Mon enfant a-t-il besoin de suivre une thérapie du langage ?

08 juin, 2020
Certains parents d'enfants en bas âge peuvent se demander si leurs enfants ont besoin de suivre une thérapie du langage. Nous vous disons ici ce qui est "normal" et ce qui ne l'est pas.
 

Quand un enfant n’atteint pas un certain stade de développement à temps, cela peut mener ses parents à s’inquiéter et générer chez eux de l’anxiété. Ils se demandant alors si tout se passe bien dans le développement de leur enfant.

Certes, les enfants se développent tous à des rythmes différents. Pour autant, il peut tout de même être inquiétant que votre enfant ne se soit toujours pas mis à parler alors que la plupart de ceux dans la même tranche d’âge le font déjà. Votre enfant a-t-il besoin de suivre une thérapie du langage ?

Si pour certains enfants, la thérapie du langage est appropriée, d’autres ont seulement besoin d’un peu plus de temps pour être prêts. Mais comment le savoir ? Et si la thérapie du langage est nécessaire, comment procéder ?

Il s’agit là d’un sujet qui préoccupe n’importe quel parent, c’est pourquoi il est important de tenir compte de certains aspects pour savoir s’il est une bonne idée ou non d’envisager une thérapie du langage pour un enfant. De plus, nous vous donnons également ici quelques conseils et autres idées qui devraient vous aider dans l’éducation de vos enfants.

Qu’est-ce qui est « normal » et qu’est-ce qui ne l’est pas ?

Dans la suite de cet article, nous allons vous présenter certains des stades de développement que l’on considère comme « normaux » quant au langage chez les plus petits.

N’oubliez pas que le fait que chaque enfant ait un rythme d’évolution qui lui soit propre et qu’il n’atteigne pas un certain stade de développement à un certain âge ne veut pas dire qu’il aura un problème de développement futur. Prenez donc en compte les éléments suivants :

 
Une petite fille qui veut parler au téléphone

  • Moins de un an : les bébés interagissent verbalement avec leur entourage en faisant des sons. Ces sons sont les précurseurs du langage
  • Entre 12 et 15 mois : les bébés commencent à imiter  les sons de leur langue maternelle et à essayer de dire des mots. Ils peuvent aussi suivre des consignes simples
  • Entre 18 mois et 2 ans : c’est le moment où le vocabulaire se diversifie et où les enfants commencent à aligner deux mots, comme par exemple « balle ronde »
  • Entre 2 et 3 ans : c’est généralement là que le langage se met en place. Le vocabulaire et la compréhension se renforcent. Si, par exemple, votre enfant a 3 ans et qu’il ne sait aligner que deux mots, cela pourrait être le signe d’un retard qui nécessite l’entreprise d’une thérapie

Une combinaison de facteurs

Le retard de langage en soi n’est pas nécessairement une raison suffisante pour s’inquiéter outre mesure. Or, le retard de langage accompagné d’autres problèmes pourrait être plus grave.

Par exemple, si votre enfant souffre d’un retard de langage et qu’il a également des comportements inhabituels, cela peut vouloir dire qu’il est temps pour lui de suivre une thérapie. Ces comportements inhabituels incluent :

 
  • Manque de communication non verbale, comme le contact visuel, les sourires, le babillement et autres comportements socialement attractifs
  • Incapacité à suivre des consignes ou même de les écouter
  • Mauvaise mémoire, surtout à court terme
  • Frustration extrême au moment d’essayer de parler

Est-il nécessaire de suivre une thérapie du langage ?

Vous vous inquiétez pour le développement du langage chez votre enfant ? Vous pouvez commencer par en parler à votre pédiatre.

Ce dernier pourra vous donner une opinion professionnelle. Et vous dire s’il pense qu’il est nécessaire de considérer ou non une thérapie du langage. Si nécessaire, il sera en mesure de vous recommander un thérapeute du langage.

Un bébé ayant besoin d'une thérapie du langage

D’autre part, nous vous invitons à avoir un deuxième, voire un troisième avis venant d’autres pédiatres. Peut-être aurez-vous également envie de rencontrer d’autres thérapeutes du langage que celui recommandé par votre pédiatre. En effet, dès lors qu’il s’agit d’apporter à votre enfant l’aide dont il a besoin, il vaut la peine de faire preuve d’un peu d’exigence.

Voici quelques éléments dont tenir compte au moment de chercher un thérapeute du langage pour votre enfant :

 
  • Le thérapeute a-t-il un comportement qui vous plaît ? Pensez-vous que votre enfant puisse travailler avec lui ?
  • Votre enfant vous semble-t-il à l’aise avec le thérapeute ?
  • Quel est l’angle d’approche du thérapeute ?
  • Avez-vous pu rassembler de bonnes références sur lui ?
  • En tenant compte de son expérience et de ses connaissances, pensez-vous vraiment que ce thérapeute pourra travailler avec votre enfant d’une manière personnalisée ?

Vous ne vous sentez pas à l’aise avec le thérapeute du langage de votre enfant ? Alors, n’allez plus le voir.

Peu importe qu’il compte sur de nombreuses références positives ainsi que sur un grand professionnalisme ; s’il y a quelque chose en lui qui ne vous plaît pas, vous pouvez en chercher un autre avec lequel vous vous sentirez vraiment bien à chaque séance avec votre enfant.

Si votre enfant est encore jeune et qu’il ne parle toujours pas, n’en faites pas une obsession. N’oubliez pas que chaque enfant a son propre rythme d’apprentissage. Peut-être que, plus tôt que vous ne le pensez, votre enfant fera des progrès qui vous surprendront !