Mon enfant a peur de dormir ailleurs qu’à la maison : que faire ?

19 juin 2019
Une des principales raisons pour lesquelles votre enfant a peur de dormir ailleurs qu'à la maison réside en des habitudes bien marquées au moment du coucher. Pour remédier à ce problème, octroyez-lui progressivement de l'autonomie, sans l'obliger ni le forcer.

Dormir ailleurs qu’à la maison est une peur très fréquente chez les enfants. Elle apparaît aux alentours de 2 ans et peut durer jusqu’à 7 ou 8 ans. Cette peur est souvent observée chez les tous petits, de même que la peur du noir ou l’anxiété de séparation.

Lors de cette étape, l’enfant est très attaché à ses parents et cherche constamment la sécurité que seuls eux ainsi que les membres de sa famille proche peuvent lui apporter. C’est justement la raison pour laquelle il a peur de passer la nuit ailleurs que chez lui.

L’enfant a l’habitude de dormir dans sa chambre et d’appliquer une routine du coucher bien précise. Pour cette raison, lorsque son environnement change au moment d’aller dormir car il n’est pas chez lui, cela peut le contrarier.

Lorsque l’enfant se sent près à vivre l’aventure que représente le fait de découcher, il peut alors découvrir une nouvelle manière de se lier aux autres enfants, puisqu’il va commencer à partager des expériences et des jeux. Aussi, grâce à cela, il pourra renforcer son estime de lui-même.

Que pouvez-vous faire si votre enfant ne veut pas dormir ailleurs qu’à la maison ?

Pour faire du fait de découcher une aventure amusante pour votre enfant, vous devez, en premier lieu, le mener à exprimer ses peurs et lui permettre de poser toutes les questions qu’il pourrait avoir besoin de poser, auxquelles vous devrez répondre calmement.

Vous devez vous assurer du fait que l’enfant soit bien au fait des activités auxquelles il pourra s’adonner et le motiver afin que son envie de découvrir tout cela prenne le pas sur sa peur de dormir ailleurs qu’à la maison. Surtout, centrez bien son attention sur les activités qu’il préfère.

petite fille ayant peur de dormir ailleurs qu'à la maison

Vous devez faire en sorte que la communication entre vous et votre enfant soit fluide. Ne croyez pas que le problème se résoudra de lui-même. Intervenez et invitez-le à participer aux préparatifs afin qu’il se sente impliqué. Restez ferme et patient. Ne vous imposez pas, car cela pourrait générer un plus grand rejet encore chez votre enfant.

Evitez de le consoler ; lui dire que tout se passera bien mènera l’enfant à accorder moins de crédit à votre opinion. Ne lui dites pas exactement ce qu’il doit faire. Demandez-lui plutôt d’élaborer un plan pour rencontrer de nouveaux amis et s’adonner à des activités amusantes.

Comment accompagner votre enfant pour sa première nuit passée ailleurs qu’à la maison ?

Nous vous conseillons d’accompagner votre enfant jusqu’à la maison de l’ami où il passera la nuit pour faire l’intermédiaire et ainsi le rassurer. Vous devez offrir à votre enfant des alternatives afin qu’il sache qu’il n’est pas seul.

Faites-lui savoir que, s’il a mal quelque part ou s’il rencontre un quelconque problème, il peut demander à la mère de son ami de vous appeler, voire même vous appeler directement avec son téléphone portable s’il en a un.

Sachez également qu’il existe un âge idéal pour que l’enfant commence à aller dormir ailleurs ; cet âge dépend de chaque enfant et du moment où chacun se sentira prêt. Votre enfant vous demandera d’aller en colonie de vacances ou de dormir chez un ami, mais il ne pourra le faire que lorsqu’il sera suffisamment autonome dans son propre foyer.

Pour qu’il passe la nuit ailleurs qu’à la maison, tout d’abord, vous devez permettre à votre enfant d’avoir confiance en lui et l’aider à faire face à ses peurs afin qu’il puisse les vaincre. Il n’y a que de cette manière qu’il se sentira sûr de lui et prêt à découcher.

Et s’il pleure ?

enfant ayant peur de dormir ailleurs qu'à la maison

Même si l’idée de passer la nuit ailleurs qu’à la maison lui plaît, parfois, il peut ne pas bien réussir à gérer cette situation nouvelle. Il est important que vous n’exagériez pas sa réaction ni ne tentiez de contrôler son inquiétude, au contraire : votre enfant remarquerait alors votre nervosité et vos doutes et se sentirait moins sûr de lui.

S’il ne cesse de pleurer, cela sera alors le signal qu’il n’est pas prêt à affronter à cette expérience. Chaque enfant a besoin de son temps pour s’adapter aux situations nouvelles et vous devez éviter que cela soit traumatisant pour votre enfant, sinon, sa peur de dormir ailleurs de la maison ne fera que se renforcer et deviendra tenace.

Pour cette raison, il est nécessaire que votre enfant se détache de vous progressivement. Vous devez attendre qu’il demande de lui-même à dormir ailleurs qu’à la maison, ou du moins qu’il n’émette pas une trop grande résistance au moment de le faire.

Cette expérience sera bénéfique pour lui car elle préparera son autonomie et ses relations sociales. D’autre part, cela lui apprendra également à être plus tolérant, à partager ses affaires et à se faire des amis. Des valeurs indispensables pour sa vie future !