Mon enfant a mal au ventre, comment faire pour le soulager ?

12 juillet, 2020
Mon enfant a mal au ventre ! En tant que mère, il est normal que cela vous inquiète. Une mauvaise alimentation, des coups ou des facteurs bactériens peuvent provoquer ces maux. Cependant, la solution au problème de votre enfant peut se trouver entre vos mains.
 

Si vous êtes mère, vous avez une grande responsabilité : prendre soin de vos enfants et répondre à leurs besoins. Lorsqu’ils tombent malades, vous voulez sûrement tout faire pour les guérir. Certaines maladies sont très communes mais requièrent néanmoins des soins immédiats. Que dois-je faire si mon enfant a mal au ventre ?

Mon enfant a mal au ventre, quel traitement lui donner ?

La première chose à faire est de trouver pourquoi votre enfant a mal au ventre. Avant de lui administrer un traitement, il est nécessaire de reconnaître si ce mal de ventre est dû à une indigestion, à une infection par des bactéries ou à des coliques. Qu’il s’agisse de l’un de ces problèmes ou d’autres plus graves, la consultation médicale est toujours recommandée.

Indigestion

Il est possible que votre petit souffre d’une indigestion. Ceci se produit quand il a trop mangé ou l’a fait de façon désordonnée. Pour aller mieux, il doit se reposer.

Par ailleurs, des massages sur la zone abdominale, de manière délicate, peuvent être bienvenus ; il est conseillé de les réaliser en faisant des mouvements circulaires. Si votre enfant n’a pas faim, ne le forcez pas à manger ; le plus important est qu’il boive des liquides.

Infection bactérienne

Dans ces cas, il est nécessaire de consulter un pédiatre. Parmi les actions que vous pouvez vous-même réaliser, pensez à beaucoup faire boire l’enfant : grâce à cela, il ne sera pas déshydraté à cause des vomissements ou de la diarrhée.

 

Le mieux est de lui  donner du sérum oral, qui peut s’acheter ou se préparer de façon très simple : il suffit de mettre une demie cuillerée de sel et trois cuillerées de sucre dans un litre d’eau.

Coliques

Le meilleur remède contre les coliques est de réaliser des massagesLa forme circulaire et dans le sens des aiguilles d’une montre est la plus adéquate.

Une autre solution efficace consiste à placer une bouillotte chaude sur le ventre. Celle-ci doit être enveloppée dans une serviette : la chaleur soulagera rapidement.

Une petite fille avec une indigestion.

Mon enfant peut-il souffrir d’autres troubles ?

Si aucun des problèmes que nous venons de citer ne correspond, cela veut dire que l’enfant peut souffrir d’autre chose. Vous devez donc faire attention : certains peuvent être graves, d’autres pas autant. Voici d’autres cas possibles :

  • Il existe une infection virale : dans ce cas, l’enfant a de la fièvre.
  • L’urine devient foncée et la peau de l’enfant devient jaunâtre : ceci peut se produire quand le foie est touché.
  • On observe quelques bleus sur le corps de l’enfant : cela veut dire que le mal de ventre est dû à un coup reçu par l’enfant.
  • La douleur est localisée dans la zone du nombril ou dans la bouche de l’estomac : dans ce cas, elle est peut-être due à une tension émotionnelle.
 
  • Des symptômes comme des nausées, des vomissements, une pâleur ou de la diarrhée révèlent clairement une indigestion.

Quand la douleur est faible et ne dure pas longtemps, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Cependant, quand elle devient de plus en plus forte, il faut aller consulter le pédiatre car cela peut être synonyme de problème grave.

« Avant de lui administrer un traitement, il est nécessaire de reconnaître si ce mal de ventre est dû à une indigestion, à une infection par des bactéries ou à des coliques. Qu’il s’agisse de l’un de ces problèmes ou d’autres plus graves, la consultation médicale est toujours recommandée. »

Remèdes maison pour soulager le mal de ventre

Si vous vous demandez « mon enfant a mal au ventre, quels remèdes maison peuvent le soulager ? », voici quelques solutions qui sont très bénéfiques et efficaces contre la douleur.

Infusions

L’excès d’acides fait que le ventre se remplit de gaz ; ceux-ci s’installent et débouchent sur de la douleur. Les infusions, qui sont simplement des liquides chauds, aident à éradiquer la gêne produite par ces gaz. Il existe différentes classes d’infusions ; selon les goûts de votre enfant, vous pourrez lui faire boire les suivantes :

  • Menthe : elle stimule la sécrétion de bile dans le ventre et est donc recommandée dans les cas de très grandes indigestions. Si l’enfant n’aime pas la menthe sous forme d’infusion, il existe des alternatives comme les bonbons ou les pastilles à la menthe.
 
  • Gingembre : il sert à dégonfler l’abdomen car il a des propriétés anti-inflammatoires. Pour prendre cette infusion, il est nécessaire de râper le gingembre et de le faire bouillir dans une petite casserole. Ensuite, il suffit de le servir dans une tasse d’eau tiède.
  • Camomille : c’est l’une des infusions les plus populaires, parfaite pour faciliter la bonne digestion. Étant donné que la camomille est anti-inflammatoire, elle soulage la gêne de façon immédiate.

Soupe de poulet

Une autre question que les pédiatres ont l’habitude d’entendre est : « si mon enfant a mal au ventre, que puis-je lui donner à manger ? ». Un repas adéquat, complet et qui l’aidera à récupérer est une assiette de soupe de poulet.

Les bénéfices de la soupe de poulet sont nombreux. Par exemple, elle permet d’hydrater et de détendre les muscles du ventre. En outre, elle apporte divers nutriments.

Un enfant qui mange une soupe.

Un bon bain chaud

Cette option peut paraître trop simple ; or, ce peut être la plus efficace. Un bon bain d’eau chaude soulage rapidement car les muscles du ventre perdent ainsi leur tension. Par ailleurs, au moment du bain, l’enfant s’amuse et se distrait ; il oubliera donc la douleur.

 

Si les symptômes ne sont pas intenses ou prolongés dans le temps, vous n’avez pas à vous inquiéter : votre enfant ira rapidement mieux. En prenant en compte cette série de conseils, vous saurez quelles sont les causes et pourrez aussi soigner toute seule le mal de ventre de votre enfant. Et si vous ne voyez pas d’amélioration, n’hésitez pas à consulter un médecin.

 

 

 

Aparicio Rodrigo, M., & Tajada Alegre, P. (2007). Parasitosis intestinales. Pediatria Integral. https://doi.org/10.1016/S1696-2818(11)70035-X

Amorín, M., Schelotto, F., & Gadea, M. (2008). Gastroenteritis. INSTITUTO DE HIGIENE Universidad de La República – Facultad de Medicina Montevideo – Uruguay.