Mon bébé suce son pouce : que faire ?

· 20 septembre 2018
Les enfants ont recours à diverses habitudes pour se relaxer et obtenir une certaine satisfaction. Certaines de ces pratiques peuvent entrainer des conséquences néfastes pour leur santé.

Les parents ont souvent beaucoup de doutes en ce qui concerne certains comportements de leurs enfants. L’une des préoccupation les plus communes est : « Mon bébé suce son pouce, que puis-je y faire ?

Généralement, il s’agit d’une habitude qui s’acquiert dans le ventre de la mère, c’est donc tout à fait normal chez les nouveau-nés et cela dure souvent un moment.

La majorité des enfants se mettent un doigt à la bouche et le sucent. D’autres, préfèrent deux doigts ou une partie du poing. Certains se frottent le visage contre un tissu ou une couverture pendant qu’ils sucent le pouce. Tout cela fait partie d’une rituel adorable de relaxation naturelle du bébé. Mais… jusqu’à quand tout cela est-il normal ?

Pourquoi mon enfant se suce le doigt ?

En se suçant les doigts, en suçant une tétine ou un chiffon, il s’établit un contact approprié entre le bébé et le monde qui l’entoure. Cette habitude peut se prolonger jusqu’aux 2 à 3 ans de l’enfant. Si c’est un bébé stressé, qui manque d’assurance ou est très gâté, cela pourrait durer beaucoup plus longtemps.

Jusqu’à quand peut-on le tolérer ?

Il est recommandé de surveiller cette habitude et de ne pas la laisser trop se prolonger. Cette habitude peut avoir des effets sur la santé de l’enfant. De nombreux enfants abandonnent cette habitude tout seuls.

D’autres enfants, en revanche, auront plus de mal à abandonner cette habitude et auront besoin d’aide, tandis que d’autres échangeront le doigt contre une tétine.

En général, cette habitude est associée au besoin de se calmer face à quelque chose qui les dérange ou qu’ils ressentent. On pourrait dire, alors, que c’est leur manière de se relaxer.

Si votre enfant se suce le doigt durant une période rallongée, cela augmente la possibilité qu’on observe ensuite des défauts et des anomalies aux dents et aux gencives, en plus des problèmes d’articulation de la mandibule.

Mon bébé suce son pouce : quelles sont les conséquences ?

suce son pouce

Les enfants qui commencent à se sucer le pouce depuis un très jeune âge présentent de nombreux problèmes odontologiques. Avoir un doigt en permanence dans la bouche retarde la poussée de certaines dents et favorise la déformation de certaines.

L’intensité de la succion ainsi que l’appui de la langue provoquera certainement plus tard l’utilisation de bagues dentaires dans le futur.

D’un autre côté, lorsque l’enfant exerce une pression sur le palais et le repousse vers le haut, il se produit ce que l’on nomme le palais ogival. Le fait de pousser, en volant l’espace prévu pour les fosses nasales pour respirer convenablement, provoque la respiration orale.

Aussi, le doigt empêche que la langue bouge librement. Cela entraine le syndrome de langue plate, ce qui entraine des difficultés de langage.

Un autre problème de taille est le fait que cela déplace les dents supérieures vers le devant, en particulier les deux du milieu. Cela est plus connu sous le nom de malocclusion dentaire ou dents du bonheur. Pour améliorer ce défaut, le port de bagues dentaires est nécessaire.

Cependant, toutes les difficultés ne sont pas buccales. Cette habitude peut également engendrer certaines problèmes avec d’autres parties du corps. C’est le cas des maux de tête ou encore de douleurs aux oreilles.

suce son pouce

Comment aider un enfant à arrêter de sucer son pouce ?

En prenant en compte toutes les conséquences que peuvent provoquer la pratique prolongée de cette habitude, il est important que les parents agissent de manière adaptée.

Arrêter de se sucer le pouce est toujours un processus qui demande du temps car il apporte de nombreuses sensations de satisfaction à l’enfant.

L’enfant suce son pouce pour trouver le sommeil. Vous pouvez essayer de lui donner une poupée en chiffon ou une peluche qui l’aidera à se relaxer grâce au toucher.

Il suce son pouce uniquement lorsqu’il est seul ou qu’il s’ennuie ? Essayez de lui offrir des activités alternatives grâce auxquelles il se sentira accompagné et plein de motivation. Par exemple, vous pouvez l’amener se promener, personnaliser un conte ou encore faire du sport.

« Votre enfant se suce le doigt durant une longue  période? Cela augmente la possibilité qu’on observe ensuite des défauts et des anomalies aux dents et aux gencives. »

D’un autre côté, lui mettre des gants, un pansement ou recouvrir son doigt d’une substance désagréable – quelque chose qui pique ou du citron – sont des alternatives de la vieille école qui ont donné des résultats à leur époque.

Cependant, actuellement, il est plus recommandé de travailler le renforcement positif à travers des récompenses chaque fois qu’il passe un moment sans se sucer le doigt. Ainsi, l’enfant se sentira encouragé à atteindre un objectif pour obtenir sa récompense.

Avec cette motivation et les démonstrations de fierté à chaque fois que votre enfant ne mettra pas son doigt dans la bouche vous avez la clé du succès pour minimiser les conséquences de cette habitude adoptée de manière innée. De plus, vous devez, bien évidemment, vous armer de patience et de détermination.