Oh mon bébé, tu fais déjà tes premières dents !

· 5 mars 2018
Dernièrement Samuel est très irritable, il pleure beaucoup et met souvent ses mains dans la bouche. Quand sa maman le regarde, elle fond de tendresse et parfois elle se sent impuissante de voir que son enfant fait la moue. Elle le prend alors dans ses bras et pendant qu'elle le console, elle pense à voix haute : Oh mon bébé, tu fais déjà tes premières dents !

Samuel est âgé de trois mois et entre le 3eme et 7eme mois, c’est le moment où apparaissent les premières dentsbien qu’il y ait des enfants dont la dentition commence un peu plus tôt, auquel cas elle est considérée comme précoce et, pour d’autres elles sortent plus tard, jusqu’à l’âge d’un an, ce qui constitue une dentition tardive.

Dans la maison de Samuel, il y a beaucoup d’attention sur lui et ses parents ont essayé de rendre le processus de dentition plus supportable, mais ce petit être aimé ne fait rien d’autre que pleurer et se sentir épuisé car les dents brisent ses gencives délicates.

Comme la plupart des enfants, ce bébé de trois mois a commencé à avoir des dents qui sortent de la mâchoire inférieure et qui sont les premières à apparaître.

Il possède déjà une paire de dents de lait et en plus de la douleur produite par l’apparition de ces maxillaires sur la gencive inférieure, cette nouvelle paire de dents lui blesse un peu la gencive supérieure qui frotte maintenant contre un nouveau couple de locataire qui font pression sur elle, augmentant encore plus l’inconfort de Samuel.

Puisqu’il est encore bébé et ne peut pas parler, il ne connaît pas d’autres moyens d’exprimer le mal-être qu’il ressent qu’avec les pleurs.

L'apparition des premières dents peut provoquer chez le bébé des crises de douleurs très fortes

Son cas n’est pas atypique, il y a très peu d’enfants qui traversent l’étape de la dentition sans exprimer aucune douleur. Les premières dents de presque tous les enfants sont accompagnées de symptômes de mal-être, et l’irritabilité du nourrisson est évidente même sur son visage.

Samuel, ainsi que tous les enfants qui éprouvent leurs premières dents, montrent des symptômes de cette étape comme pleurer plus que d’habitude, être irritable et baver beaucoup. De plus, comme de nombreux bébés, il met constamment ses mains dans la bouche par instinct, à la recherche de soulagement.

L’arrivée des premières dents peut-elle entraîner de la fièvre ?

Avant le processus de dentition, vous verrez rarement votre bébé mettre ses doigts dans la bouche, donc maintenant que les premières dents commencent à sortir, la vigilance concernant l’hygiène du petit doit augmenter, car à ce stade il est très courant qu’il utilise ses mains ou quelconque objet à proximité pour se gratter les gencives ou mordre quelque chose pour clamer sa douleur. Certaines personnes pensent que l’apparition des dents entraîne des symptômes comme la fièvre ou des vomissements.

Cependant, il est important de préciser que selon l’explication de centaines de pédiatres, les enfants, en plus d’être malade parce que leurs premières dents surgissent, ils commencent à souffrir de fièvre ou de vomissements car ils portent régulièrement des germes à leur bouche à travers leurs mains ou les objets utilisés pour soulager la douleur qu’ils ressentent.

Les premières dents apparaissent généralement entre 3 et 7 mois

Le Dr William Sears, pédiatre et auteur du livre The Baby Book, pense que les premières dents provoquent de la diarrhée et un peu d’érythème fessier, causé par l’excès de salive qui arrivent dans les intestins du bébé, ce qui entraîne des selles molles.

Toutefois, si votre enfant a une température rectale de 101 degrés Fahrenheit, 38.3 degrés Celsius, ou plus et qu’il présente aussi des symptômes comme la léthargie ou la paresse, un manque d’appétit, des vomissements ou de la diarrhée, appelez votre médecin pour éliminer une maladie plus grave. Ce pédiatre soutient également que l’inflammation des gencives peut entraîner une faible fièvre (une température rectale inférieure à 38 degrés Celsius).

D’autres pédiatres sont en désaccord avec cette théorie et affirment qu’il n’y a pas de relation entre les symptômes et l’apparition des premières dents. Certains des opposants à cette théorie sont les membres de l’Académie Américaine de Pédiatrie, dont les associés pensent que la fièvre et la diarrhée ne sont pas des symptômes habituels de la dentition.

Les premières dents de Samuel ont rencontré des alliés

Laura, la maman de Samuel, en plus de consoler son bébé avec amour, a mis en pratique certaines astuces simples qui peuvent aider toute mère et son nourrisson au moment des premières dents. Elle lui a donné des massages doux sur les gencives pour calmer sa douleur.

Avant ceci, elle s’assure que ses doigts soient bien propres et elle utilise certains produits disponibles sur le marché pour soulager la douleur due à l’apparition des dents. Elle lui a acheté aussi un anneau de dentition, dont la matière et la forme répondent à ses goûts et ses besoins, vous pouvez choisir le vôtre en fonction de vos propres critères.

Celui que Laura a choisi pour Samuel se met au réfrigérateur (jamais au congélateur) et il est conçu pour que l’enfant le morde. Mais ce n’est pas le seul conseil qu’elle a suivi, d’autres fois, quand elle n’a pas l’anneau à portée de main, elle lui offre un mouchoir ou un chiffon qu’elle a placé au préalable au réfrigérateur, car aussi bien les anneaux de dentition que les mouchoirs froids soulagent la douleur provoquée par la salive des dents.

Il existe d’autres techniques que vous pouvez utiliser pour le soulagement de la douleur, par exemple, si votre enfant mange déjà solide, cela l’apaisera de manger des aliments froids comme la glace, les yaourts et les biscuits spécialement élaborés pour la dentition, il suffit de le surveiller attentivement afin d’éviter qu’il s’étouffe avec un biscuit.

Avec ces astuces, si vous ne parvenez pas à calmer ses douleurs, consultez un pédiatre pour qu’il vous prescrive du paracétamol (acétaminophène) infantile pour apaiser la douleur, il vous donnera la posologie correcte, puisqu’il n’est pas recommandé de donner ce médicament à un enfant de moins de 2 ans sans l’avis d’un médecin.

Enfin et surtout, ne donnez jamais d’aspirine à un enfant, l’usage de l’aspirine est associée au Syndrome de Reye, un état de santé rare mais dangereux ou mortel.