. Que faire dans ces cas-là ?

Certes, il y a un délai moyen pour qu’un enfant commence à prononcer ses premiers mots. Cependant, chaque individu a un temps d’évolution pour chaque activité. Et cela ne conditionne pas son développement.

Dès son plus jeune âge, chaque être humain manifeste des conditions. Celles-ci révèlent l’ordre parfait de son développement naturel. Par exemple, chercher avec les yeux les voix de votre entourage, babillant spontanément et rire aux éclats. Il existe aussi d’autres actions qui reflètent l’absence de problèmes de parole ou d’audition.

Très souvent, la raison pour laquelle l’enfant ne fait pas de sons ou ne prononce pas correctement peut être l’éducation qu’il a reçue. Alors, l’enfant présente ce comportement uniquement par paresse ou par mauvaise éducation.

Malgré cela, cette voix intérieure qui leur rappelle : « Mon enfant ne parle toujours pas » génère de l’angoisse chez les parents. En effet, ils ont du mal à croire que c’est un acte de paresse. Et, par conséquent, ils attendent longtemps avant de consulter les spécialistes. Or, eux seuls sont capables de diagnostiquer correctement les enfants.

Il se peut que l’enfant ait atteint deux ans et n’articule que quelques mots ou aucun. Dans ce cas-là, il est temps de demander l’aide du pédiatre. Celui-ci peut vérifier le développement correct de la parole.

Il est donc important de faire le diagnostic tôt. En effet, souvent, le retard dans le développement du langage peut signifier un trouble majeur.

De même, il convient de noter qu’il faut stimuler le langage de manière positive chez les enfants. Pour ce faire, les parents devraient accompagner le processus à tout moment. La lecture de contes ou d’histoires peut aider. Mais aussi, le fait d’être en communication constante tout au long de la journée renforcera la communication. Ainsi, on peut contribuer à améliorer la parole dès leur plus jeune âge.

« Il y a un langage dans le monde que tout le monde comprend. Il s’agit du langage de l’enthousiasme. Des choses faites avec amour et avec volonté, à la recherche de ce qu’on veut ou de ce qu’on croit. »
-Paulo Coelho

Conseils pour les parents d’enfants ayant des troubles du langage

Il ne faut surtout pas prendre une attitude passive. Si mon enfant ne parle toujours pas, je peux m’impliquer et collaborer avec lui. Ainsi, il pourra développer cette capacité.

  • Les enfants apprennent le langage en écoutant les gens autour d’eux, principalement par imitation. Vous serez toujours l’exemple. Essayez donc de parler clairement et lentement.
  • Investissez du temps de qualité dans la communication avec vos enfants. Dès l’allaitement et de manière continue pendant leur croissance, cela les incitera à imiter les sons.
  • Ne pas en faire toute une histoire lorsqu’il commet des erreurs phonologiques.
  • Jouez. Ainsi, vous pouvez apprendre au chérubin les sons des animaux et leur origine, entre autres.
L'orthophoniste peut aider à résoudre le problème si votre enfant ne parle toujours pas.

Des signes pour détecter les problèmes dans le développement du langage

Quand devriez-vous vous inquiéter si votre enfant n’émet pas de mots ? Soyez attentif à ces signes :

  • Quand il a 12 mois, il n’utilise pas de gestes tels que la salutation avec ses mains.
  • Si à 18 mois il ne comprend pas bien les mots ou n’imite pas les sons.
  • Si à 24 mois, il ne forme pas de phrases complètes ou imite simplement les sons.

Les causes les plus courantes des retards de la parole

Orales

Il est probable que le retard de la parole soit dû à des problèmes de la bouche, de la langue ou du palais. Par conséquent, pour écarter cette cause, il est nécessaire d’amener l’enfant à une consultation avec un spécialiste de la région.

Auditives

Si un enfant entend mal, il ne sera pas capable de comprendre la langage de son entourage. Pour cette raison, il pourrait faire des erreurs dans l’articulation des mots.

Oro-moteurs

L’enfant peut avoir des problèmes dans les zones du cerveau responsables de l’articulation de la parole. Dans ce cas, l’incoordination apparaît habituellement au niveau de la langue, des lèvres et de la mâchoire.

Il est très probable que je vous deviez aller chez le spécialiste si votre enfant ne parle toujours pas.

Quand devrais-je consulter un spécialiste si mon enfant ne parle toujours pas ?

Certains parents peuvent ne pas identifier un problème majeur lorsqu’ils sont envahis par la question typique « Pourquoi mon enfant ne parle-t-il toujours pas ? » Une fois que vous avez compris qu’une aide professionnelle est nécessaire pour résoudre le problème, la façon de procéder sera beaucoup plus facile.

Après avoir reconnu les causes du retard, c’est le pédiatre qui doit référer l’enfant à un spécialiste. Une intervention prématurée de l’orthophoniste aidera l’enfant à évoluer favorablement.

Cette spécialité est en charge du diagnostic, de la prévention et des futurs traitements liés à la parole et au langage. Précisément le terme logopédie est composé de deux mots en grec : logos , qui signifie « des mots », et paideia, qui signifie « l’éducation».

Enfin, le thérapeute travaillera avec les enfants pour améliorer leurs compétences linguistiques. De plus, il indiquera aux parents différents exercices à faire à la maison comme renforcement.